Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

La mémoire cognitive rassemble toutes les données que vous avez enregistrées tout au long de votre existence.

Elle stocke les informations qui sont portées à votre connaissance, forgeant ainsi votre identité et votre culture.

Mémoire cognitive

Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

Alors, qu’est-ce que la mémoire cognitive ?

Mémoire cognitive définition

La mémoire cognitive regroupe toutes les informations que vous avez emmagasinées au cours de votre vie.

Il peut s’agir de souvenirs ou de connaissances. Elle est notamment subdivisée en mémoire épisodique (ou autobiographique) et en mémoire sémantique.

Vous y puisez constamment des données pour pouvoir interagir avec votre entourage au quotidien, mais aussi pour comprendre ce qui se passe autour de vous.

C’est donc une mémoire essentielle, sans laquelle vous ne serez capable de rien, jour après jour.

Elle influence votre identité, mais aussi votre culture. Elle fait de vous la personne que vous êtes, avec vos souvenirs et votre savoir (savoir-faire).

Trois principaux types de mémoire cognitive

On peut faire la distinction entre trois principaux types de mémoire cognitive.

  • D’abord la mémoire à court terme. C’est une mémoire où transitent toutes les informations auxquelles vous êtes confronté.

Certains infos sont seulement ignorées ou supprimées car inutiles. D’autres, en fonction de leur importance, sont envoyées vers la mémoire à long terme, pour une utilisation future.

  • Vient ensuite la mémoire sensorielle que vous utilisez aussi constamment.

Elle concerne toutes les informations captées par les organes des sens : les yeux, le nez, les oreilles, la peau, la langue. Ces données sont stockées de façon éphémère.

Une fois de plus, leur passage vers la mémoire à long terme dépend de leur importance. D’ailleurs, certains infos passent totalement inaperçues.

  • Enfin, il y a donc la mémoire à long terme, une base de données très complète, riche en souvenirs et connaissances.

Tout sur la mémoire : Mémoire cognitive

© Victor Habbick – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Mémoire épisodique Alzheimer : le processus

Mémoire épisodique Alzheimer : cette mémoire est affectée chez les personnes atteintes de cette maladie.

Les patients oublient d’abord les souvenirs les plus récents. Petit à petit, ils perdent jusqu’à leur identité.

Mémoire épisodique Alzheimer

Mémoire épisodique Alzheimer : le processus

Comment se manifeste ce lien malheureux entre mémoire épisodique Alzheimer ?

Mémoire épisodique Alzheimer : altération de la mémoire à long terme

Chez une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, la mémoire à long terme est affectée.

Plus précisément, c’est la mémoire explicite qui est touchée. Plus précisément, c’est la mémoire épisodique ou autobiographique qui est moins performante.

Et il faut souligner qu’avec cette pathologie, la situation a tendance à dégénérer.

Si l’on s’intéresse à l’anatomie et au fonctionnement du cerveau, cet aspect de la mémoire sollicite des neurones se trouvant dans la zone médiane de cet organe.

Ces réseaux neuronaux constituent ce que l’on appelle le « circuit de Papez » dont l’hippocampe constitue l’élément central.

Pour sa part, l’hippocampe se trouve dans le lobe temporal, sous le cortex. Son fonctionnement dépend fortement de deux molécules indispensables : le glutamate et l’acétylcholine.

Les capacités de mémorisation chez les patients atteints d’Alzheimer

S’il existe bien un lien mémoire épisodique Alzheimer, il faut aussi rappeler que cette maladie se caractérise par différents troubles mnésiques.

D’ailleurs le diagnostic de cette pathologie implique nécessairement une évaluation des capacités de mémorisation.

En général, les patients ont une mémoire à court terme moins performante. Ils sont notamment incapables de retenir une série de chiffres et de les réciter dans l’ordre puis dans le sens inverse.

La mémoire épisodique est aussi moins bonne : il s’agit de cette mémoire qui rassemble les souvenirs relatifs au vécu, aux expériences, à l’histoire de chacun.

Le patient oublie des épisodes complets de son passé (récent puis ancien). Il peut alors souffrir de désorientation spatio-temporelle en oubliant des lieux et des dates importants.

Tout sur la mémoire : Mémoire épisodique Alzheimer

© FreeDigitalPhotos.net

Mémoire biographique : Votre histoire

La mémoire biographique est cette mémoire où sont consignées toutes les informations inhérentes à votre histoire.

On y retrouve non seulement vos souvenirs personnels mais également la culture générale qui a forgé votre identité en tant qu’individu.

Mémoire biographique

Mémoire biographique : Votre histoire

Zoom sur la mémoire biographique…

La mémoire biographique

Aussi appelée mémoire autobiographique, cette mémoire à long terme englobe tous les événements que vous vivez, au jour le jour.

Ces souvenirs sont associés à un contexte : une date, un endroit, une émotion.

Cette mémoire vous permet de vous rappeler des images mais pas uniquement. Les 5 sens sont sollicités pour la création d’une base de données complète.

Celui-ci est aussi constitué de bruit, d’odeur, de goût, de texture… Toute une ambiance entoure chaque souvenir : c’est un scénario complet qui est gardé en mémoire.

Toutes ces informations, vous pouvez vous en rappeler spontanément ou après avoir été confronté à un déclencheur émanant de la mémoire sensorielle.

Sans cette mémoire, vous seriez totalement déboussolé. Vous ne saurez tout simplement pas qui vous êtes et vous ignorerez également où vous allez

Mémoire biographique et identité

La mémoire biographique est donc essentielle. Au-delà des souvenirs qui sont enregistrés au fil du temps, elle permet à chacun de se connaître et de se reconnaître, de se forger une identité.

En plus des expériences « privées », il y a également les connaissances générales, notamment votre histoire, votre pays, votre famille, vos valeurs, vos principes sans oublier vos envies et vos ambitions.

Vous savez naturellement d’où vous venez et ce que vous voulez dans la vie.

Chaque élément enregistré depuis la petite enfance a un impact sur votre personnalité et se révèle indispensable pour votre intégration sociale.

Et la mémoire biographique ne cesse de s’enrichir à chaque seconde qui passe, à moins qu’une pathologie comme Alzheimer vienne bouleverser le processus naturel.

Tout sur la mémoire : mémoire biographique

© FreeDigitalPhotos.net

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer : quel lien ?

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer ? Eh bien, les troubles de la mémoire épisodique constituent l’un des premiers signes précurseurs de cette pathologie.

Ces problèmes se manifestent sous la forme d’une perte progressive de souvenirs et par l’impossibilité à en constituer de nouveaux.

Mémoire épisodique et maladie d'Alzheimer

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer : quel lien ?

Quel est donc le lien entre mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer ?

La mémoire épisodique

La mémoire épisodique conserve des traces de tous les événements que vous avez vécus, qui forgent votre histoire personnelle.

Vous les situez par rapport à un lieu, un contexte ou encore une époque. Et ces faits sont généralement associés à des sentiments : le bonheur, la tristesse, la peur et bien d’autres encore.

Ensemble, ces différents éléments composent vos souvenirs. Ces derniers constituent la mémoire épisodique.

Le traitement des différentes informations s’effectue au niveau de l’hippocampe tandis que le stockage est assuré par le cortex.

Cette dernière est généralement altérée chez les personnes souffrant d’Alzheimer.

La perturbation se trouve non seulement au niveau de la restitution des informations mais aussi au niveau de l’encodage. D’où un dérèglement de la mémoire.

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer vont souvent de pair. Les troubles à ce niveau se manifestent très précocement.

Le patient a non seulement du mal à encoder les informations, mais aussi à stocker et les récupérer. Dans certains cas, le sujet peut même fabriquer de faux-souvenirs.

A noter qu’une personne qui souffre d’Alzheimer oublie des souvenirs, mais pas uniquement. Elle ne parvient plus à stocker des informations et devient alors incapable de stocker des événements récents.

Il faut savoir que ce déclin de la mémoire épisodique est définitif irréversible chez les victimes d’Alzheimer.

Néanmoins, il est possible d’en freiner la progression grâce à des médicaments spécifiques mais aussi en exerçant régulièrement la mémoire.

Tout sur la mémoire : Mémoire épisodique et maladie d'Alzheimer© Samarttiw – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La mémoire épisodique : la mémoire de votre histoire

La mémoire épisodique est tout simplement celle qui regroupe tous vos souvenirs.

Toutes les choses que vous avez vécues – événements et émotions – et qui construisent votre histoire et votre personnalité y sont consignées.

La mémoire épisodique

La mémoire épisodique : la mémoire de votre histoire

Découvrez l’importance de la mémoire épisodique ainsi que quelques conseils pour mieux vous rappeler de votre histoire…

La mémoire épisodique

La mémoire épisodique fait partie de la mémoire à long terme. Elle stocke tous les souvenirs ainsi que les contextes dans lesquels les événements passés se sont déroulés.

Les informations relatives aux contextes temporel, spatial et émotionnel y sont enregistrées.

En vous permettant de vous rappeler ce que vous avez vécu et les leçons que vous en avez tirées, la mémoire épisodique construit progressivement votre identité.

L’importance de la mémoire autobiographique

Mémoire épisodique et mémoire autobiographique ne font pas référence à la même chose.

La première fait plus appel au registre de l’émotion tandis que la seconde s’intéresse surtout aux informations, aux faits.

Un individu peut ainsi être capable de se rappeler sa formation, son expérience professionnelle et son identité (autobiographique), tout en étant fier d’être ce qu’il est (épisodique).

La personnalité se construit grâce à ces deux formes de mémoires.

Les personnes sujettes à la maladie d’Alzheimer deviennent parfois méconnaissables : leurs mémoires épisodique et autobiographique sont affectées par la maladie.

En définitive, vous ressentez une impression de continuité. Autrement, chacun se sentirait sans attaches, comme venu de nulle part.

Stimuler la mémoire épisodique et autobiographique

Avec l’âge, ces deux formes de mémoire à long terme s’érodent. D’où l’importance de les stimuler afin de mieux les conserver.

Pour ce faire, des exercices quotidiens doivent être pratiqués :

  • Regarder des photos et les commenter aide à faire émerger les souvenirs.
  • Changer d’itinéraires pour se rendre à un lieu habituel afin de mieux stimuler le cerveau et l’inciter à se créer d’autres souvenirs.

La mémoire épisodique revêt une très grande importance, faites donc en sorte de l’utiliser et de la booster le plus souvent possible.

Tout sur la mémoire : La mémoire épisodique© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Buffer épisodique : transit entre mémoire de travail et mémoire à long terme

Le buffer épisodique, élément de la mémoire de travail, joue un rôle central dans notre mémorisation.

Elément présenté par Alan Baddeley, psychologue britannique, il traite les informations à court terme et envoie celles qui sont importantes vers la mémoire à long terme.

Buffer épisodique

Buffer épisodique : transit entre mémoire de travail et mémoire à long terme

Quelle est l’importance du buffer épisodique dans la mémoire de travail ?

Le buffer épisodique, définition

Le buffer épisodique intervient dans l’envoi de certaines informations vers la mémoire à long terme épisodique.

Concrètement, les données arrivent en vrac et sont enregistrées avant d’être traitées. Seules les plus importantes sont envoyées vers la mémoire à long terme.

Le buffer intervient aussi pour que le lien puisse s’effectuer entre la mémoire de travail et la mémoire à long terme (MLT).

Buffer épisodique et modèle de Baddeley

La mémoire de travail, initiée par Baddeley, dont je vous ai parlé dans un article récent, intègre ce buffer épisodique.

Celui-ci fonctionne de pair avec la boucle phonologique, le calepin visuo-spatial et l’administrateur central.

Grâce à cet élément indispensable de la mémoire à court terme, il est possible de mettre à jour les données de la MLT.

Le buffer épisodique, à quoi ça sert ?

En définitive, le buffer épisodique assume plusieurs rôles :

  • Il établit un lien entre les informations visuelles et auditives. Les données stockées peuvent alors être associées entre elles.
  • Il mémorise aussi les données autres que visuelles, auditives ou kinesthésiques.
  • Il optimise l’utilisation de la mémoire de travail et facilite la consolidation des informations en mémoire à long terme.

Mais l’une des fonctions les plus intéressantes de cet élément est celui d’augmenter l’empan mnésique qui est normalement limité à environ sept éléments.

En faisant fonctionner simultanément la mémoire à long terme et la mémoire de travail, l’empan peut être augmenté.

Quel rôle joue donc le buffer épisodique dans cette optimisation de la mémoire ? Nous aurons l’occasion d’aborder ce sujet dans un prochain article.

Tout sur la mémoire : Buffer épisodique© Digitalart – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Troubles de la mémoire épisodique : quand votre passé devient flou

Les troubles de la mémoire épisodique touchent souvent les personnes âgées mais aussi les moins âgées.

Vous et moi pouvons être concernés !

La mémoire à long terme est altérée. Dans les cas les plus graves, la qualité de vie de la victime est affectée.

Troubles de la mémoire épisodique

Troubles de la mémoire épisodique : quand votre passé devient flou

Pour gérer les troubles de la mémoire épisodique, apprenez d’abord à les connaître…

Troubles de la mémoire épisodique, qu’est-ce que c’est ?

Un trouble de la mémoire épisodique empêche un sujet de se souvenir d’un événement précis du passé dans son contexte.

Pour rappel, le cerveau déclenche une sorte de construction pour accéder aux souvenirs. C’est ce que j’évoquais dans mon article sur la potentialisation à long terme.

Dans le cas des troubles de la mémoire épisodique, ce processus est corrompu. La mémoire autobiographique devient alors moins performante.

Emmagasinant les souvenirs liés aux expériences et les connaissances générales, cette mémoire construit l’identité.

En cas de problèmes à ce niveau, le caractère de l’amnésique peut être affecté. Celui-ci ne se souvient plus comme il réagit habituellement face à une situation donnée.

Remédier aux troubles de la mémoire épisodique

Il existe plusieurs méthodes efficaces pour soigner les troubles de la mémoire épisodique.

La sonothérapie est destinée à réveiller la mémoire épisodique d’un patient grâce à la diffusion de fréquences sonores, via un diapason thérapeutique notamment.

Pour sa part, la programmation du subconscient consiste à retrouver un souvenir en dénouant le facteur de blocage empêchant la mémoire d’y accéder.

D’autres formules peuvent être utilisées : l’hypnose, la méditation, etc.

Faut-il s’inquiéter des troubles de la mémoire épisodique ?

La réponse est : « Oui ! Il faut s’inquiéter des troubles de la mémoire épisodique ».

Consultez immédiatement un spécialiste si les trous de mémoire sont récurrents et prolongés et s’ils affectent la personnalité de la personne concernée.

Il pourrait bien s’agir probablement d’un symptôme de la maladie d’Alzheimer.

Face aux troubles de la mémoire épisodique, soyez particulièrement vigilant surtout, chez les séniors.

Tout sur la mémoire : Troubles de la mémoire épisodique

© Africa – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Memoire prospective, cette mémoire des événements futurs

La memoire prospective est très spéciale.

Habituellement, la mémoire concerne des événements passés dont on se rappelle volontairement ou non.

Cette fois, il s’agit de ne pas oublier de se souvenir de quelque chose.

En fait, c’est se rappeler d’une action qu’on a programmée.

Memoire prospective

Memoire prospective, cette mémoire des événements futurs

Comment fonctionne donc la memoire prospective ?

Memoire prospective définition

La mémoire prospective consiste à se rappeler d’actions futures, à exécuter dans un délai plus ou moins court.

On se souvient de quelque chose qui ne s’est pas encore produit.

Cet aspect de la mémorisation fait le lien entre le passé et le futur.

C’est l’opposé de la mémoire rétrospective qui s’intéresse à des faits passés.

Il faut ainsi la différencier de la mémoire épisodique et de la mémoire autobiographique qui concerne des événements révolus.

La restitution de la memoire prospective

La memoire prospective se déclenche généralement grâce à un stimulus extérieur.

Ça peut être la mémoire sensorielle qui est activée : un signal extérieur vous fait penser à cette chose que vous devez faire dans une minute, une heure, un jour, un mois…

Il peut aussi s’agir d’une personne qui vous le rappelle, volontairement ou non.

Dans tous les cas, ça fait tilt. Vous avez comme une illumination qui déclenche une réaction.

Vous vous rendez compte que vous devez agir dans un futur relativement proche.

Utilisation de la memoire prospective

Vous utilisez votre mémoire prospective tous les jours, pour diverses occasions.

C’est grâce à elle que vous connaissez votre emploi du temps de la journée, sans avoir à réfléchir intensément à chaque fois.

Vous y faites appel pour exécuter une tâche prévue la veille, transférer un message ou encore prendre des médicaments…

Importance de la memoire prospective

Chacun utilise sa memoire prospective à sa manière. Certains se fient à leur subconscient pour se rappeler.

D’autres préfèrent utiliser des pense-bêtes : un post-it, une liste, une alarme…

Et vous, comment faites-vous pour vous souvenir ?

Une chose est sûre : la memoire prospective est indispensable pour une vie bien organisée.

Tout sur la mémoire : Memoire prospective© Blackstock – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La mémoire épisodique, cette mémoire qui raconte votre histoire

Après vous avoir proposé plusieurs méthodes pour mieux mémoriser (trucs mnémotechniques, procédés mnémotechniques, exercice de mémorisation…), je vous révèle un autre aspect intéressant de la mémoire : la memoire episodique.

C’est grâce à elle que vous vous rappelez chaque épisode qui a marqué votre vie. Que ce soit hier, la semaine dernière où il y a dix ans…

memoire episodique

La mémoire épisodique, cette mémoire qui raconte votre histoire

La memoire episodique est très importante. C’est grâce à elle que chacun de nous stocke des souvenirs et crée son histoire

Définition de la mémoire épisodique

La memoire episodique porte donc sur des évènements du passé, proche ou lointain.

Grâce à cette mémoire, vous vous créez des souvenirs bien précis, que vous pouvez situer (plus ou moins précisément) dans l’espace et dans le temps.

C’est là que son enregistrés les faits biographiques marquants. Au fil du temps, les souvenirs peuvent être légèrement altérés.

L’oubli, les émotions, les bouleversements de la vie ou encore la subjectivité peuvent influencer et modifier ces souvenirs.

Grâce à la mémoire épisodique, vous vous rappelez les prénoms de vos camarades de classe, votre ancienne adresse, le nom de votre professeur préféré…

Le rôle de la memoire episodique

La mémoire épisodique se charge non seulement du stockage des informations personnes vous concernant. C’est aussi grâce à elle que vous pouvez récupérer ces souvenirs importants.

Sachez que le stockage est précédé par l’encodage, un processus au cours duquel les événements sont transformés en données mnésiques.

La concentration et l’état psychologique au moment des faits déterminent en grande partie la qualité de l’enregistrement.

Vous vous rappelez dans les détails le jour de votre mariage, la naissance de votre enfant, votre première rupture amoureuse…

Après l’encodage, les souvenirs sont transférés vers la mémoire à long terme.

Récupérer les informations enregistrées par la memoire episodique

Cette récupération au niveau de la memoire episodique se fait de manière consciente.

La restitution des souvenirs est bien meilleure lorsque les contextes présents et ceux de l’événement passés sont similaires (émotions, humeur, endroit, période de l’année…).

Etant donné les spécificités de la memoire episodique, celle-ci contribue à l’équilibre psychique de chacun puisqu’elle forge l’identité même de chaque individu…

Tout sur la mémoire : memoire episodique

 © Salvatore Vuono – FreeDigitalPhotos.net