Trouble de la mémoire définition d’un nouveau problème lié à l’âge

En matière de trouble de la mémoire définition, découvrez une maladie neurodégénérative récemment découverte.

Les symptômes peuvent être confondus avec ceux d’Alzheimer mais des différences sont constatées au niveau physiologique.

Trouble de la mémoire définition

Trouble de la mémoire définition d’un nouveau problème lié à l’âge

Découvrez ce trouble de la mémoire qui est lié à l’âge…

Trouble de la mémoire définition de la TPLA

TPLA est l’abréviation d’un nouveau trouble de la mémoire découvert par les scientifiques.

Il s’agit plus précisément de la Tauopathie primaire liée à l’âge qui se caractérise par des symptômes très proches à ceux de la maladie d’Alzheimer.

La différence entre les deux maladies se trouve dans le fait que la TPLA n’implique pas de plaques amyloïdes.

Cette pathologie neurodégénérative a été décelée dans le cadre d’une étude s’intéressant à l’Alzheimer.

Diagnostic et différenciation de ce nouveau trouble de la mémoire

La TPLA est un trouble mnésique qui devrait bientôt pouvoir faire officiellement l’objet d’un diagnostic spécifique.

Grâce à cette découverte scientifique, il sera possible d’améliorer le diagnostic et le traitement de deux maladies similaires mais qu’il faut tout de même différencier.

Celle-ci permettrait d’ailleurs d’expliquer l’inefficacité des traitements sur certains malades d’Alzheimer.

En effet, la plupart des médicaments contre l’Alzheimer agissent principalement sur les plaques amyloïdes. Celles-ci ne sont pourtant pas en cause dans le cas de la TPLA.

Cette dernière se caractérise par les dégénérescences neurofibrillaires.

Dans tous les cas, il faut souligner que la Tauopathie primaire liée à l’âge reste une pathologie nouvelle pour les scientifiques.

Pour l’heure, il n’est pas encore possible de déterminer avec précision le nombre de victimes. Par ailleurs, il se peut qu’un nombre important de personnes en souffrent.

Il est donc nécessaire d’entreprendre des études supplémentaires sur ce nouveau trouble de la mémoire.

Cela permettra, par la même occasion, d’affiner la prise en charge d’Alzheimer.

Tout sur la mémoire : Trouble de la mémoire définition© FreeDigitalPhotos.net

Qu’est ce que les troubles mnésiques ?

Qu’est ce que les troubles mnésiques ? Il s’agit tout simplement de problèmes de mémoire.

Ces derniers peuvent se manifester de différentes manières, en fonction de leurs causes.

Le sujet oublie de informations et peut aussi être incapable d’enregistrer de nouvelles données.

Qu'est ce que les troubles mnésiques

Qu’est ce que les troubles mnésiques ?

Alors, qu’est-ce que les troubles mnésiques et comment les reconnaître ?

Qu’est-ce que les troubles mnésiques : les principaux types

On peut faire la distinction entre deux principales catégories de troubles mnésiques.

D’un côté, il y a les troubles corticaux qui résultent d’une lésion au niveau des zones cérébrales concernées.

Il peut s’agir de problèmes au niveau de la mémoire verbale qui apparaissent à causent d’une lésion au niveau du cerveau gauche.

Ou encore d’un problème de mémoire visuelle qui est généralement consécutif à une lésion dans le cerveau droit.

Dans ce cas, seul un aspect spécifique de la mémoire est touché.

D’un autre côté, on retrouve les troubles mnésiques globaux qui touchent l’ensemble des capacités de mémorisation.

C’est un souci qui apparaît souvent à la suite d’un traumatisme crânien. Il est aussi possible que la dépression altère la mémoire.

Le trouble mnésique global : l’amnésie pure

Parmi les troubles mnésiques, il y a l’amnésie pure ou syndrome amnésique pur.

Dans ce cas, le sujet atteint oublie les événements au fur et à mesure que ceux-ci se produisent.

C’est généralement l’effet d’un problème au niveau des circuits sous-corticaux.

Les lésions peuvent se situer au niveau de l’hippocampe ou des amygdales. Il est aussi possible que ce soit le thalamus et les corps mamillaires qui soient touchés.

Quels que soient les troubles mnésiques qui se manifestent, il est important de consulter un spécialiste dès les premiers signes alarmants (oublis trop fréquents et/ou trop importants, démence…).

Le praticien émettra un diagnostic et mettra en place le traitement adapté.

Tout sur la mémoire : Qu'est ce que les troubles mnésiques© Dream Designs – FreeDigitalPhotos.net

Mnesique definition : connaître et comprendre la mémoire

Connaissez-vous la performance mnesique definition ?

L’article d’aujourd’hui s’intéresse de près au fonctionnement de la mémoire et de son importance dans la vie quotidienne.

Mnesique definition

Mnesique definition : connaître et comprendre la mémoire

Découvrez donc comment chaque trace mnésique est enregistrée…

Capacité mnésique définition

La mémoire ou capacité mnésique est la faculté à enregistrer puis à récupérer des données.

Il s’agit tout simplement du traitement de l’information qui est pris en charge par le cerveau.

Cette faculté cérébrale est utilisée à chaque moment de votre vie. Dès que vos sens travaillent, vous stockez, encore et encore.

Les informations restent en mémoire pour une durée plus ou moins longue.

Deux facteurs influent sur cette durée : les conditions d’enregistrement et l’importance du souvenir.

Trace mnésique : à quoi ça sert ?

Cette fois-ci, découvrez l’importance de l’enregistrement mnésique.

La mémoire ne sert pas seulement à vous rappeler des informations du passé. Grâce à elle, vous savez ce que vous avez fait hier, il y a un an…

Mais c’est bien plus que cela. Grâce aux capacités mnésiques, vous savez qui vous êtes.

Vous savez quoi faire, jour après jour, dès votre réveil sans avoir à réfléchir pendant des minutes voire des heures.

Vous vous levez, vous mangez, vous faites votre toilette, vous allez au bureau ou à l’université (ou ailleurs). Vous vous rendez au bon endroit au bon moment.

Vous reconnaissez les visages, les endroits, les odeurs, les goûts

Bref, vous vivez « normalement » et êtes totalement autonomes dans vos décisions.

Processus mnésique définition

Quelle que soit la nature de l’empreinte mnésique, un processus spécifique est enclenché.

Trois phases se succèdent : l’encodage, le stockage et la restitution qui correspondent respectivement à l’entrée, l’enregistrement et la sortie de l’information.

Vous avez dit « performance mnésique définition » : elle conditionne le bon déroulement de votre vie de tous les jours !

Tout sur la mémoire : Mnesique definition© smokedsalmon – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Trouble mnésique définition : pourquoi la mémoire flanche ?

Trouble mnésique définition… Il s’agit en fait de problèmes de mémoire dus à une pathologie cérébrale. Parfois, un excès d’émotions est en cause.

Il en existe différents types qui se distinguent par leurs causes et leurs manifestations.

Trouble mnésique définition

Trouble mnésique définition : pourquoi la mémoire flanche ?

Découvrez les facteurs qui peuvent entraîner un trouble mnésique et l’impact sur la mémorisation…

Trouble mnésique définition : une faille dans le processus de mémorisation

Trouble mnésique définition, il s’agit d’un dysfonctionnement du processus de mémorisation.

A cause d’une lésion du cerveau, un ou plusieurs éléments responsables de la mémoire se retrouvent dans la difficulté ou dans l’impossibilité d’assurer leurs fonctions correctement.

Ce problème peut se situer au niveau de l’enregistrement des informations, de leur stockage ou de leur récupération, tout dépend des lésions.

Les troubles se manifestent ainsi de différentes manières, en fonction des zones du cerveau touchées.

Les troubles mnésiques spécifiques

Ce type de trouble de mémorisation est causé par des lésions spécifiques, notamment dues à un accident.

Il s’agit de séquelles qui ne concernent généralement qu’un seul aspect de la mémoire.

Un choc au niveau du cerveau droit peut par exemple engendrer une altération de la mémoire visuelle.

Une lésion de l’hémisphère gauche peut altérer la mémoire verbale.

Trouble de la mémoire global

En matière de trouble mnésique, les problèmes peuvent être « globaux » et toucher différents aspects de la mémoire.

La dépression peut en être la cause, par interactions psychoaffectives avec le travail cognitif, tout comme les traumatismes crâniens.

On distingue en l’occurrence le syndrome amnésique, qui est dû à une rupture des circuits sous-corticaux.

Ce problème nuit au fonctionnement des éléments responsables de la mémorisation.

Les lésions temporales médiales bilatérales touchent l’hippocampe et les amygdales.

Les lésions diencéphaliques concernent, quant à elles, le thalamus et les corps mamillaires, dont l’altération est à l’origine du syndrome de Korsakoff.

Trouble mnésique définition : il existe effectivement plusieurs types de problèmes mnésiques à différencier suivant leurs origines et leurs symptômes

Tout sur la mémoire : Trouble mnésique définition© Digitalart – FreeDigitalPhotos.net

Dysphasie mnésique : une mauvaise mémoire empêche de bien parler

La dysphasie mnésique est une pathologie qui touche un très petit pourcentage de la population.

Elle gagne néanmoins à être mieux connue pour un meilleur diagnostic des personnes qui en sont atteints.

Dysphasie mnésique

Dysphasie mnésique : une mauvaise mémoire empêche de bien parler

Découvrez donc ce qu’est la dysphasie mnésique…

Dysphasie mnésique, définition

Les dysphasies mnésiques sont un trouble de l’acquisition et du développement du langage oral.

Elles concernent essentiellement les enfants. Ces derniers ne présentent aucun autre trouble particulier…

Les jeunes patients touchés n’ont aucun problème intellectuel, comportemental ou sensoriel.

La dysphasie dont ils sont atteints ne les empêche, par ailleurs, pas de trouver d’autres moyens de communication mis à leur disposition pour s’exprimer.

Qui sont les plus touchés par la dysphasie mnésique ?

Les petits garçons sont plus touchés par rapport aux filles.

Les symptômes varient en fonction de l’enfant : phrase syntaxiquement incorrecte, communication à travers plusieurs mots décousus, discours partiellement construit.

Hormis le sexe de l’enfant, les profils les plus susceptibles d’être affectés par la dysphasie mnésique demeurent jusqu’à maintenant flous.

Quant à l’âge auquel le trouble devient décelable, il est fonction du développement de l’enfant.

Quand un petit est censé être en âge de parler et de s’exprimer correctement mais qu’il semble incapable de le faire, cela doit alerter les parents.

Les différents types de dysphasies

En plus du trouble mnésique, la dysphasie peut prendre plusieurs formes :

  • La dysphasie phonologique syntaxique : l’enfant s’exprime de manière inintelligible, même vers 8 ans ;
  • La dysphasie de type production phonologique qui se caractérise par une difficulté à trouver le mot juste ;
  • La dysphasie réceptive qui a pour particularité la difficulté à différencier des sons à consonance voisine ;
  • La dysphasie sémantique pragmatique ;

Pour sa part, la dysphasie mnésique se caractérise par la difficulté pour l’enfant à retenir un mot et à trouver le terme adéquat dans une situation donnée.

Tout sur la mémoire : Dysphasie mnésique© Michal Marcol – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Plaintes mnésiques : à qui s’adresser en cas de troubles de la mémoire ?

Les plaintes mnésiques se matérialisent par une prise de conscience d’un problème concernant leur mémoire.

Elle concerne surtout les seniors ayant dépassé la cinquantaine. En tout cas, il est nécessaire d’approcher un spécialiste.

Celui-ci pourra déterminer s’il y a de quoi s’inquiéter ou non… Parfois, on s’alarme pour un rien. Mais il vaut mieux s’en assurer auprès d’un professionnel.

Plaintes mnésiques

Plaintes mnésiques : à qui s’adresser en cas de troubles de la mémoire ?

Alors, à qui s’adresser en cas de plainte mnésique ?

Plaintes mnésiques définition

Les plaintes mnésiques, c’est quand vous vous rendez compte que vous avez la mémoire qui flanche. Ce qui est plutôt déroutant…

Cette prise de conscience touche plus souvent les seniors. Ce qui est normal puisque les problèmes de mémoire sont plus fréquents et s’intensifient chez les personnes âgées.

Quelle que soit la gravité du trouble mnésique, il est important de s’adresser à un professionnel de la santé.

Plaintes mnésiques : demander conseil auprès du médecin traitant

En cas de plaintes mnésiques, vous pouvez vous rendre auprès de votre médecin qui va faire un bilan de la situation.

Différents tests sont effectués afin de détecter la source et la nature du problème.

En cas de fatigue psychologique, le praticien peut prescrire des médicaments pour y remédier.

En fonction du trouble détecté et de ses origines, il peut vous orienter vers un spécialiste.

Plaintes mnésiques : le soutien d’un professionnel

Lorsqu’une personne émettant des plaintes mnésiques s’adresse à un généraliste, celui-ci évalue la situation.

Les tests effectués analysent les capacités cognitives et psychomotrices du patient. Suivant les résultats obtenus, ce dernier est orienté vers un psychiatre ou un neurologue.

Cette démarche est incontournable, en particulier lorsqu’une maladie dégénérative du cerveau est suspectée.

Dans le cas de plaintes mnésiques qui sont consécutives à un choc émotionnel ou encore un stress, l’accompagnement d’un psychologue est indispensable.

Tout sur la mémoire : Plaintes mnésiques© Nuchylee – FreeDigitalPhotos.net

Troubles amnésiques : comprendre les problèmes de mémoire

Si un individu oublie des choses dont il est censé se souvenir, est-il victime de troubles amnésiques ?

La réponse à cette question n’est pas toujours évidente. Parfois, il s’agit plus d’une fatigue que d’un problème de mémoire

Troubles amnésiques

Troubles amnésiques : comprendre les problèmes de mémoire

Voici quelques signes pour identifier un trouble mnésique…

Les troubles mnésiques, définition

La définition la plus simple est qu’il s’agit de troubles de mémoire. Tout le monde peut y être sujet pour plusieurs raisons.

Parmi les causes les plus fréquentes des troubles amnésiques, on peut citer le stress, la fatigue et le manque de sommeil.

A un certain stade, ces problèmes deviennent alarmants. Dans ce cas, l’individu est incapable de se rappeler de nouvelles choses.

Il se répète durant une conversation, il oublie une chose qu’il vient de faire

Lorsque les oublis se répètent et affectent la qualité de vie de la personne, on dit qu’il s’agit de troubles mnésiques.

Troubles amnésiques : dans quels cas s’alarmer ?

Lorsque les oublis prennent une proportion alarmante, les troubles de mémoire doivent être rapportés au médecin qui déterminera s’il y a amnésie pathologique.

Il faut notamment s’inquiéter lorsqu’ils durent dans le temps et qu’aucune amélioration n’est constatée malgré une bonne hygiène de vie

Des maladies dégénératives du cerveau ou un choc psychologique ou physique peuvent se trouver à l’origine des troubles amnésiques.

Les troubles mnésiques : le diagnostic

Le médecin peut demander à ce qu’un patient sujet à de fréquents troubles de mémoire passe des tests spécifiques.

L’objectif est de déterminer les performances de mémorisation de la personne.  Le test de rétention visuelle de Benton et le WAIS figurent parmi les plus courants.

Si le médecin diagnostique de vrais troubles de mémoire, il peut prescrire des médicaments pour y remédier.

Dans certains cas, un changement de mode de vie est requis pour une meilleure qualité de vie de la personne sujette aux troubles amnésiques.

Tout sur la mémoire : Troubles amnésiques

© Suat Eman – FreeDigitalPhotos.net

Plainte mnésique : quand vous vous rendez compte que votre mémoire est défaillante

Plainte mnésique ? Derrière cette expression qui semble compliquée se cache une crainte toute simple.

Celle de perdre la tête !

Ce phénomène s’accentue après 50 ans, lorsqu’on a peur de souffrir de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble mnésique plus ou moins grave.

Plainte mnésique

Plainte mnésique : quand vous vous rendez compte que votre mémoire est défaillante

Quelqu’un qui émet une plainte mnésique se rend tout simplement compte d’une baisse de ses capacités à mémoriser

Plainte mnésique, définition

La plainte mnésique se traduit par une constatation, par le sujet, d’une diminution de ses capacités à mémoriser.

Tout le monde peut ainsi se plaindre à un moment de sa vie.

Avoir une mémoire moins performante est d’ailleurs une chose naturelle !

Ce phénomène peut survenir lorsque vous êtes stressé, fatigué, angoissé, malade…

Vous pouvez également remarquer une mémoire défaillante après un important choc émotionnel ou physique.

La plainte mnésique chez les personnes âgées

Les seniors sont plus fréquemment sujets à la plainte mnésique.

Au fil de l’âge, il est tout à fait normal que la mémoire soit moins aiguisée : le corps vieillit, tout simplement.

Il y a toutefois lieu de s’alarmer lorsque les plaintes mnésiques se transforment en véritables jérémiades et virent à l’obsession.

Dans ce cas, il peut s’agir du premier symptôme de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble affectant les capacités mentales comme la démence sénile

Il faut d’autant plus s’inquiéter lorsque le patient montre des signes de dépression et d’anxiété.

Plainte mnésique : quand faut-il s’inquiéter ?

La plainte mnésique devient donc préoccupante lorsqu’elle se répète sans cesse et que le sujet est littéralement obnubilé.

Comme je l’ai dit plus haut, c’est peut-être un signe d’une dégénérescence mentale.

Dans ce cas, il est essentiel de consulter au plus vite.

Un spécialiste pourra établir un diagnostic après avoir effectué différents analyses et tests.

Un interrogatoire est notamment programmé afin de connaître l’ampleur de la plainte mnésique et ses répercussions sur la vie de tous les jours.

Le patient et ses proches sont interrogés. Un bilan complet est établi afin de vérifier qu’une démence ou un trouble de la mémoire n’est pas à l’origine de la plainte mnésique.

Tout sur la mémoire : Plainte mnésique© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Syndrome amnésique : oubli des souvenirs anciens et incapacité à en fabriquer de nouveaux

Hier, je vous faisais découvrir la loi de Hebb pour mieux comprendre la formation des souvenirs. Aujourd’hui, je vais parler du syndrome amnésique.

Ce trouble mnésique se manifeste par une perte de mémoire doublée d’une impossibilité d’enregistrer des nouvelles informations.

Elle se manifeste généralement par une amnésie antérograde et peut être accompagnée d’une légère amnésie rétrograde.

Syndrome amnésique

Syndrome amnésique : oubli des souvenirs anciens et incapacité à en fabriquer de nouveaux

Voyons donc comment se manifeste le syndrome amnesique…

Syndrome amnésique, définition

Le syndrome amnésique est une altération importante de la mémoire.

Le sujet est incapable de se rappeler de son passé : sa mémoire à long terme est affectée.

Il est aussi dans l’impossibilité d’apprendre de nouvelles choses.

Ce qui est surprenant dans ce trouble, c’est que la personne qui en souffre semble tout à fait normale.

Elle se montre attentive et éveillée.

Syndrome amnésique et amnésie antérograde

Un patient souffrant de syndrome amnésique ne peut plus apprendre et ne peut plus rien mémoriser.

Il faut toutefois souligner que sa mémoire à court terme reste opérationnelle.

Ainsi, si on lui demande de se souvenir d’une information et la restituer dans la minute qui suit, il en est parfaitement capable.

Au fur et à mesure que le temps passe, la restitution devient de plus en plus difficile jusqu’à être impossible.

Syndrome amnésique : atteinte de la mémoire épisodique

Les syndromes amnésiques s’accompagnent généralement d’une altération de la mémoire épisodique. Celle-ci est toutefois partielle.

Il est, en effet, rare qu’une personne oublie totalement ses souvenirs autobiographiques. Il reste toujours quelques traces.

Certains épisodes de la vie sont difficiles à remémorer. Même avec de nombreux indices, l’exercice n’est pas aisé.

Parallèlement, le sujet affiche une désorientation spatio-temporelle. Il ne sait plus quel jour en est. Il se souvient de sa date de naissance, mais ignore quel âge il a…

En ce qui concerne la désorientation dans l’espace, celle-ci concerne surtout les endroits nouveaux.

Un syndrome amnésique est toujours déroutant. Dès constatation d’un trouble mémoriel, consultez immédiatement un médecin pour être fixé et pour entamer un traitement approprié.

Tout sur la mémoire : Syndrome amnésique

© Jscreationzs – FreeDigitalPhotos.net

Trouble mnésique : comprendre ce qui se passe en cas de perte de mémoire

Un trouble mnésique se traduit par une altération de la mémoire : les souvenirs sons effacés ou entremêlés…

Je vous ai parlé de certains d’entre eux dans mes articles précédents : ictus amnésique, agnosie, anosognosie, aphasie transcorticale

Vous en avez certainement été victime au moins une fois dans votre vie. Mon article d’aujourd’hui s’intéresse surtout à l’aspect scientifique des problèmes de mémoire.

Trouble mnésique

Trouble mnésique : comprendre ce qui se passe en cas de perte de mémoire

Alors, que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous souffrons de troubles mnésiques ?

Trouble mnésique, définition

Un trouble mnesique est un dysfonctionnement de la mémoire et plus précisément de l’enregistrement et/ou de la restitution des souvenirs.

Pour vous permettre de mieux comprendre ce phénomène, je vais vous expliquer brièvement le processus de mémorisation.

D’abord, il y a l’analyse de l’information via la mémoire sensorielle. Les informations sont ensuite stockées temporairement, pendant un très court instant : c’est l’empan mnésique.

Vient ensuite l’enregistrement durable : cette étape dépend de l’importance des données. Des émotions et des sensations (parfum, texture…) sont généralement associées à celles-ci.

Enfin, il y a la restitution consciente ou inconsciente des souvenirs ainsi enregistrés.

En cas de trouble mnésique, le processus mnésique est chamboulé

Causes possibles d’un trouble mnésique

Un trouble mnésique peut être causé par différents facteurs :

  • Maladie d’Alzheimer : la mémoire se dégrade lentement mais sûrement, au fil des années, et une démence peut survenir ;
  • Choc émotionnel ou crânien : perte subite de la mémoire suite à l’événement traumatisant ;
  • Intoxication au monoxyde de carbone : les oublis apparaissent petit à petit, s’aggravant un peu plus chaque jour ;
  • Accident vasculaire cérébral : la perte de mémoire est soudaine et accélérée ;
  • Tumeur au cerveau : la capacité mémorielle se détériore de plus en plus chaque jour ;
  • Démence de Korsakoff : le patient perd sa mémoire et ne peut enregistrer de nouveaux souvenirs. Il nie totalement sa perte de mémoire.

Si un trouble mnésique se répète et/ou s’aggrave au fil du temps, la consultation d’un médecin s’impose. Il ne faut pas attendre que ça s’aggrave pour le faire… Tout sur la mémoire : Trouble mnésique© Victor Habbick – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: