Maladie de la perte de mémoire : 3 pathologies à surveiller

Derrière les troubles mnésiques, on peut retrouver une maladie de la perte de mémoire.

Ce n’est pas systématique : ces problèmes peuvent être liés à une fatigue (physique ou mentale) ou autres facteurs non pathologiques.

Quoi qu’il en soit, il existe 3 pathologies qu’il vaut mieux surveiller de près.

Maladie de la perte de mémoire

Maladie de la perte de mémoire : 3 pathologies à surveiller

De quelle maladie de la perte de mémoire faut-il se méfier ?

Maladie de la perte de mémoire : l’hypothyroïdie

En matière de maladie de la perte de mémoire, il faut mentionner l’hypothyroïdie. Cette pathologie se caractérise par une production trop basse d’hormones par la thyroïde.

Cela peut engendrer une diminution des capacités intellectuelles. Des trous de mémoire peuvent alors apparaître, en plus d’autres signes.

Le patient est fatigué, ne mange pas assez et a du mal à se concentrer sur les tâches de tous les jours.

Perte de mémoire et problèmes au niveau du cerveau

Lorsque l’on parle de maladie de la perte de mémoire, cela implique bien souvent des lésions du cerveau.

Il peut notamment s’agir d’un accident vasculaire cérébral ou encore d’une tumeur au niveau du cerveau.

Dans les deux cas, cela peut affecter les neurones impliqués dans les aptitudes intellectuelles (dont la mémoire).

Maladie de la perte de mémoire : Alzheimer

Enfin, lorsqu’il est question de maladie de perte de mémoire, on pense immédiatement à Alzheimer.

Cette pathologie touche principalement les personnes âgées. Attention, cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’une maladie qui apparaît systématiquement avec l’âge.

Bien que les causes d’Alzheimer ne soient pas (encore) clairement établies, il semblerait que l’hérédité y soit pour quelque chose.

En tout cas, c’est une maladie dégénérative qui se manifeste par une altération progressive de la mémoire.

Cette dernière se dégrade petit à petit jusqu’à priver le patient de son autonomie. Il finit d’ailleurs par décéder.

Tout sur la mémoire : Maladie de la perte de mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Maladie cognitive : définition et traitement

A différencier de la démence et du vieillissement naturel, une maladie cognitive est une pathologie d’origine neurologique.

Elle entraîne la détérioration de certains processus cérébraux dont la mémorisation.

Les causes de ce type de maladie sont multiples, tout comme la gravité des symptômes.

Maladie cognitive

Maladie cognitive : définition et traitement

Découvrez comment se manifeste une maladie cognitive et quelles sont les solutions possibles pour y remédier…

Une maladie de perte de mémoire

Une maladie cognitive se caractérise par une altération des neurones, engendrant la dégradation des capacités cognitives.

Certaines fonctions cérébrales sont ainsi détériorées, en fonction de la zone touchée.

Les facultés de perception, de communication, de concentration, ou encore de mémorisation peuvent être touchées.

Le patient peut oublier des choses, ne plus parler, ne plus pouvoir apprendre ou raisonner…

Maladie cognitive : les causes

Les causes d’une pathologie cognitive sont nombreuses.

On peut notamment citer les chocs, l’alcoolisme chronique ou encore les maladies neurologiques.

En tout cas, les troubles mnésiques associés à cette maladie sont généralement plus importants que les trous de mémoire « classiques ».

Les différences entre maladie cognitive, démence et vieillissement

Une maladie cognitive ne doit pas être confondue avec les dégénérescences neurologiques comme Alzheimer, ni avec les effets naturels de la vieillesse.

Les pertes de mémoire qui accompagnent la pathologie qui nous intéresse se trouvent entre les deux, d’où d’ailleurs le terme de « trouble cognitif léger ».

Selon les experts, une personne atteinte de trouble cognitif est cependant plus exposée au risque de maladie d’Alzheimer.

La maladie cognitive est d’ailleurs souvent considérée comme un début de démence.

Les traitements des troubles cognitifs

Les traitements de la maladie cognitive dépendent de chaque cas.

Si les problèmes de mémoire sont sévères, une stimulation cérébrale aide à réveiller la faculté de mémorisation.

Aucun traitement précis n’est toutefois accessible jusqu’à aujourd’hui pour réinstaurer les facultés perdues.

La meilleure solution pour éviter une maladie cognitive reste l’adoption d’une hygiène de vie saine et la pratique régulière d’exercices de brain gym.

Tout sur la mémoire : Maladie cognitive© dream designs – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: