Maladie d’Alzheimer, maladie de la mémoire : causes, évolution et symptômes

La maladie d’Alzheimer est une maladie dont on parle beaucoup.

Touchant principalement les personnes âgées, elle se caractérise par une perte de mémoire progressive et irréversible.

Les victimes perdent progressivement leur mémoire immédiate. Quant aux souvenirs lointains, à un moment donné, ils finissent par être complètement effacés.

Si l’évolution de cette pathologie ne peut être stoppée, on peut toutefois essayer de ralentir ses effets, améliorant ainsi le quotidien des patients.

Maladie d'Alzheimer

Maladie d’Alzheimer

© Fotolia.com

Mais, Alzheimer, comment ça se passe et comment ça évolue ? Quels sont ses symptômes ?

 

Alzheimer : une maladie qui fait parler d’elle

« Grand-papa ne se rappelle plus de rien ! » Et ça étonne plus d’un.

D’un côté, certains ne l’ont pas vu venir (à cause d’un manque de contact par exemple). D’un autre côté, ce n’est vraiment plus le même homme.

Non seulement sa mémoire est altérée, mais il semble aussi irritable voire dépressif…

Quand une telle situation survient, on a souvent affaire à la fameuse maladie d’Alzheimer. Une pathologie dont le nom est sur toutes les lèvres, mais qui reste assez méconnue.

Déjà, si on en parle beaucoup en tant que fléau, c’est parce qu’elle touche 6 % des personnes de plus de 65 ans.

Un taux appelé à augmenter : le nombre de victimes en France pourrait bien passer à un million de personnes d’ici 15 ans.

Oui, car c’est une maladie assez fréquente et la population elle-même vieillit. Conséquences : son poids socio-économique est également non négligeable.

Mais, on en parle aussi beaucoup parce qu’il s’agit d’une maladie irréversible et mortelle : à ce jour, on ne lui connaît aucune cure.

Toutefois, certains traitements peuvent être mis en place dans le but de freiner son évolution.

Généralement, une personne qui en souffre aura en moyenne 10 années à vivre, à compter du début des symptômes.

 

Manifestations d’Alzheimer

Cette maladie qui a été décrite pour la première fois par le Docteur Alois Alzheimer est neurodégénérative : elle s’attaque aux cellules du cerveau via l’accumulation de substances chimiques.

A certains niveaux, la maladie d’Alzheimer est d’ailleurs comparable à Parkinson, à la sclérose en plaques ou encore à la maladie de Creutzfeldt-Jakob : toutes ces pathologies s’attaquent aux tissus nerveux du cerveau, qu’elles détruisent petit à petit et de façon inexorable.

On constate, en tout cas, une dégradation voire une perte totale de la mémoire ainsi qu’une diminution remarquable des capacités intellectuelles. Des phénomènes normaux diriez-vous, puisque cela arrive aux personnes âgées ! Non…

Bien que les pertes de mémoire puissent être liées au vieillissement normal, cette maladie est liée à cette accumulation anormale d’éléments chimiques dévastateurs.

Maladie Alzheimer

Maladie Alzheimer

© FreeDigitalPhotos.net

Ce phénomène a des impacts sur la mémoire à court terme, mais aussi sur les souvenirs lointains.

Présentes en excès dans le cerveau, ces substances nocives se révèlent toxiques : elles étouffent et tuent les cellules saines du cerveau.

L’on parle alors de démence, une conséquence courante d’Alzheimer.

Toutefois, celle-ci rien à voir avec de la folie ou de la déraison. Mais la personne qui en souffre perdra aussi son autonomie dans de nombreuses tâches du quotidien, à cause de la diminution de ses capacités intellectuelles.

 

Une maladie qui s’aggrave

La maladie d’Alzheimer est évolutive : différents symptômes apparaissent petit à petit, certaines phases pouvant durer des années.

En plus de perdre son autonomie, une personne qui souffre de cette maladie sera prédisposée à la désorientation, aux sautes d’humeur, aux troubles du comportement (un comportement agité selon le stade).

Puis, le patient commence à se répéter dans ses paroles comme ses gestes. Elle se montre alors de plus en plus confuse par rapport au temps, à l’espace et aux événements.

Si bien qu’à un certain stade, les individus touchés finissent par avoir de graves difficultés à parler, marcher, même à manger : s’adonner à toute activité normalement et en toute autonomie comme autrefois devient difficile voire impossible.

 

Les différents stades de la maladie d’Alzheimer

Alzheimer est donc une maladie qui évolue en plusieurs stades. Il reste néanmoins difficile de définir son mode d’évolution : cette maladie se développe différemment chez chaque patient.

Les symptômes sont globalement les mêmes, mais n’apparaissent pas forcément de la même manière que ce soit en termes d’intensité ou de durée.

Quoi qu’il en soit, les spécialistes définissent 4 stades d’évolution d’Alzheimer : le stade léger, le stade modéré, le stade avancé et la fin de vie.

– Le stade léger est aussi connu sous l’appellation de stade précoce. Tout type de personne, tous âges confondus peuvent en être concernés.

Généralement, cette phase est associée à des pertes de mémoire, des changements d’humeur et des difficultés à communiquer. Ces changements, le patient en a encore conscience.

– Le stade modéré : ici, les capacités cognitives et fonctionnelles se détériorent d’une manière accrue. Malgré tout, cette dégénération peut toujours être perçue par certaines personnes.

On associe ce palier à une perte importante d’autonomie dans la pratique de tâches définies quotidiennes comme s’habiller, se laver, faire ses courses ou son ménage.

– Le stade avancé est « grave » : en général, arrivé à ce niveau, le patient est inapte à parler et à s’occuper de lui-même. D’où la nécessité d’une assistance 24h/24h.

– Le stade de fin de vie est lié à la mort même des cellules saines du cerveau. Les symptômes s’aggraveront alors au cours du temps jusqu’à leur destruction. Cette phase s’achève malheureusement avec le décès du patient.

Découvrez justement une vidéo qui résume bien les manifestations de la maladie d’Alzheimer :

 

Tout sur la mémoire : Maladie d'Alzheimer

Maladie Alzheimer définition d’une pathologie qui altère la mémoire

Maladie Alzheimer définition : cette pathologie tristement célèbre détériore les capacités de mémorisation.

Mais qu’est-ce qui se passe au niveau du cerveau pour que la mémoire flanche à ce point ?

Maladie Alzheimer définition

Maladie Alzheimer définition d’une pathologie qui altère la mémoire

Découvrez la maladie Alzheimer définition…

Maladie Alzheimer définition

La maladie d’Alzheimer a été découverte au début du XXe siècle (1906) par Aloïs Alzheimer. Cette pathologie qui touche le cerveau et de type neurodégénératif.

Ce qui veut dire qu’elle implique une détérioration des neurones, progressive mais irrémédiable.

Les conséquences sont particulièrement sévères étant donné l’utilité des neurones : ces dernières interviennent dans les fonctions cognitives, dont la mémoire.

Mais aussi la logique, le langage ou encore le raisonnement.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le patient perd ses moyens et finit par ne plus être autonome.

Alzheimer touche essentiellement les personnes âgées, mais il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’un phénomène normalement.

Cette maladie correspond à un vieillissement pathologique du cerveau.

Maladie d’Alzheimer, une maladie qui touche la mémoire

Quand on parle de maladie Alzheimer définition, on songe immédiatement à une pathologie qui touche la mémoire.

Ce qui est vrai mais ses répercussions ne se limitent pas aux capacités de mémorisation.

D’autres facultés sont aussi perdues, car plusieurs zones du cerveau sont touchées.

Le patient souffre alors de désorientation spatio-temporelle, ne reconnaît plus des objets usuels et des personnes proches, ne réfléchit plus efficacement et a des troubles du langage.

Maladie Alzheimer définition : ce qui se passe au niveau du cerveau

Si l’on s’intéresse à ce qui se passe au niveau du cerveau chez un patient atteint de la maladie Alzheimer, deux types de lésions peuvent être constatés.

D’un côté, il y a les dégénérescences neurofibrillaires : il y a un problème dans les neurones.

D’un autre, l’apparition de plaques amyloïdes qui apparaissent hors des neurones.

Dans les deux cas, les lésions s’étendent petit à petit, s’accompagnant de symptômes qui s’aggravent au fur et à mesure.

 

© FreeDigitalPhotos.net

Causes maladie Alzheimer : mutations génétiques

Les causes maladie Alzheimer restent assez floues et les hypothèses sont nombreuses.

Des chercheurs spécialisés ont néanmoins pu isoler une forme « familiale » de cette pathologie, impliquant des mutations génétiques au niveau du chromosome 21.

Causes maladie Alzheimer

Causes maladie Alzheimer : mutations génétiques

Découvrez les causes maladie Alzheimer qui pourraient se transmettre de génération en génération…

Causes maladie Alzheimer : une forme familiale

En matière de causes de la maladie d’Alzheimer, des chercheurs ont mis en évidence l’existence d’une forme héréditaire (dite familiale) de cette pathologie.

Il s’agit néanmoins d’un cas de figure assez rare. La plupart du temps, Alzheimer apparaît dans une forme sporadique.

Dans sa forme familiale, les symptômes se manifestent assez tôt (avant les 65 ans).

La maladie est due à des mutations génétiques au niveau de trois chromosomes : le chromosome 21, le chromosome 14 et le chromosome 1.

Les mutations en question favorisent l’apparition de la protéine amyloïde qui est à l’origine des plaques séniles, lésions spécifiques à Alzheimer.

Les gènes mutés se transmettent de façon autosomique. Si un seul parent est porteur, il existe une probabilité de 50 % que chaque enfant le soit également.

Autres causes maladies Alzheimer

Même si les recherches portant sur les causes maladie Alzheimer sont très nombreuses, celles-ci restent floues, hormis les mutations génétiques.

Quoi qu’il en soit, de nombreuses hypothèses ont été soumises au fil des années :

  • Si quelqu’un dans la famille est atteint d’Alzheimer, il existe un risque accru qu’un autre membre de la même famille soit également touché (on ignore encore le lien) ;
  • Il se pourrait qu’un dysfonctionnement de l’organisme favorise l’apparition de la maladie, notamment le déficit en acétylcholine (un neurotransmetteur essentiel).
  • Certains scientifiques soumettent l’hypothèse d’un virus tandis que d’autres avancent que les neurones se détruisent plus vite.
  • Enfin, il serait possible que des substances toxiques contribuent à l’apparition d’Alzheimer.

Toutes ces hypothèses restent encore à vérifier et confirmer à travers des études approfondies.

Tout sur la mémoire : Causes maladie Alzheimer

© FreeDigitalPhotos.net

Mémoire épisodique Alzheimer : le processus

Mémoire épisodique Alzheimer : cette mémoire est affectée chez les personnes atteintes de cette maladie.

Les patients oublient d’abord les souvenirs les plus récents. Petit à petit, ils perdent jusqu’à leur identité.

Mémoire épisodique Alzheimer

Mémoire épisodique Alzheimer : le processus

Comment se manifeste ce lien malheureux entre mémoire épisodique Alzheimer ?

Mémoire épisodique Alzheimer : altération de la mémoire à long terme

Chez une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, la mémoire à long terme est affectée.

Plus précisément, c’est la mémoire explicite qui est touchée. Plus précisément, c’est la mémoire épisodique ou autobiographique qui est moins performante.

Et il faut souligner qu’avec cette pathologie, la situation a tendance à dégénérer.

Si l’on s’intéresse à l’anatomie et au fonctionnement du cerveau, cet aspect de la mémoire sollicite des neurones se trouvant dans la zone médiane de cet organe.

Ces réseaux neuronaux constituent ce que l’on appelle le « circuit de Papez » dont l’hippocampe constitue l’élément central.

Pour sa part, l’hippocampe se trouve dans le lobe temporal, sous le cortex. Son fonctionnement dépend fortement de deux molécules indispensables : le glutamate et l’acétylcholine.

Les capacités de mémorisation chez les patients atteints d’Alzheimer

S’il existe bien un lien mémoire épisodique Alzheimer, il faut aussi rappeler que cette maladie se caractérise par différents troubles mnésiques.

D’ailleurs le diagnostic de cette pathologie implique nécessairement une évaluation des capacités de mémorisation.

En général, les patients ont une mémoire à court terme moins performante. Ils sont notamment incapables de retenir une série de chiffres et de les réciter dans l’ordre puis dans le sens inverse.

La mémoire épisodique est aussi moins bonne : il s’agit de cette mémoire qui rassemble les souvenirs relatifs au vécu, aux expériences, à l’histoire de chacun.

Le patient oublie des épisodes complets de son passé (récent puis ancien). Il peut alors souffrir de désorientation spatio-temporelle en oubliant des lieux et des dates importants.

Tout sur la mémoire : Mémoire épisodique Alzheimer

© FreeDigitalPhotos.net

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer : quel lien ?

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer ? Eh bien, les troubles de la mémoire épisodique constituent l’un des premiers signes précurseurs de cette pathologie.

Ces problèmes se manifestent sous la forme d’une perte progressive de souvenirs et par l’impossibilité à en constituer de nouveaux.

Mémoire épisodique et maladie d'Alzheimer

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer : quel lien ?

Quel est donc le lien entre mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer ?

La mémoire épisodique

La mémoire épisodique conserve des traces de tous les événements que vous avez vécus, qui forgent votre histoire personnelle.

Vous les situez par rapport à un lieu, un contexte ou encore une époque. Et ces faits sont généralement associés à des sentiments : le bonheur, la tristesse, la peur et bien d’autres encore.

Ensemble, ces différents éléments composent vos souvenirs. Ces derniers constituent la mémoire épisodique.

Le traitement des différentes informations s’effectue au niveau de l’hippocampe tandis que le stockage est assuré par le cortex.

Cette dernière est généralement altérée chez les personnes souffrant d’Alzheimer.

La perturbation se trouve non seulement au niveau de la restitution des informations mais aussi au niveau de l’encodage. D’où un dérèglement de la mémoire.

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer

Mémoire épisodique et maladie d’Alzheimer vont souvent de pair. Les troubles à ce niveau se manifestent très précocement.

Le patient a non seulement du mal à encoder les informations, mais aussi à stocker et les récupérer. Dans certains cas, le sujet peut même fabriquer de faux-souvenirs.

A noter qu’une personne qui souffre d’Alzheimer oublie des souvenirs, mais pas uniquement. Elle ne parvient plus à stocker des informations et devient alors incapable de stocker des événements récents.

Il faut savoir que ce déclin de la mémoire épisodique est définitif irréversible chez les victimes d’Alzheimer.

Néanmoins, il est possible d’en freiner la progression grâce à des médicaments spécifiques mais aussi en exerçant régulièrement la mémoire.

Tout sur la mémoire : Mémoire épisodique et maladie d'Alzheimer© Samarttiw – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

MMS Alzheimer pour diagnostiquer la maladie

Le MMS Alzheimer compte parmi les outils utilisés pour établir un diagnostic.

Il s’agit d’un test qui s’intéresse aux différentes fonctions cognitives dont la mémoire et attribue une note en fonction des résultats.

Ces derniers permettent ensuite de repérer les éventuels problèmes et se combine avec d’autres méthodes pour dépister un éventuel trouble.

MMS Alzheimer

MMS Alzheimer pour diagnostiquer la maladie

Découvrez comment s’utilise le MMS Alzheimer…

Présentation du MMS Alzheimer

Le MMS Alzheimer se présente sous la forme d’un questionnaire. Aussi appelé test de Folstein, cette évaluation est à la fois simple et rapide.

Il faut, par ailleurs, souligner que le MMS est reconnu par des organismes de référence comme la Haute Autorité de Santé et l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé.

A noter aussi que le test peut être effectué dans un cadre privé, sans avoir besoin d’un médecin pour superviser. Il prend seulement 15 minutes environ.

Les différentes questions posées permettent d’estimer le niveau global des capacités cognitives.

Le MMS s’intéresse à la mémoire, mais aussi à l’apprentissage sans oublier l’orientation dans l’espace et dans le temps.

IL convient de remarquer que le niveau social du sujet influe sur les résultats, de même que son niveau culturel.

En fonction de chaque profil, les résultats sont alors interprétés de différentes manières.

Les résultats du MMS Alzheimer

Avec le Mini Mental State, on peut obtenir une estimation globale. Pour obtenir des résultats plus précis, d’autres tests sont nécessaires et la consultation d’un spécialiste est indispensable.

Au total, ce sont 30 questions qui sont posées. Pour chaque réponse exacte, un point est octroyé.

Pour interpréter les résultats, on peut faire appel à des échelles spécialement conçues pour cela.

L’interprétation se base sur le niveau social et culturel des patients qui peut être inférieur (moins de 9 années d’études) ou moyen (à supérieur).

Les scores à atteindre sont respectivement de 21 et de 24 au minimum.

Si les points obtenus sont inférieurs aux notes de références, des examens complémentaires peuvent être prescrits.

Tout sur la mémoire : MMS Alzheimer© FreeDigitalPhotos.net

Traitement maladie Alzheimer : un spray d’insuline

De nombreux scientifiques de part le monde mènent continûment des recherches poussées pour trouver un bon traitement maladie Alzheimer.

De leur côté, des scientifiques britanniques ont élaboré un spray à l’insuline qui permettrait de stimuler la mémoire.

Il serait efficace aux prémices d’Alzheimer… Cette possibilité reste néanmoins à confirmer.

Traitement maladie Alzheimer

Traitement maladie Alzheimer : un spray d’insuline

Découvrez ce traitement maladie Alzheimer qui mérite que l’on s’attarde…

Traitement maladie Azheimer : spray à base d’insuline

Le nouveau traitement de la maladie d’Alzheimer élaboré et testé par des scientifiques britanniques se matérialise sous la forme d’un diffuseur d’insuline.

Cette hormone agirait directement au niveau des cellules cérébrales lesquelles sont renforcées.

Ce spray permettrait de booster la mémoire et se révèle particulièrement intéressant lorsque la maladie en est à ses débuts.

Faire appel à ce produit serait alors efficace pour freiner la progression de la maladie pour et permettre aux personnes concernées de profiter d’une bonne qualité de vie plus longtemps.

Traitement de la maladie d’Alzheimer : l’intérêt de l’insuline

Les chercheurs à l’origine de ce traitement inédit de la maladie d’Alzheimer se sont penchés sur 240 personnes affichant un Alzheimer débutant.

Dans le cadre de leurs études, ils ont pu conclure qu’il existe une corrélation entre l’apparition d’une démence et le diabète de type 2.

C’est ainsi que ces scientifiques ont décidé de tester l’insuline, produit utilisé pour traiter ce type de diabète.

Sur une période d’une année, des volontaires font faire appel à un spray d’insuline deux fois par jour, une demi-heure après le petit-déjeuner et une demi-heure après le dîner.

Dans le cas où les résultats de ce test sont convaincants, il sera possible d’établir le lien entre le manque d’insuline et l’apparition d’Alzheimer.

Cette découverte permettrait également d’évoluer dans la mise en place d’un traitement de cette maladie.

Tout sur la mémoire : Traitement maladie Alzheimer© FreeDigitalPhotos.net

Nouveau traitement Alzheimer : NeuroAD est disponible en France

Le nouveau traitement Alzheimer NeuroAD est désormais disponible pour certains patients français.

Vedici, groupe de soins privés, a fait l’acquisition d’un nouvel équipement qui devrait apporter une évolution positive de la prise en charge de cette maladie qui touche la mémoire.

Nouveau traitement Alzheimer

Nouveau traitement Alzheimer : NeuroAD est disponible en France

Comment fonctionne ce nouveau traitement Alzheimer ?

Nouveau traitement Alzheimer : arrivée d’une nouvelle machine

C’est Vedici, groupe de soins privés en France qui a fait l’acquisition d’un nouvel équipement entrant dans le cadre du traitement d’Alzheimer.

A souligner que d’autres pays utilisent déjà cet appareil et les retours partagés jusqu’ici sont plutôt prometteurs.

La machine portant le nom de NeuroAD, qui représente un investissement de 120 000 euros, permettrait de faire progresser la prise en charge de cette pathologie.

Il faut remarquer que l’usage de cet appareil ne permettra pas de guérir la maladie (ce qui est d’ailleurs impossible pour le moment).

Les patients pourront notamment gagner quelques années au niveau de la qualité de vie dans la mesure où l’évolution de la pathologie est freinée.

Détails sur le nouveau traitement contre Alzheimer

Ce nouveau traitement Alzheimer combine des stimulations cognitives et magnétiques (trans-crâniennes).

En pratique, le sujet reçoit des impulsions magnétiques au niveau de son crâne. En même temps, il est invité à effectuer des exercices qui sollicitent la mémoire et la compréhension.

Il convient de noter que cet équipement était originellement destiné au traitement des épisodes dépressifs profonds, des acouphènes et des douleurs.

Certaines recherches laissent penser que le NeuroAD permettrait aussi de lutter contre la maladie de Parkinson et contre les AVC.

Dans tous les cas, des équipes de scientifiques s’intéressent de près à cet appareil en tant que dispositif contre Alzheimer.

Le fait d’associer deux types de stimulation présente un intérêt certain dans la mesure où ce nouveau traitement Alzheimer agit à deux niveaux.

Tout sur la mémoire : Nouveau traitement Alzheimer© Cooldesign – FreeDigitalPhotos.net

Test alzheimer en ligne : le test SAGE ou Self-Administered Gerocognitive Examination

Le test SAGE ou Self-Administered Gerocognitive Examination est un test Alzheimer en ligne qui peut très bien se faire chez soi.

Si l’on en croit des recherches entreprises au sein de l’université de l’Ohio, cette évaluation affiche une haute fiabilité et une efficacité de l’ordre de 80 %.

Test alzheimer en ligne

Test alzheimer en ligne : le test SAGE ou Self-Administered Gerocognitive Examination

Découvrez alors les spécificités de ce test Alzheimer…

Test Alzheimer : présentation du test SAGE

Ce test d’Alzheimer est un outil d’autodiagnostic de la maladie d’Alzheimer qui permet de détecter et d’évaluer les troubles mnésiques ou cognitifs.

Mis en place par des scientifiques du centre médical Wexner de l’université de l’Ohio, c’est une évaluation très simple qui dure seulement un quart d’heure.

Il suffit d’un crayon ou d’un stylo, d’un papier et d’un ordinateur et le test peut commencer.

Accessible via Internet, il s’effectue chez soi. Il est possible (voire recommandé) de le réaliser régulièrement afin d’apprécier l’évolution de la situation.

En cas d’aggravation, des mesures peuvent être prises du point de vue médical.

Pour démonter la pertinence de ce dernier, ses créateurs ont demandé à un millier de volontaires de la cinquantaine de procéder à l’évaluation.

Tester la maladie d’Alzheimer avec le test SAGE

Ce test pour dépister la maladie d’Alzheimer s’intéresse à différents aspects des capacités cognitives.

Il porte notamment sur l’orientation dans l’espace dans le temps : le sujet doit donner l’heure et la date en faisant appel à la mémoire. Il est aussi demandé de représenter une horloge et de donner l’heure.

Le test SAGE se penche aussi sur le langage, le calcul mental, la logique et le raisonnement.

On retrouve également des questions relatives aux aptitudes visuo-spatiales (réaliser un dessin en trois dimensions), à la géométrie sans oublier la mémoire.

Dans 8 cas sur 10, la réalisation de ce test Alzheimer a permis de détecter des signes précoces de déficit cognitif. Une prise en charge adéquate peut alors être mise en place au plus tôt.

Tout sur la mémoire : Test alzheimer en ligne© Stuart Miles – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

MAIA Alzheimer : pour une meilleure prise en charge des patients

MAIA Alzheimer  ou « Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer » ne sont pas des établissements à proprement parler.

Ce sont des structures optimisant la prise en charge des  personnes atteintes de cette maladie.

MAIA Alzheimer

MAIA Alzheimer : pour une meilleure prise en charge des patients

Découvrez les dispositifs mis en place dans le cadre de MAIA Alzheimer ainsi que les soins prodigués aux patients…

Se rendre dans une MAIA Alzheimer, pour quoi faire ?

Des professionnels de la santé formés pour une meilleure prise en charge de la maladie d’Alzheimer se trouvent au sein des MAIA.

Lorsqu’un malade ou un membre du corps médical effectuant le suivi de celui-ci s’y rendent, les Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer leur fournissent :

  • Toutes les informations qui leur sont nécessaires pour que le suivi du patient s’effectue dans les meilleures conditions possibles (quels sont les traitements ? Quel parcours de soin faut-il suivre ? etc.)
  • Toutes les données utiles pour être médicalement pris en charge (à quel médecin s’adresser, quel test effectuer, etc.)

Les MAIA assurent aussi une orientation des patients afin qu’ils sachent exactement quoi faire et où aller.

La prise en charge des MAIA Alzheimer pour les cas les plus complexes

Lorsque la maladie d’Alzheimer atteint un certain stade, des problèmes tels que l’isolement et le refus de soins peuvent apparaître.

Ce sont les cas jugés complexes, en plus des malades qui n’ont aucune famille ou qui se trouvent dans une situation sociale précaire.

Les MAIA Alzheimer mettent alors à leur disposition un gestionnaire de cas. Celui-ci a pour rôle de :

  • Evaluer la situation du malade in situ. Pour ce faire, il se rend au domicile de celui-ci ;
  • Définir un plan de prise en charge personnalisée ;
  • Effectuer les démarches administratives nécessaires pour une prise en charge financière ;
  • Coordonner les rôles de différents intervenants en ce qui concerne la prise en charge médicale.

Tout sur la mémoire : MAIA Alzheimer© Photostock – FreeDigitalPhotos.net