Trouble cognitif léger : causes, manifestations et prise en charge

Le trouble cognitif léger se trouve à mi-chemin entre le vieillissement cognitif lié à l’âge et les maladies dégénératives causants des problèmes cognitifs qui s’aggravent avec le temps.

Les personnes qui en souffrent sont sujets à des problèmes de la mémoire, du raisonnement, du langage ou encore du jugement.

Ceux-ci vont au-delà des soucis qui apparaissent avec le vieillissement sans être aussi graves que ceux qui accompagnent une pathologie dégénérative.

Les changements et comportements inhabituels sont généralement repérés par l’entourage, mais il faut un test cognitif pour confirmer la situation.

Dans tous les cas, un TCL impacte rarement sur l’autonomie du patient qui peut prendre en charge les tâches du quotidien.

Trouble cognitif léger

Trouble cognitif léger

© Fotolia.com

Point sur le trouble cognitif léger, ses manifestations, ses causes et sa prise en charge…

 

Trouble cognitif léger, définition

Le trouble cognitif léger ou TCL s’accompagne de différents problèmes intellectuels.

Le patient est principalement sujet à des troubles de la mémoire, mais le raisonnement, le langage, l’organisation ou encore le jugement peuvent aussi être touchés.

Il ne se rend pas forcément compte du changement. Par contre, l’entourage peut le constater.

Dans tous les cas, un TCL est rarement assez grave pour empêcher la victime de vivre normalement au quotidien et de préserver son autonomie.

Il faut toutefois savoir que les patients qui souffrent de trouble cognitif léger risquent plus de présenter la maladie d’Alzheimer ou autre pathologie de ce type.

Malgré tout, certaines victimes restent au stade de TCL tandis que d’autres peuvent même améliorer leurs facultés intellectuelles.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui explique un peu plus le TCL :

 

Les symptômes courants d’un TCL

Les symptômes les courants d’un trouble cognitif léger sont les altérations de la mémoire. Le patient ne se rappelle plus d’informations importantes.

Il oublie des données récemment apprises, des rendez-vous ou encore des discussions.

Mais les symptômes ne sont pas forcément liés à la mémoire. Le TCL peut aussi engendrer une dégradation des facultés de raisonnement.

Le langage peut être touché et des difficultés à trouver les mots peuvent survenir. Le patient peut perdre facilement le fil de ses idées et son jugement est altéré.

Il peut devenir ardu de s’organiser et d’arranger l’emploi du temps. Par ailleurs, la victime peut se perdre dans un environnement familier.

Trouble cognitif léger

Trouble cognitif léger

© FreeDigitalPhotos.net

 

Le diagnostic de TCL

En cas de suspicion de trouble cognitif léger, il est nécessaire de consulter un spécialiste qui pourra le confirmer ou l’infirmer.

Le médecin va procéder à diverses analyses et évaluations pour pouvoir établir le diagnostic.

Il s’intéresse à différents éléments : les capacités cognitives, le comportement ou encore le jugement.

Il évalue également la sévérité des symptômes tout en identifiant les causes possibles du problème.

À souligner que le praticien n’utilise pas un seul et unique test confirmer le TCL. Il tient également compte du profil de chaque patient.

Le diagnostic prend en considération les antécédents médicaux, les résultats de tests cognitifs et d’examens neurologiques, l’autonomie, le comportement sans oublier les analyses auprès de laboratoires spécialisés.

 

Comment bien vivre avec le trouble cognitif léger ?

Avant tout, il est important de prendre conscience de l’existence d’un changement au niveau des capacités intellectuelles du patient.

Cette prise de conscience est importante aussi bien pour le patient lui-même que pour son entourage.

Attention, il ne faut néanmoins pas se préoccuper outre mesure sur la manière dont la situation pourrait évoluer.

En effet, souffrir d’un TCL n’est pas une fatalité et différents moyens peuvent être mis en œuvre pour optimiser les facultés intellectuelles. La vie continue…

Par contre, il est vivement recommandé d’adopter un mode de vie sain. Il est essentiel d’entretenir la forme physique tout en évitant les stress émotionnels.

Vivre dans de bonnes conditions est essentiel, c’est vivre mieux.

Il faut alors privilégier un régime alimentaire équilibré couplé avec la pratique assidue d’exercices physiques.

 

Les activités à privilégier pour une vie meilleure avec un TCL

Pour préserver une bonne vie en dépit du diagnostic d’un TCL, il est important de préserver une bonne vie sociale.

Les interactions avec divers individus constituent une bonne stimulation, à la fois sociale et intellectuelle.

Il est également indispensable de pratiquer régulièrement des activités divertissantes.

Les personnes souffrant d’un TCL ont tout intérêt à s’adonner fréquemment à des activités qu’ils apprécient tout particulièrement et qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs de vie.

Parallèlement, il est indispensable d’avoir un bon sommeil, pour permettre notamment au cerveau de se ressourcer.

De même, pratiquer assidument des activités de détente contribue à booster les facultés cognitives.

A noter au passage que le stress et les émotions négatifs sont mauvais pour la mémoire.

 

Exercer la mémoire

Enfin, pour bien vivre avec un TCL qui implique bien souvent un déficit léger de la mémoire, il est indispensable d’exercer la mémoire.

Il existe alors différentes stratégies qui peuvent être mises en place et à intégrer dans la vie quotidienne.

Il s’agit non seulement d’entretenir la mémoire, mais également de la stimuler, faisant en sorte qu’elle soit aussi performante que possible.

Pour ceux qui ont tendance à oublier des choses, il ne faut pas hésiter à faire appel à des aide-mémoire.

On peut notamment utiliser un agenda ou un calendrier électronique. Aujourd’hui, on peut facilement retrouver cette fonction sur un Smartphone ou un ordinateur.

Il y a également les méthodes mnémotechniques qui permettent de développer des astuces pour mieux mémoriser.

Je vous en propose notamment quelques-uns avec un article précédent sur les techniques mnémotechniques.

Tout sur la mémoire : Trouble cognitif léger

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *