Pertes de mémoire fréquentes non liées à une maladie

Les pertes de mémoire fréquentes sont toujours sources d’inquiétude.

Surtout, lorsqu’on a un certain âge, on a peur qu’il s’agisse d’Alzheimer ou d’une autre maladie dégénérative.

Néanmoins, ces troubles mnésiques peuvent être bénins…

Pertes de mémoire fréquentes

Pertes de mémoire fréquentes non liées à une maladie

Point sur ces pertes de mémoire fréquentes qui ne sont pas liées à une maladie…

Causes des pertes de mémoire fréquentes

Les pertes de mémoire fréquentes peuvent toucher n’importe qui. Depuis la découverte de la maladie d’Alzheimer, on a tendance à dramatiser au moindre trouble mnésique.

Pourtant, tout le monde peut avoir des trous de mémoire : ne plus se souvenir d’un numéro de téléphone, d’une adresse, du numéro de sécurité sociale ou autre information…

Les oublis ont tendance à être de plus en plus fréquents avec l’âge. La plupart du temps, il s’agit d’un effet naturel du vieillissement.

Parfois, c’est le train de vie qui est trop soutenu : trop de stress et de fatigue, trop de préoccupations, pas assez de repos et de sommeil. Tout cela nuit au bon fonctionnement du cerveau.

Dans certains cas, c’est la prise de médicaments qui est en cause.

Les produits comme les opiacés, les antidépresseurs, les neuroleptiques, les antibiotiques ou encore les antihistaminiques peuvent altérer la mémoire.

Des pertes de mémoire anodines

En cas de pertes de mémoire fréquentes, il faut savoir distinguer les troubles anodins et ne pas s’alarmer inutilement.

Voici alors quelques symptômes bénins qui ne sont pas forcément liés à une maladie de la mémoire :

  • Ne pas parvenir à trouver certains mots ;
  • Oublier le nom d’une personne connue et croisée après une longue période d’éloignement ;
  • Ne plus se rappeler d’un visage ;
  • Oublier un rendez-vous, une date spéciale ;
  • Se retrouver dans un endroit et oublier pourquoi on s’y est rendu ;
  • Egarer un objet (lunettes, clés…)…

S’il vous semble que vos pertes de mémoire sont vraiment trop fréquentes, n’hésitez pas à consulter un médecin qui procèdera à divers tests et examens pour connaître la véritable cause de vos troubles et mettre en place un traitement spécifique si besoin est.

Tout sur la mémoire : Pertes de mémoire fréquentes

© Ddpavumba – FreeDigitalPhotos.net

Pertes de memoires frequentes : quelles causes ?

Les pertes de memoires frequentes sont des phénomènes qui doivent alarmer. Celles-ci peuvent avoir plusieurs causes.

Parfois, elles apparaissent avec l’âge. Il peut aussi s’agir de signes de stress ou encore de fatigue. Ou alors, une maladie peut être en cause.

Pertes de memoires frequentes

Pertes de memoires frequentes : quelles causes ?

Quelles sont les causes les plus courantes de pertes de memoires frequentes ?

Les causes fréquentes de pertes de mémoire

Les pertes de memoires frequentes ou non peuvent avoir différentes causes. Le plus souvent, celles-ci sont externes et se manifestent au niveau physique.

Il peut s’agir de la prise de certains médicaments qui nuisent aux capacités de mémorisation comme les anxiolytiques ou les somnifères. Ces effets sont plus accentués chez les seniors.

On retrouve aussi les maladies vasculaires qui sont causées par des petites hémorragies qui finissent par altérer le cerveau.

Il est alors question de démence vasculaire et ce sont surtout les personnes âgées sujettes à du diabète, à une hypertension artérielle ou à une athérosclérose vasculaire qui sont concernées.

La cause peut être cérébrale. Plus précisément, l’origine des troubles mnésiques peuvent être des pathologies touchant le cerveau comme un cancer, une encéphalite ou encore une maladie dégénérative comme Alzheimer.

Une mauvaise nutrition peut aussi être en cause. Une alimentation déséquilibrée peut causer des carences. L’alcoolisme compte également parmi les facteurs de risque de problèmes de mémoire.

Enfin, les troubles constatés peuvent être les séquelles d’un choc au niveau de la tête ayant engendré un traumatisme crânien.

Les origines psychologiques des pertes de mémoire

Il est possible que les pertes de mémoire aient des causes psychologiques. D’un côté, il peut s’agir d’un choc émotionnel important.

Les troubles peuvent aussi apparaître en cas de stress répété, d’anxiété ou de problèmes récurrents dans différents domaines de la vie.

Les tracas engendrent des insomnies qui peuvent occasionner ou aggraver des problèmes de mémoire.

Tout sur la mémoire : Pertes de memoires frequentes

© FreeDigitalPhoto.net

Perte de mémoire fréquente : quand faut-il s’inquiéter ?

Une perte de mémoire fréquente n’est pas anodine. Néanmoins, ce n’est pas systématiquement le signe d’une maladie grave comme Alzheimer.

La fatigue peut par exemple altérer vos capacités mnésiques. Quoi qu’il en soit, il existe des signes qui doivent alarmer.

Perte de mémoire fréquente

Perte de mémoire fréquente : quand faut-il s’inquiéter ?

A quel moment faut-il s’inquiéter en cas de perte de mémoire fréquente ?

Perte de mémoire fréquente et inquiétante

Les pertes de mémoire fréquentes deviennent inquiétantes lorsque les oublis concernent des informations dont on devrait toujours se souvenir.

Si vous oubliez où sont vos clés, ce n’est pas (vraiment) un souci. Cela arrive à tout le monde. C’est alarmant seulement si vous les avez mis dans des endroits inhabituels (dans le réfrigérateur, dans le micro-ondes…).

Il y a également lieu de vous alarmer si vous oubliez les noms de vos proches (mais aussi des mots communs) et vous avez toutes les difficultés du monde à vous en rappeler de nouveau.

Perte de mémoire fréquente et Alzheimer

La perte de mémoire fréquente est souvent associée à la maladie d’Alzheimer et ce n’est pas sans raison.

Ces troubles mnésiques concernent surtout la mémoire immédiate. La mémoire à long terme reste longtemps bien préservée.

Au-delà de la perte de mémoire fréquente, Alzheimer s’accompagne également de différents symptômes.

Réaliser les tâches du quotidien devient de plus en plus difficile. Et apprendre de nouvelles choses est également compliqué voire impossible.

Par ailleurs, il devient difficile de s’orienter dans un endroit pourtant familier et de reconnaître les rues.

L’orientation dans le temps est également touchée : le patient ne sait plus ni quel jour ni quelle heure on est.

Enfin, la maladie d’Alzheimer se caractérise aussi par un comportement qui se modifie : de nombreuses sautes d’humeur sont à déplorer.

Il est aussi possible que le sujet manifeste un désintérêt total de ce qui se passe autour de lui : il affiche même de la passivité et une dépression est à redouter.

Lorsqu’une perte de mémoire fréquente est associée avec d’autres signes, il est recommandé de consulter un spécialiste qui établira un diagnostique et prescrira le traitement adapté.

Tout sur la mémoire : Perte de mémoire fréquente© Renjith Krishnan – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: