Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

La mémoire cognitive rassemble toutes les données que vous avez enregistrées tout au long de votre existence.

Elle stocke les informations qui sont portées à votre connaissance, forgeant ainsi votre identité et votre culture.

Mémoire cognitive

Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

Alors, qu’est-ce que la mémoire cognitive ?

Mémoire cognitive définition

La mémoire cognitive regroupe toutes les informations que vous avez emmagasinées au cours de votre vie.

Il peut s’agir de souvenirs ou de connaissances. Elle est notamment subdivisée en mémoire épisodique (ou autobiographique) et en mémoire sémantique.

Vous y puisez constamment des données pour pouvoir interagir avec votre entourage au quotidien, mais aussi pour comprendre ce qui se passe autour de vous.

C’est donc une mémoire essentielle, sans laquelle vous ne serez capable de rien, jour après jour.

Elle influence votre identité, mais aussi votre culture. Elle fait de vous la personne que vous êtes, avec vos souvenirs et votre savoir (savoir-faire).

Trois principaux types de mémoire cognitive

On peut faire la distinction entre trois principaux types de mémoire cognitive.

  • D’abord la mémoire à court terme. C’est une mémoire où transitent toutes les informations auxquelles vous êtes confronté.

Certains infos sont seulement ignorées ou supprimées car inutiles. D’autres, en fonction de leur importance, sont envoyées vers la mémoire à long terme, pour une utilisation future.

  • Vient ensuite la mémoire sensorielle que vous utilisez aussi constamment.

Elle concerne toutes les informations captées par les organes des sens : les yeux, le nez, les oreilles, la peau, la langue. Ces données sont stockées de façon éphémère.

Une fois de plus, leur passage vers la mémoire à long terme dépend de leur importance. D’ailleurs, certains infos passent totalement inaperçues.

  • Enfin, il y a donc la mémoire à long terme, une base de données très complète, riche en souvenirs et connaissances.

Tout sur la mémoire : Mémoire cognitive

© Victor Habbick – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Registre sensoriel : la mémoire via les 5 sens

Le registre sensoriel désigne la structure par laquelle transitent les informations perçues par les 5 sens avant leur traitement.

Certaines données iront vers la mémoire à court terme (et peut-être vers la mémoire à long terme), d’autres seront oubliées.

Registre sensoriel

Registre sensoriel : la mémoire via les 5 sens

Découvrez ce qu’est le registre sensoriel

Définition du registre sensoriel

Le registre sensoriel désigne tout simplement la mémoire sensorielle. Toutes les informations provenant des 5 sens passent par cette structure, le temps que quelques millièmes de seconde.

Que ce soit des images, des sons, des odeurs, des textures ou encore des goûts.

Grâce à cet aspect de la mémoire, l’être humain reste en contact avec son environnement, son univers.

A chaque seconde, vous avez diverses sensations. Celles-ci vous parviennent consciemment ou non, mais toujours par le biais du registre sensoriel.

Et que vous soyez conscient ou non d’un stimulus, celui-ci est enregistré par votre corps.

D’ailleurs, lorsque vous recevez de nouveau un message sensoriel auquel vous avez déjà été confronté par le passe, vous avez une sensation de déjà-vu, déjà-vécu, déjà-senti…

Comment sont traitées les informations sensorielles ?

D’abord, il faut souligner qu’il n’existe pas un seul registre sensoriel mais « des » registres sensoriels. Les informations y transitent dans un délai très court.

Les données sont retenues juste le temps de les filtrer et de garder seulement celles qui sont importantes, marquantes et qui ont du sens.

Les informations pertinentes sont envoyées vers la mémoire à court terme. A ce stade, le cerveau procède à une reconnaissance en se basant sur la base de données de la mémoire à long terme.

C’est ce qui permet par exemple de reconnaître un objet ou encore de distinguer un visage parmi d’autres.

On pourrait donc dire que le registre sensoriel fait office d’interface entre les très nombreuses informations qui viennent de l’environnement et les données déjà enregistrées.

Tout sur la mémoire : Registre sensoriel

© FreeDigitalPhotos.net

La mémoire sensorielle : ce que vous retenez grâce aux 5 sens

La mémoire sensorielle concerne toutes les informations que vous enregistrez consciemment ou non via vos cinq sens.

Votre vue, votre ouïe, votre odorat, votre toucher et votre goût vous permettent de créer des souvenirs plus ou moins marquants.

La mémoire sensorielle

La mémoire sensorielle : ce que vous retenez grâce aux 5 sens

Découvrez les subtilités de la mémoire sensorielle…

La mémoire sensorielle, définition

La mémoire sensorielle est la mémoire qui entre en jeu lorsque vous obtenez des informations depuis vos cinq sens.

Elle dure seulement quelques millisecondes, au plus 1 ou 2 secondes.

Toutes les informations y transitent avant d’être transférées vers la mémoire à court terme puis la mémoire à long terme.

La particularité de cet aspect de la mémorisation réside dans le fait que toutes les données sensorielles ne sont pas prises en compte.

D’ailleurs, il serait impossible de tout enregistrer. Vous stockez seulement les infos qui sont pertinentes.

Plus précisément, vous vous souvenez surtout des choses qui vous ont marqué. Parallèlement, vous gardez quand même certains stimuli dans un coin de votre mémoire, de façon inconsciente.

Le traitement des informations par la mémoire sensorielle

La mémoire sensorielle traite les informations d’une façon spécifique. Celles-ci sont d’abord capturées par les cellules réceptrices (qui correspondent aux 5 organes des sens).

La donnée reçue est captée sous forme d’énergie et transformée signaux électriques.

En fonction de leur nature, les stimuli sont transférés vers des zones cérébrales spécifiques. Les plus pertinents font l’objet d’un encodage qui leur permet de basculer vers la mémoire à court terme.

En fonction de leur importance et de leur impact, ces infos pourront intégrer la base de données des souvenirs classés dans la mémoire à long terme.

Tout sur la mémoire : la mémoire sensorielle

© Adamr – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Mémoire tactile : les souvenirs liés au toucher

La mémoire tactile est celle qui intervient lorsque vous touchez quelque chose.

A noter qu’il ne s’agit pas d’une capacité qui permettrait de se rappeler toutes les textures que vous avez eu l’occasion d’effleurer.

Mais surtout de souvenirs qui ressurgissent lorsque votre peau éprouve des sensations spécifiques.

Mémoire tactile

Mémoire tactile : les souvenirs liés au toucher

Découvrez les subtilités de la mémoire tactile…

Qu’est-ce que la mémoire tactile ?

Cette mémoire sensorielle est donc étroitement liée au toucher. Elle est active dès la naissance (et même avant)

C’est grâce à elle que vous reconnaissez différentes textures rien qu’en les touchant :

  • Une peau ;
  • Du plastique ;
  • Un tissu ;
  • Des cheveux ;
  • Du métal ;
  • De la poussière ;
  • De la farine…

Toutefois cette capacité n’est pas illimitée. Par exemple, il est impossible de faire la différence entre de l’eau minérale et du soda rien qu’au toucher.

D’autres sens doivent intervenir : la vue notamment.

Il est intéressante de souligner que la mémoire tactile est particulièrement aiguisée chez les personnes qui souffrant d’un trouble de la vision.

Mémoire tactile et souvenirs

Au-delà de la reconnaissance de certaines textures, la mémoire sensitive vous aide à vous rappeler certains événements marquants (positifs ou négatifs).

Rien qu’en touchant quelque chose ou quelqu’un, une foule de souvenirs vous vient à l’esprit.

La texture d’une étoffe, la délicatesse d’une caresse ou encore une douleur physique… Voilà autant d’éléments qui peuvent faire ressurgir de souvenirs.

Ce phénomène est incontrôlable et son intensité peut parfois dérouter. On a l’impression d’être ramené quelques heures, journées, mois, années en arrière.

Il convient de constater que cette mémoire est plus performance chez certaines personnes. Les autres réagissent plus à d’autres stimuli (visuels ou auditifs en l’occurrence).

Dans tous les cas, la mémoire tactile contribue à forger la personnalité et l’identité de chacun.

Tout sur la mémoire : Mémoire tactile© Twobee – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La mémoire olfactive : des millions d’odeurs enregistrées

La mémoire olfactive regroupe des millions d’informations. Au même titre que la mémorisation visuelle, elle revêt une très grande importance.

En effet, à chaque seconde de votre vie, vous respirez et vous sentez des nouvelles odeurs que vous aimez, ou non !

La mémoire olfactive

La mémoire olfactive : des millions d’odeurs enregistrées

Découvrez comment fonctionne la mémoire olfactive…

Fonctionnement de la mémoire olfactive

Cette mémoire sensorielle fonctionne via le cortex olfactif qui s’active à chaque nouvelle odeur. Cette zone du cerveau enregistre alors l’information.

Grâce à la mémoire olfactive, un individu reconnaît son environnement, identifie différents parfums.

Il peut même revivre en mémoire certains épisodes de son existence rien qu’en sentant une fragrance.

Tout au long de la vie, des millions d’informations sont mémorisées dans ce cortex pour constituer une sorte de banque d’odeurs.

Cette mémoire serait celle qui parvient le mieux à dépasser les effets du temps : les souvenirs qu’elle peut faire rejaillir peuvent remonter à très loin.

Les problèmes de la mémoire olfactive

Une personne souffrant de troubles de la mémoire olfactive est incapable d’associer une odeur à un contexte, à un lieu ou à une information en particulier.

Le problème survient généralement à la suite d’une infection respiratoire ou d’un traumatisme crânien.

Une maladie neuro-dégénérative, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson, peut aussi être en cause.

Les personnes ayant un problème au niveau des récepteurs de la mémoire des odeurs sont souvent confrontées à des crises d’insomnie.

Il est aussi possible qu’une dépression se déclare.

Stimuler la mémoire olfactive

Pour booster la mémoire des odeurs, habituez-vous à sentir pleinement chaque fragrance de votre environnement et de ce que vous mangez.

Plus vous acquerrez cette habitude, mieux votre mémoire olfactive a de la facilité pour enregistrer les informations relatives à une odeur particulière.

Plus tôt vous commencez à effectuer cet exercice, mieux la mémoire olfactive est stimulée.

Tout sur la mémoire : La mémoire olfactive© Stuart Miles – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Memoire olfactive : comment exploiter votre mémoire des odeurs ?

Une simple senteur et vous voilà replongé dans un souvenir du passé : c’est la memoire olfactive qui est en action.

L’homme peut mémoriser plus de 50 000 odeurs différentes, auxquelles sont souvent liées des émotions.

Memoire olfactive

Memoire olfactive : comment exploiter votre mémoire des odeurs ?

Aujourd’hui, je vous dévoile quelques astuces pour booster votre mémoire des odeurs

Méditer pour améliorer sa mémoire olfactive

La méditation est bénéfique pour la memoire olfactive. Grâce à cette pratique, vous améliorez vos capacités de concentration et mémorisation.

Pour obtenir d’excellents résultats, vous pouvez la combiner avec des huiles essentielles.

L’huile essentielle de citron est bien connue pour favoriser la relaxation mentale.

Celle de pin sylvestre, de son côté, aide à stimuler les fonctions cérébrales.

Memoire olfactive : exercices pratiques

La séance de méditation pour améliorer la memoire olfactive commence par quelques minutes de détente.

Diffusez les huiles essentielles et concentrez-vous sur votre respiration.

Vous pouvez alors vous laisser emporter par les effluves des huiles essentielles et de voyager au fil des souvenirs enfouis.

Il ne faut rien laisser de côté, tous les détails comptent. Imaginez les bons moments de votre enfance, comme les délicieux desserts parfumés de votre grand-mère par exemple.

La méditation guidée et les moments de retour sur soi sont aussi bénéfiques pour la mémoire.

Utilisez de l’huile essentielle de sauge pour optimiser son effet sur la mémoire olfactive.

Améliorer la mémoire olfactive : s’entraîner au quotidien

La memoire olfactive s’entretient au quotidien pour atteindre un niveau optimal.

En ce qui concerne la méditation, elle se fait tous les jours, au lever ou avant le coucher. La séance ne prend que 30 minutes environ.

D’autres exercices simples permettent d’avoir une memoire des odeurs plus performante.

Lorsque des senteurs caressent vos narines, fouillez dans vos souvenirs pour découvrir à quel événement elles sont liées.

Vous pouvez aussi vous bander les yeux et demandez à un ami de vous faire sentir différentes choses. Vous devez alors déterminer de quoi il s’agit.

Agréable, nauséabonde, piquante… Qu’est-ce que c’est ?

Voila une manière simple et efficace pour stimuler votre memoire olfactive.

Tout sur la mémoire : Memoire olfactive© Chainat – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Memoire a court terme : comment ça fonctionne ? Quelle est son importance ?

La memoire a court terme est très importante : elle se trouve au cœur même du processus de mémorisation.

C’est par elle que transitent toutes les données qui constituent la mémoire d’une personne donnée.

Memoire a court terme

Memoire a court terme : fonctionnement et importance

Comment fonctionne donc la memoire a court terme et pourquoi est-elle si indispensable ?

Mémoire à court terme, définition

Toutes les informations que vous percevez transitent par la mémoire à court terme.

Cette donnée est stockée soit pour quelques secondes (voire moins) soit pour de longues années.

Tout dépend de son importance, de son impact et des conditions dans lesquelles elle a été enregistrée.

C’est dire pourquoi cette mémoire est essentielle. Elle est subdivisée en deux : la mémoire sensorielle et la mémoire de travail.

La mémoire sensorielle

La memoire a court terme fait appel à vos cinq sens : c’est à travers ces derniers que vous recevez les informations qui deviendront (ou non) des souvenirs.

C’est surtout la mémoire visuelle et la mémoire auditive qui sont sollicitées.

Ce que vous entendez, écoutez, regardez et voyez constitueront une vaste base de données.

Les choses détectées par les yeux subsistent seulement pendant une demi-seconde, à moins d’avoir une signification particulière.

Celles repérées par les oreilles restent plus longtemps : vous vous en rappelez durant dix secondes environ.

La mémoire de travail

Cet aspect de la memoire a court terme est indispensable lorsque vous vaquez à vos occupations quotidiennes.

C’est grâce à elle que vous pouvez vous concentrer et focaliser votre attention sur quelque chose.

La mémoire de travail est opérationnelle lorsque vous discutez avec quelqu’un. Grâce aux éléments retenus temporairement, vous pouvez suivre le fil de la conversation et répondre de façon adaptée.

Elle vous permet aussi d’écrire, de lire, de composer un numéro de téléphone…

Pour faciliter vos activités, les données sont chaque fois conservées pendant des dizaines de secondes.

Comment optimiser la mémoire à court terme ?

Pour améliorer le fonctionnement de la memoire a court terme, il existe diverses astuces à appliquer :

  • Apprendre à se concentrer grâce à la méditation ;
  • Répéter systématiquement les informations ;

Vous savez désormais comment faire pour exploiter votre memoire a court terme

Tout sur la mémoire : Memoire a court terme© Ddpavumba – FreeDigitalPhotos.net

Avez-vous une mémoire kinesthésique ? Vos sensations et vos émotions influent-elles sur vos souvenirs ?

Après la mémoire auditive et la mémoire iconique, je vous présente la memoire kinesthesique, une autre composante de la mémoire sensorielle.

Celle-ci se base sur les sensations corporelles et sur les émotions. Bref, sur tout ce que vous ressentez.

memoire kinesthesique

Avez-vous une mémoire kinesthésique ? Vos sensations et vos émotions influent-elles sur vos souvenirs ?

Alors, avez-vous une mémoire kinesthésique ? Et comment l’utilisez-vous ?

Mémoire kinesthésique : définition

La memoire kinesthesique concerne toutes les perceptions par le toucher. Il est parfois question de mémoire tactile.

La peau est alors considérée comme un capteur qui est sensible à toutes les variations de l’environnement. Que ce soit la température, la texture ou les vibrations.

Chaque changement perçu par la peau est mémorisé.

En plus des sensations tactiles, cette mémoire est fortement influencée par les émotions, à l’instar de la mémoire émotionnelle

Comment savoir si vous êtes kinesthésique ?

Il existe différents signes qui indiquent que vous êtes kinesthésique :

  • Vous appréciez le confort et la douceur. Côté vestimentaire, vous avez une prédilection pour les tenues décontractées ;
  • Lorsque vous marchez, vous êtes concentré sur vos réflexions intérieures. Vous êtes de ceux qui croisez des proches dans la rue sans les voir ;
  • Lorsque vous discutez, vous aimez toucher votre interlocuteur : une petite tape dans le dos ou une accolade…
  • Vous avez une imagination débordante et faites souvent preuve d’impulsivité ;
  • Vous êtes souvent indécis et pouvez changer d’avis plusieurs fois dans un court laps de temps.

Quand et comment utilisez-vous votre memoire kinesthésique ?

Vous sollicitez votre mémoire kinesthésique à chaque instant.

Ce sont ces souvenirs qui refont surface lorsque vous sentez une odeur, lorsque votre peau entre en contact avec une texture particulière ou lorsque vous entendez un son particulier.

Si vous avez une memoire kinesthesique développée, vous vous souvenez plus facilement des choses que vous avez vécues pleinement.

Une fois qu’on vous a montré comment faire quelque chose, vous pouvez le répéter, encore et encore.

Pour mieux retenir les informations, vous aimez bouger : en faisant les cent pas par exemple et en répétant sans cesse, les données à mémoriser.

Avec la memoire kinesthesique, ce que vous ressentez est enregistré. Le toucher, les émotions (négatives ou positives) et l’expérience vous aident à mémoriser.

Tout sur la mémoire : Memoire kinesthesique

 © Ohmega1982 – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Mémoire auditive : mémoire où transitent les données que vous entendez avant d’être stockées

Aujourd’hui, je vais vous parler de la memoire auditive qui est une composante de la mémoire sensorielle, au même titre que la mémoire visuelle.

Toutes les informations que vous écoutez et entendez sont enregistrées temporairement avant d’être transférées vers la mémoire à long terme.

Seules les informations pertinentes le seront.

memoire auditive

Mémoire auditive : mémoire où transitent les données que vous entendez avant d’être stockées

Découvrez donc comment fonctionne la mémoire auditive et comment faire pour la développer…

Définition  de la mémoire auditive

La memoire auditive est une mémoire à court terme qui concerne toutes les informations entendues, consciemment ou non.

Celle-ci agit comme un magnétophone. A la différence de cette dernière, les données enregistrées ne sont pas stockées indéfiniment.

Les moins pertinentes et celles jugées inutiles sont reléguées dans un coin du cerveau.

Grâce à la memoire auditive, nous pouvons reconnaître des sons, des phrases et des mots et les analyser. L’interprétation dépend de tout ce qui a été entendu auparavant.

De ce fait, un même son n’a pas forcément la même signification chez deux individus différents.

Enregistrement et stockage au niveau de la memoire auditive

La mémoire auditive stocke chaque information entendue durant trois ou quatre secondes.

Par exemple, si on vous présente à quelqu’un que vous rencontrez pour la première fois, vous retiendrez son prénom durant moins de quatre secondes si vous n’êtes pas concentré.

Si vous êtes attentionné et si vous êtes intéressé par cette personne, vous pourrez retenir le prénom en question plus longtemps, voire toute votre vie !

Notez donc que le traitement des informations transitant par la mémoire auditive dépend pour beaucoup de l’importance que vous leur donnez.

De façon générale, vous retenez plus facilement lorsque vous êtes impliqué émotionnellement.

Les sensations physiques peuvent également influencer sur la capacité de mémorisation. Par exemple, vous vous rappelez bien d’une chanson qui est passée alors qu’on vous a extrait une dent…

Entraîner la memoire auditive

Pour avoir une mémoire auditive performante, apprenez à vous concentrer sur chaque événement de votre vie.

Vous pouvez également adopter des exercices de mémorisation. Vous avez l’embarras du choix : test mnémotechnique, gym cérébrale, PNL, mind-mapping…

Pour booster la mémoire auditive, vous pouvez l’entraîner au quotidien. Apprenez à vous rappeler systématiquement des nouveaux prénoms.

Amusez-vous à écouter un document audio en boucle (pendant une demi-heure au maximum) et à le retranscrire.

Notez chaque fois votre score qui sera exprimé en pourcentage de similitude entre le document audio original et la retranscription.

Comme toutes les mémoires, la memoire auditive doit être utilisée et entraînée afin d’être plus performante. Ne laissez donc plus aucune information sonore vous échapper !

Tout sur la mémoire : memoire auditive

© Michal Marcol – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La mémoire sensorielle : que retenez-vous grâce à vos cinq sens ?

Connaissez-vous la memoire sensorielle ? Ce sont les informations que vous retenez grâce à vos cinq sens : vue, odorat, ouïe, toucher, goût.

La mémoire auditive et la mémoire visuelle en font partie. De même que l’empan mnésique.

Peu importe le sens concerné, certaines infos s’évaporent, d’autres sont retenues pour la vie.

memoire sensorielle

La mémoire sensorielle : que retenez-vous grâce à vos cinq sens ?

Je vous invite à découvrir ce que vous pouvez retenir à travers les cinq sens et pourquoi…

Qu’est ce que la memoire sensorielle ?

La memoire sensorielle est étroitement liée à votre capacité à capter toute information venant de l’extérieur.

Son rôle est de garder une donnée pendant un laps de temps très très court (pas plus de deux secondes).

Si cette info est significative, elle sera convertie en une autre mémoire plus stable et plus durable.

Il faut souligner que la donnée en question nous parvient généralement de façon inconsciente.

Il peut s’agir d’une image, d’une musique, d’une odeur, d’une voix… Tout ce qui est susceptible de stimuler les sens.

La memoire sensorielle et la mémorisation

La mémoire des sens est indispensable dans le processus de mémorisation.

Elle constitue en effet une étape incontournable vers l’enregistrement dans la mémoire à court terme puis dans la mémoire à long terme.

Comme toutes les facultés mnésiques, la mémoire sensorielle est plus performante quand on est concentré.

Les émotions affectent aussi la capacité mnésique : on retient plus dans les moments intenses (joie, tristesse…), beaucoup moins quand on est stressé.

Fonctionnement de la memoire sensorielle

Les mémoires sensorielles fonctionnent en permanence. Même dans le sommeil, le cerveau continue d’enregistrer.

Combien de fois avez-vous mémorisé les paroles d’une chanson qui passe sans cesse à la radio sans avoir fait l’effort de les apprendre ?

Comment avez-vous pour connaître l’odeur caractéristique du café ? De la menthe ?

C’est tout simplement la memoire sensorielle qui est à l’action.

Importance de la mémoire sensorielle

La mémoire des sens est essentielle. Sans elle, vous ne seriez capable de mémoriser même la plus petite information.

Notez que vous pouvez connaître votre memoire sensorielle dominante avec le test VAKOG.

Tout sur la mémoire : memoire sensorielle

© Happykanppy – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: