Comment bien enregistrer avec la mémoire auditive ?

L’enregistrement des informations s’effectue via les 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher.

Pour retenir efficacement les informations qui vous intéressent, il est judicieux d’identifier votre sens dominant.

Si vous mémorisez plus facilement les choses que vous entendez ou écoutez, il y a de fortes chances que vous ayez un profil auditif. Il existe d’ailleurs des astuces pour le confirmer.

Dans ce cas, il est judicieux d’adopter des astuces de mémorisation spécifiques.

Mémoire auditive

Mémoire auditive

© Fotolia.com

Alors, comment bien enregistrer avec la mémoire auditive ? Voici quelques astuces utiles…

 

Avez-vous une mémoire auditive ?

Pour exploiter au maximum vos capacités de mémorisation, il est nécessaire d’identifier votre mémoire dominante. Dans le jargon, il est question de « profil mnésique ».

Vous avez une mémoire auditive plus performante si vous enregistrez mieux les informations lorsque vous les entendez.

Vous avez également remarqué que vous comprenez et mémorisez mieux lorsque vous lisez des données à haute voix.

Vous êtes alors particulièrement à l’aise en cours lorsque votre professeur parle beaucoup. Un peu moins lorsqu’il fait des schémas ou lorsqu’il vous demande de copier des documents.

Vous êtes du genre à avoir un vocabulaire plutôt riche et vous affichez de hautes aptitudes linguistiques. D’ailleurs, vous êtes de ceux qui peuvent acquérir une nouvelle langue aisément.

En plus de savoir écouter, vous savez également parler et vous appréciez tout particulièrement les discussions et les débats. Enfin, vous possédez un talent certain dans le domaine de la musique.

Si ce profil vous correspond bien, vous avez tout intérêt à exploiter la mémoire auditive pour mieux stocker des informations importantes. Alors, comment faire ?

Avant de vous livrer quelques conseils pour mieux apprendre, voici une vidéo proposant de tester votre mémoire auditive :

 

Acquérir les informations

La première étape de la mémorisation consiste tout simplement à acquérir les informations qui vous intéressent.

Dans un premier temps, il vous faut analyser les informations à apprendre. Dans le cas où il s’agit d’un document assez volumineux, il est préférable de le subdiviser en sous-parties.

Pour l’apprentissage proprement dit, vous allez donc procéder petit à petit et démarrer avec la première section, puis la seconde, et ainsi de suite.

Tout commence par une première lecture (suivie d’une seconde, d’une troisième et d’une énième fois). Si possible, faites-le à haute voix.

N’arrêtez votre lecture que lorsque vous vous rendez bien compte que vous avez bien compris et acquis les informations. Surtout, ne forcez pas et prenez bien votre temps.

Quand vous sentez que vous avez bien assimilé cette première partie, vous devez « consolider » votre apprentissage dans le but de faciliter une restitution future.

Faites alors en sorte de trouver des liens entre les infos apprises et votre expérience afin de créer des associations.

Ici, il est préférable de miser sur des associations inattendues voire loufoques : de cette manière, il vous sera plus facile de vous en souvenir.

Vous pouvez également créer une histoire amusante en utilisant les mots importants de votre document.

 

Répétez ! Répétez ! Répétez !

Pour bien apprendre en faisant appel à la mémoire auditive (c’est d’ailleurs valable avec les autres types de mémoire), il est indispensable de répéter, encore et encore et encore.

Ici, la répétition se fait oralement. Pour bien vous imprégner les informations que vous souhaitez acquérir, procédez toujours étape par étape.

L’apprentissage se fait donc petit à petit. Divisez votre document en plusieurs sous-parties. Attention, la phase de répétition succède à une phase de compréhension.

L'importance de la répétition

L’importance de la répétition

© FreeDigitalPhotos.net

Commencez alors par la première section. Lisez puis répétez ou résumez, toujours à haute voix, ce que vous venez lire sans regarder.

N’abordez la seconde section que lorsque vous êtes capable de restituer fidèlement la première.

Puis continuez ainsi jusqu’à la dernière section. Pour terminer votre séance, récitez l’ensemble du document à voix haute. Faites le deux voire trois fois de suite pour que les informations soient bien ancrées.

 

Prendre régulièrement des pauses

Pour ne pas vous surmener, programmez des pauses entre vos séances d’apprentissage. Dès lors que vous avez le sentiment d’avoir mémorisé des informations, arrêtez-vous un peu.

Offrez-vous alors une demi-heure de détente durant laquelle vous essayerez de ne plus penser à rien d’autre qu’à vous relaxer.

Vous pouvez même en profiter pour vous divertir. Vous pouvez par exemple marcher ou vous balader un peu.

Il s’agit en fait d’octroyer une pause à votre cerveau et lui donner l’opportunité de consolider ce qui a été appris : les informations peuvent être tranquillement transférées vers la mémoire à long terme.

Après vous être reposé, vous pouvez contrôler votre apprentissage antérieur : vérifiez que vous vous rappelez toujours de ce que vous avez appris précédemment.

Si ce n’est pas (encore) parfait, vous pouvez refaire une séance de révision. Cette dernière sera de nouveau suivie d’une pause après laquelle vous ferez de nouveau le point.

 

Une méthode efficace pour exploiter la mémoire auditive : s’enregistrer

Il existe une méthode particulièrement efficace pour apprendre mieux grâce à votre mémoire auditive.

Il s’agit tout simplement d’enregistrer votre voix en train de réciter les informations que vous souhaitez acquérir.

Vous diffuserez ensuite cet enregistrement pendant que vous dormez. Vous entendrez alors les informations durant votre sommeil : cela permettra de renforcer votre apprentissage.

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également enregistrer les cours ou les conférences qui vous intéressent, que vous réécouterez ultérieurement.

 

Ce qu’il faut alors retenir pour bien enregistrer avec la mémoire auditive : il faut parler, écouter et répéter tout en veillant à programmer des pauses entre les séances de révision.

Tout sur la mémoire : Mémoire auditive

Recherches Populaires:

Astuces pour faire travailler sa mémoire auditive

Comme je vous le précisais dans un précédent article, il faut apprendre à transformer toute donnée en « sons » pour travailler sa mémoire auditive.

Aujourd’hui, je partage avec vous de nouvelles astuces pour solliciter votre ouïe tout au long de la journée et en faire une seconde nature.

En somme, il s’agit d’améliorer la manière dont vous appréhendez les informations auditives pour mieux vous en souvenir.

travailler sa mémoire auditive

Astuces pour faire travailler sa mémoire auditive

Alors, comment faire travailler sa mémoire auditive ?

Travailler sa mémoire auditive : traduire toutes les informations par des mots

Pour travailler votre mémoire auditive, prenez l’habitude de toujours transformer les informations en mots, à dire à voix haute.

Quelle que soit la donnée concernée, faites en sorte de la répéter systématiquement.

Qu’il s’agisse d’un prénom, d’un numéro de téléphone, d’un texte, d’une liste ou encore d’une phrase…

Pour optimiser le transfert de l’information vers la mémoire à long terme, vous devez être totalement focalisé sur le moment tout en vous concentrant sur le moindre détail intéressant.

Travailler la mémoire auditive : se concentrer sur les sons

Pour aiguiser votre mémoire auditive, vous devez faire en sorte de mieux vous concentrer sur tous les sons qui vous parviennent, quelle que soit leur nature.

Chaque fois que vous écoutez, prenez l’habitude de fermer les yeux. Cela vous permettra de mieux capter une musique, une conversation, une conférence.

De cette manière, vous faites de l’ « observation auditive ». De cette manière, vous affûtez votre capacité à analyser et à enregistrer les détails sonores.

Une fois de plus, il faut mettre l’accent sur l’importance de la concentration. Celle-ci est optimisée en faisant en sorte d’éviter les « parasites » et « brouillages ».

En pratique, évitez de courir après deux lièvres à la fois. Canalisez donc votre attention sur une seule chose.

Travailler sa mémoire auditive, c’est tout simplement mieux écouter.

Tout sur la mémoire : travailler sa mémoire auditive© Ohmega1982 – FreeDigitalPhotos.net

Comment améliorer sa mémoire auditive par des exercices simples

Savoir comment améliorer sa mémoire auditive, c’est savoir exploiter son ouïe.

Cet aspect de la mémoire se base en effet sur les choses que l’on entend et que l’on dit.

Pour mieux se rappeler en faisant appel aux facultés auditives, il faut transformer, dans la mesure du possible, les informations enregistrées en données « orales » (parlées, chantées, lues…).

Comment améliorer sa mémoire auditive

Comment améliorer sa mémoire auditive par des exercices simples

Alors, comment améliorer la mémoire auditive ?

La mémoire auditive

Pour savoir comment améliorer sa mémoire auditive, il faut d’abord comprendre comment celle-ci fonctionne.

Pour rappel, ce pan de la mémoire s’intéresse à toutes les informations verbales. Tout ce qui peut être entendu est concerné.

En fonction de la concentration au moment de la réception du message mais aussi selon les émotions qui sont impliquées, on se souvient plus ou moins bien de celui-ci.

Il faut, en outre, faire la différence entre ce que vous entendez et ce que vous écoutez. Quelque chose qui a été écouté avec attention a plus de chance d’être enregistré.

D’autres mécanismes entrent toutefois en jeu. Parfois, vous avez beau écouter et essayer de vous concentrer, vous oubliez quand même.

D’où l’intérêt d’améliorer sa mémoire auditive. Il existe des astuces simples pour cela : il s’agit de vous entraîner régulièrement et adopter des stratégies spécifiques.

Exercices pour améliorer la mémoire auditive

Pour booster la mémoire auditive, il faut la solliciter aussi souvent que possible.

Pour ceux qui étudient et qui doivent apprendre les cours, la meilleure façon de la stimuler consiste à lire les leçons à voix haute.

Il faut ensuite répéter chaque phrase lue afin de mieux s’en imprégner. A noter que pour enregistrer des informations, il est indispensable d’en comprendre le sens.

Parfois, il faut retenir des images, des cartes, des itinéraires ou encore des graphiques.

Dans ce cas, pour mettre la mémoire auditive à contribution, il faut les transformer en mots. Il s’agit de les décrire avec des termes simples à répéter, encore et encore.

Si cela vous motive, vous pouvez traduire tout ce qui doit être enregistré en chanson.

Tout sur la mémoire : Comment améliorer sa mémoire auditive© FreeDigitalPhotos.net

Comment aider votre enfant à améliorer sa mémoire auditive ?

Pour optimiser l’apprentissage, il est important d’aider votre enfant à améliorer sa mémoire auditive.

Tout comme la mémoire visuelle, c’est un élément essentiel pour mieux enregistrer et assimiler les informations qui lui sont soumises.

améliorer sa mémoire auditive

Comment aider votre enfant à améliorer sa mémoire auditive ?

Alors, comment aider votre enfant à améliorer sa mémoire auditive ?

Qu’est-ce la mémoire auditive ?

Pour que votre enfant puisse améliorer sa mémoire auditive, il faut comprendre de quoi il s’agit vraiment.

Comme on peut s’y attendre, elle concerne les sons. Il s’agit d’enregistrer les données que l’on entend.

Et il ne faut pas oublier les choses que l’on dit ou que l’on répète. C’est un aspect de la mémoire qui est particulièrement sollicité durant le cursus scolaire.

En effet, il intervient quand on écoute ce qui se dit en classe et au moment des révisions (consistant notamment à lire à haute voix ce qui a été écrit)

Comment améliorer sa mémoire auditive au quotidien ?

Il existe différents exercices pour améliorer la mémoire auditive.

Donnez des directives à votre enfant, en faisant en sorte d’augmenter chaque fois le nombre de tâches à accomplir.

Par exemple, vous lui demandez d’abord de vous rapporter un objet. Puis vous ajoutez une autre directive : rapporte-moi cet objet s’il te plaît et ferme la porte…

Et vous augmentez le nombre de consignes en fonction de l’âge et des capacités de votre petit bout.

Il ne s’agit pas de choisir un moment particulier, vous pouvez le faire tout au long de la journée.

Chaque fois que vous donnez un ordre à votre enfant ou après que vous lui ayez communiqué une nouvelle information ou une explication, demandez-lui de répéter pour vous assurer qu’il a bien entendu, compris et enregistré.

Enfin, il existe une astuce à la fois amusante et efficace : les chansons. Commencez donc par des comptines pour les tout-petits.

Ces chansons amusantes lui permettent d’apprendre des foules de choses (les chiffres, les lettres, les couleurs…) tout en contribuant à améliorer sa mémoire auditive.

Tout sur la mémoire : améliorer sa mémoire auditive© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Faites un test de mémoire visuelle ou auditive pour connaître votre sens dominant !

Aujourd’hui, vous allez découvrir pourquoi il est essentiel d’effectuer un test de mémoire visuelle ou auditive.

Les sens jouent, en effet, un rôle important dans notre capacité d’apprentissage et dans la mémorisation.

Pour retenir certaines informations, votre vue ou votre ouïe vous influencent inévitablement.

test de mémoire visuelle ou auditive

Faites un test de mémoire visuelle ou auditive pour connaître votre sens dominant !

Alors, pourquoi et comment faire un test de mémoire visuelle ou auditive ?

Intérêt d’un test de mémoire visuelle ou auditive

Vous et moi possédons chacun notre propre manière de rétention d’informations : l’enregistrement se fait via la mémoire visuelle ou auditive, selon la perception de chacun.

Le test de mémoire est idéal pour connaître votre sens dominant et l’exploiter dans la vie de tous les jours.

Vous pourrez l’utiliser pour améliorer vos performances dans les études et pour le travail…

De façon générale, si vous vous référez plutôt à des images, vous avez un sens visuel plus développé.

Si les sons vous aident mieux pour la mémorisation, vous êtes plutôt un auditif.

Test de mémoire visuelle ou auditive : utile pour tous

Tout le monde peut réaliser un test de mémoire visuelle et auditive afin de connaître la capacité à stocker des informations.

Petits et grands pourront alors booster leurs aptitudes intellectuelles mais aussi mieux communiquer avec l’entourage.

Si vous avez des enfants, vous pouvez leur poser des questions par rapport à la manière dont ils apprennent à lire et la façon dont ils retiennent les choses.

Tester la mémoire visuelle ou auditive au quotidien

Vous trouverez facilement un test de mémoire visuelle ou auditive sur Internet mais de nombreuses occasions offrent la possibilité d’effectuer une telle évaluation dans la vie quotidienne.

Par exemple, lors d’une soirée où des personnes inconnues sont présentes, vous pouvez essayer de retenir leurs noms et leurs visages.

Votre mémoire visuelle est plus développée si vous associez ces personnes à certaines images lors de la soirée.

Si vous vous souvenez plutôt des personnes après leur avoir parlé ou en les associant à la chanson qui passait au moment de la rencontre, alors vous avez une mémoire auditive plus développée.

Grâce au test de mémoire visuelle ou auditive, optimisez vos capacités !

Tout sur la mémoire : test de mémoire visuelle ou auditive

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Visuel Auditif Kinesthésique : Quel est votre profil mnésique ?

Visuel Auditif Kinesthésique… Ce sont les trois profils mémoriels existants.

Respectivement, ils enregistrent plus facilement par la vue, les oreilles et le toucher.

Visuel Auditif Kinesthésique

Visuel Auditif Kinesthésique : Quel est votre profil mnésique ?

Et vous ? Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ?

Visuel Auditif Kinesthésique : VAK

Je vous en avais déjà parlé dans mon article sur le test VAKOG et sur la PNL.

Le VAK ou Visuel, Auditif, Kinesthésique part du principe que chaque personne possède un sens de prédilection.

Chacun l’utilise pour mieux communiquer, apprendre et mémoriser.

Plus de la moitié des gens sont visuels. Environ 30 % possèdent une mémoire auditive plus développée.

Moins de 20 % ont une mémoire kinesthésique.

Visuel Auditif Kinesthésique : Pourquoi identifier votre mémoire dominante ?

Savoir si vous êtes Visuel, Auditif ou Kinesthésique présente de nombreux avantages : vous pourrez ainsi mieux choisir les stratégies pour optimiser vos capacités intellectuelles dont votre mémoire.

Découvrir le profil de votre entourage est aussi digne d’intérêt.

Du point de vue de la communication, vous saurez exactement comment vous comporter pour ne pas stresser votre interlocuteur et pour le mettre à l’aise.

Pour un enseignant, connaître le profil de ses étudiants lui permet d’adopter les bons outils pour améliorer l’apprentissage.

Visuel Auditif Kinesthésique : quelle est la mémoire la plus développée ?

La manière dont une personne stocke les informations diffère suivant qu’il possède un profil Visuel Auditif ou Kinesthésique.

Pour sa part, le visuel peut développer une mémoire eidétique : il enregistre facilement une image, un trajet, tout ce qu’il peut schématiser.

L’auditif enregistre plus aisément les choses qu’il entend. Pour mieux se rappeler de certaines données, il les répète à voix haute.

Pour sa part, le kinesthésique associe ses souvenirs à des sensations. Il peut s’agir d’une odeur, d’une atmosphère spécifique ou d’une émotion. Il retient mieux les choses qu’il a pleinement vécues.

Alors, avez-vous un profil Visuel Auditif Kinesthésique ?

Tout sur la mémoire : Visuel Auditif Kinesthésique© Photostock – FreeDigitalPhotos.net

Exercice de mémoire auditive : Comment améliorer votre capacité à enregistrer ce que vous entendez ?

Un exercice de mémoire auditive vous aide à entraîner votre capacité à enregistrer les choses que vous entendez.

Comme je vous le disais dans mon précédent article sur la mémoire sélective, vous ne vous souvenez pas de tout.

Grâce aux conseils que je vous dévoile aujourd’hui, vous boostez votre mémoire des sons.

Exercice de mémoire auditive

Exercice de mémoire auditive : Comment améliorer votre capacité à enregistrer ce que vous entendez ?

Voici donc quelques conseils pour exercer votre mémoire auditive…

Comment fonctionne la mémoire auditive ?

Avant de partager avec vous des exercices de mémoire auditive, voici un petit rappel de son fonctionnement :

La manière dont vous enregistrez les choses n’est pas automatique.

Concrètement, vous ne vous souvenez que des sons que vous avez écoutés, c’est-à-dire auxquelles vous avez prêté attention.

Vos émotions, votre concentration, vos préférences… Ces éléments interviennent dans le processus de mémorisation.

Pour pouvoir vous rappeler de tout (ou du moins d’un maximum d’informations), l’exercice de mémoire auditive s’impose !

Un exercice de mémoire auditive très simple mais très efficace

Voici le fameux exercice de mémoire auditive :

  • D’abord, écoutez une série de sons, encore et encore, pendant trente minutes. Il peut s’agir d’un discours, d’une chanson ou encore d’une histoire…
  • Une fois la demi-heure passée, vous pouvez prendre un crayon et un papier et mettre par écrit tout ce dont vous souvenez. Faites-le pendant dix minutes, pas plus.
  • Terminez l’exercice en réécoutant les sons en comparant l’original avec votre retranscription.

Si vous avez enregistré moins de la moitié des sons, votre mémoire est plutôt mauvaise.

Si vous en avez retenu environ 70%, elle est plutôt bonne.

Si vous vous rappelez de plus de trois quarts de ce que vous avez écoutez, elle est excellente.

Au-delà, on peut dire que vous avez une super mémoire. Peut-être que vous êtes doté d’hypermnésie !

Optimisez votre mémoire auditive

En définitive, retenez une chose : pour avoir une mémoire auditive efficace, vous devez vous entraîner.

Plus important encore, vous devez apprendre à vous concentrer et fournir un effort de mémorisation pour obtenir de bons résultats.

En pratiquant régulièrement un exercice de mémoire auditive comme celui que je vous ai proposé aujourd’hui, vous êtes certain de booster vos performances !

Tout sur la mémoire : Exercice de mémoire auditive© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Mémoire phonologique : comment les informations que vous entendez sont-elles traitées ?

Pratiquement 24h/24, vous mettez à contribution votre mémoire phonologique.

Si vous pouvez comprendre ce que vos amis et vos proches vous disent, c’est parce qu’elle fonctionne.

Mémoire phonologique

Mémoire phonologique : comment les informations que vous entendez sont-elles traitées ?

Comment fonctionne la mémoire phonologique ? Comment l’entretenir ?

La mémoire phonologique, définition

Cette mémoire définit votre aptitude à enregistrer temporairement les informations verbales, entendues ou lues.

Elle sollicite donc à la fois la mémoire auditive et la mémoire visuelle.

On l’appelle aussi boucle phonologique et elle constitue un sous-système de la mémoire de travail dans le modèle de Baddeley.

En définitive, elle vous permet de mieux traiter les informations verbales.

Grâce à elle, vous êtes capable de reconnaître un mot par rapport au son et à la structure de celui-ci.

La mémoire phonologique, quels intérêts ?

Si  vous lisez cet article et que vous le comprenez, c’est parce que votre mémoire phonologique est mise à contribution.

Elle vous permet de reconnaître et de comprendre ce qui est en train de se dire ou ce qui est écrit.

Grâce à elle, vous déclenchez votre mémoire de travail, sans laquelle vous ne pourrez rien faire.

En effet, l’ensemble des compétences liées à l’apprentissage et à la compréhension sont stockées dans cette partie de la mémoire.

Entretenir votre mémoire phonologique

Ne laissez surtout pas votre mémoire phonologique se rouiller.

Pour cela, vous pouvez apprendre de nouveaux mots, en parcourant le dictionnaire par exemple ou en lisant un livre.

Répétez le nouveau mot plusieurs fois puis utilisez le aussi souvent que possible dans un contexte pertinent.

Grâce à cet exercice, vous entraînez votre cerveau à être plus « perméable » à des mots qu’il ne connaît pas encore.

Pour avoir une mémoire phonologique performante, adoptez donc l’entraînement cérébral, une technique dont je vous parlais dans un précédent article…

Tout sur la mémoire : Mémoire phonologique© Jscreationzs – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Agnosie auditive : quand l’interprétation des sons devient impossible

Une agnosie auditive, aussi appelée surdité verbale, est un trouble provoquant une incompréhension du langage oral.

Le sujet n’arrive pas à décoder les sons qu’il entend, et pourtant son oreille n’est pas endommagée.

Ce type de trouble est généralement causé par une lésion au niveau du lobe temporal.

Agnosie auditive

Agnosie auditive : quand l’interprétation des sons devient impossible

Comment se manifeste une agnosie auditive ? Comment bien vivre avec ce trouble ?

Trois types d’agnosie auditive

En fonction des symptômes, on distingue trois types d’agnosie auditive.

L’agnosie des sons se présente comme une incapacité à discerner les sons de l’environnement, sans altérer la compréhension de la parole.

L’agnosie verbale ou surdité verbale touche, de son côté, la capacité à reconnaître les communications verbales.

La phonagnosie est une autre forme d’agnosie auditive, ne permettant plus au sujet d’identifier jusqu’aux voix de ses proches.

Agnosie auditive : l’oubli des significations des sons

Une personne atteinte d’une agnosie auditive ne se rappelle plus du sens des sons qu’elle perçoit.

Dans le cas d’une agnosie des sons, elle ne se souvient par exemple plus du son d’une sirène de pompier. La mémoire auditive est ainsi affectée.

Des problèmes d’expression peuvent aussi se présenter, dans le cas d’une incompréhension du langage.

Le sujet n’arrive même plus à décoder ses propres paroles. Les mots deviennent juste une succession de bruits.

Faire face à l’agnosie auditive

Il n’existe pas encore de solution spécifique pour traiter une agnosie auditive. Toutefois, il existe des programmes de rééducation proposés par les centres spécialisés.

Les patients y bénéficient d’un soutien psychologique adapté afin de mieux accepter et vivre sa situation.

Ce type de trouble n’est généralement pas inné mais causé par un choc au niveau du cerveau.

Les gestes deviennent les principaux outils à utiliser pour communiquer. En effet, la mémoire visuelle est restée intacte.

Au quotidien, la personne atteinte du trouble, mais également son entourage, doivent s’habituer à utiliser des signes spécifiques pour instaurer un terrain d’entente.

Le langage verbal est alors à proscrire pour ne pas troubler le sujet atteint d’une agnosie auditive.

Face à l’agnosie auditive, pas de panique ! Adoptez la communication visuelle pour garder le contact.

Tout sur la mémoire : Agnosie auditive© Digitalart – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Test mémoire auditive ou visuelle : Evaluez l’influence de vos sens sur vos souvenirs !

La façon d’enregistrer des souvenirs diffère d’un individu à l’autre. Afin de connaître la vôtre, vous pouvez effectuer un test memoire auditive ou visuelle.

Je vous en avais déjà un peu parlé dans mon article sur la mémoire auditive ou visuelle mais aussi dans celui sur le test VAKOG.

Test mémoire auditive ou visuelle

Test mémoire auditive ou visuelle : Evaluez l’influence de vos sens sur vos souvenirs !

Quel est donc l’intérêt du test mémoire auditive ou visuelle ? Et quel est votre sens dominant ?

Mémoire auditive ou visuelle ?

Un test memoire auditive ou visuelle permet de déterminer si vous retenez plutôt avec les yeux ou avec les oreilles.

Savoir de quelle manière vous enregistrez des souvenirs vous permet d’optimiser vos méthodes de travail, pour vos études ou votre vie professionnelle.

Le principe est simple. Lorsque vos émotions sont plutôt associées à des images, vous êtes un visuel et votre créativité est développée.

Si vos souvenirs sont surtout marqués par des sons ou de la musique, vous êtes plutôt auditif et maîtrisez la communication verbale.

Testez votre mémoire auditive et visuelle

Voici est un petit test de mémoire pour savoir comment vous stockez des souvenirs.

1. Lorsque vous apprenez vos leçons :

  • A-Vous répétez à haute voix pour mieux les retenir ;
  • B-Vous vous souvenez plutôt des couleurs et de la structure des textes.

2. Durant une conférence :

  • A-Vous écoutez attentivement ce qui se dit ;
  • B-Vous prenez activement des notes assorties de schémas.

3. Lorsque vous achetez quelque chose :

  • A-Vous demandez immédiatement des renseignements auprès du vendeur ;
  • B-Vous recherchez chaque fois les notices ou les explications pour mieux vous décider.

4. Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois :

  • A-Vous écoutez ce qu’il dit et êtes attentif au ton de sa voix ;
  • B-Vous observez l’expression de son visage.

5. Lorsqu’on vous confie une mission :

  • A-Vous préférez recevoir les consignes de vive voix ;
  • B-Il vous faut des directives écrites.

Votre mémoire auditive est plus développée si vous avez un maximum de A.

C’est votre vue qui influence le plus votre mémoire si vous avez obtenu un maximum de B.

Après avoir effectué ce test memoire auditive ou visuelle, vous savez désormais quel sens vous sollicitez le plus pour fabriquer des souvenirs

Tout sur la mémoire : Test memoire auditive et visuelle

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: