Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

La mémoire cognitive rassemble toutes les données que vous avez enregistrées tout au long de votre existence.

Elle stocke les informations qui sont portées à votre connaissance, forgeant ainsi votre identité et votre culture.

Mémoire cognitive

Mémoire cognitive : stockage des souvenirs et des connaissances

Alors, qu’est-ce que la mémoire cognitive ?

Mémoire cognitive définition

La mémoire cognitive regroupe toutes les informations que vous avez emmagasinées au cours de votre vie.

Il peut s’agir de souvenirs ou de connaissances. Elle est notamment subdivisée en mémoire épisodique (ou autobiographique) et en mémoire sémantique.

Vous y puisez constamment des données pour pouvoir interagir avec votre entourage au quotidien, mais aussi pour comprendre ce qui se passe autour de vous.

C’est donc une mémoire essentielle, sans laquelle vous ne serez capable de rien, jour après jour.

Elle influence votre identité, mais aussi votre culture. Elle fait de vous la personne que vous êtes, avec vos souvenirs et votre savoir (savoir-faire).

Trois principaux types de mémoire cognitive

On peut faire la distinction entre trois principaux types de mémoire cognitive.

  • D’abord la mémoire à court terme. C’est une mémoire où transitent toutes les informations auxquelles vous êtes confronté.

Certains infos sont seulement ignorées ou supprimées car inutiles. D’autres, en fonction de leur importance, sont envoyées vers la mémoire à long terme, pour une utilisation future.

  • Vient ensuite la mémoire sensorielle que vous utilisez aussi constamment.

Elle concerne toutes les informations captées par les organes des sens : les yeux, le nez, les oreilles, la peau, la langue. Ces données sont stockées de façon éphémère.

Une fois de plus, leur passage vers la mémoire à long terme dépend de leur importance. D’ailleurs, certains infos passent totalement inaperçues.

  • Enfin, il y a donc la mémoire à long terme, une base de données très complète, riche en souvenirs et connaissances.

Tout sur la mémoire : Mémoire cognitive

© Victor Habbick – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Developpement cognitif ou comment améliorer la faculté d’apprentissage

Le developpement cognitif correspond à l’évolution des acquisitions cognitives.

Il est étroitement lié à la capacité d’apprentissage, de mémorisation sans oublier l’intelligence…

Developpement cognitif

Developpement cognitif ou comment améliorer la faculté d’apprentissage

Le développement cognitif est considéré comme étant le fait d’« apprendre à apprendre »…

La mémoire dans le développement cognitif

Le developpement cognitif est aussi appelé développement de l’intelligence.

C’est un processus d’évolution intellectuelle se basant sur la connaissance et l’apprentissage.

Ces derniers sont issus d’un enregistrement préalable : la capacité de mémorisation joue un rôle primordial dans cette étape de l’apprentissage.

Programme de developpement cognitif

Il existe de nombreux programmes de développement cognitif.

La plupart d’entre eux sont dédiés aux enfants de moins de 5 ans et ont pour but de booster les potentiels du cerveau, dont la mémoire.

En tout cas, ils sont élaborés pour s’adapter à l’âge et de l’état mental des sujets.

Les personnes atteintes d’un trouble de mémoire peuvent stimuler leurs capacités mnésiques.

Les effets d’un déficit cognitif peuvent parfaitement être efficacement réduits à travers ces techniques.

Développement cognitif : une évolution constante

Le developpement cognitif de l’Homme comprend plusieurs étapes avant d’atteindre un équilibre de fonctionnement optimal.

Durant ses premiers mois, l’enfant agit selon ses reflexes avant d’agir intentionnellement : c’est l’intelligence sensori-motrice.

Puis, entre 18 mois et 3 ans, il commence à réfléchir et à reproduire les images qu’il perçoit, c’est l’intelligence symbolique.

Les phases de l’apprentissage et du développement se succèdent, pour ensuite atteindre l’intelligence opératoire.

Développement cognitif : en pratique

Les techniques utilisées pour développer les capacités cognitives diffèrent en fonction des objectifs à atteindre.

Afin d’améliorer la mémoire, des jeux d’images, de couleurs, de lettres ou encore des calculs peuvent être proposés.

Le sujet doit pouvoir nommer des couleurs, classer des chiffres ou reconnaître des lettres de l’alphabet.

Les programmes de developpement cognitif marient langage oral et écrit et se basent sur les domaines des Capacités, des Connaissances, des Habiletés, ainsi que des Attitudes.

Tout sur la mémoire : Developpement cognitif © Digitalart – FreeDigitalPhotos.net

La cécite cognitive ou aveuglement par inattention

Aujourd’hui, je vais vous révéler un autre mystère de la mémoire : la cecite cognitive.

Après l’ecmnésie, l’agnosie ou encore l’hypermnésie, je vais vous parler d’une défaillance mnésique que l’on peut définir comme un aveuglement par défaut d’attention.

cecite cognitive

La cécite cognitive ou aveuglement par inattention

La cecite cognitive est une incapacité du cerveau à analyser toutes les informations qui s’offrent à lui…

Détection et définition de la cécité cognitive

La cecite cognitive est détectable via un simple test de l’attention.

L’expérience de Simons & Chabris, réalisée pour la première fois en 1999, est utilisée pour dépister une défaillance chez les sujets.

Les patients sont invités à compter les passes de ballon échangées par des joueurs sur une vidéo.

Durant la partie, une personne déguisée en gorille fait irruption sur le terrain de jeu, mais seuls quelques-uns y font attention.

Le cerveau de ceux qui ne l’ont pas remarqué était totalement concentré sur le comptage des passes, ne pouvant alors pas détecter les autres changements.

C’est ce phénomène que l’on appelle « cecite cognitive ».

La cecite cognitive : une défaillance courante

Les résultats du test de Simons & Chabris ont démontré qu’une personne sur deux est atteinte d’une cécité cognitive.

Ce phénomène peut se manifester au quotidien : vous et moi pouvons en être victime à tout moment.

L’aveuglement par inattention peut se traduire par la non-détection d’une connaissance dans la rue parce que vous êtes concentré sur autre.

La cecite cognitive est exploitée par les magiciens pour réussir leur tour. Ils accaparent par exemple l’attention du public sur un objet en mouvement, pour qu’il ne remarque pas les autres changements réalisés sur scène.

Combattre la cecite cognitive

Si tout le monde est exposé à la cécité cognitive, cette défaillance passe le plus souvent inaperçue. Nous avons en effet l’habitude de ne pas prêter attention aux détails.

Afin de remédier au manque d’attention, il faut entraîner le cerveau et plus particulièrement la mémoire cognitive.

Pour éviter que la cecite cognitive ne devienne un poids, vous pouvez adopter la mnémotechnie qui développe à la fois la mémoire et la concentration.

Tout sur la mémoire : Cecite cognitive

© Chainat – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: