Sénescence : quel lien entre vieillissement naturel et troubles de mémoire ?

La sénescence, c’est le vieillissement nature qui concerne tout être humain. Le corps, tout comme l’esprit, ne peut en effet résister au temps.

Avec l’âge, différents changements physiologiques et psychologiques sont au rendez-vous, bien qu’ils ne soient liés à aucune maladie.

Sénescence

Sénescence : quel lien entre vieillissement naturel et troubles de mémoire ?

Les capacités de mémorisation sont liés à la sénescence…

Définition de la sénescence

La sénescence correspond tout simplement le processus de vieillissement naturel auquel aucun être humain ne peux échapper.

Ce phénomène s’accompagne de plusieurs modifications psychologiques et physiologiques.

Il se caractérise aussi par une diminution des capacités physiques et intellectuelles.

Les symptômes incluent notamment une baisse des fonctions cognitives, comprenant la mémoire.

Sénescence et troubles de mémoire

Sénescence et perte de mémoire peuvent donc être liées.

Le vieillissement altère en effet les fonctions mnésiques, entraînant ainsi une altération plus ou moins grave de la mémoire à court et/ou à long terme, selon l’âge du sujet.

La sénescence commence à s’accompagner de troubles cognitifs à partir de 65 ans.

On constate alors une baisse de la concentration et de la faculté à apprendre de nouvelles choses.

Les changements physiques causés par la sénescence

La sénescence entraîne différents types de changements physiques, pouvant concerner le système digestif, les vaisseaux sanguins, le cœur, les reins ou encore les os.

Les sens vieillissent aussi, engendrant une altération de l’ouïe, de la vue ou encore du toucher.

Ce qui se répercute inévitablement sur certains aspects de la mémoire (visuelle, auditive…).

On remarque, de même, un ralentissement du fonctionnement du corps en général. Les mouvements deviennent  par exemple beaucoup plus lents.

Quelles différences entre sénescence et sénilité ?

Même si elles sont toutes deux liées au vieillissement, démence sénile et sénescence ne doivent pas être confondues.

La première est pathologique tandis que la seconde est naturelle.

Concernant la démence, les causes sont nombreuses : une maladie vasculaire ou une maladie dégénérative, entre autres.

En tout cas, des entraînements physiques et intellectuels réguliers – comme les exercices de mémoire – sont recommandés pour alléger les symptômes de la sénescence.

Tout sur la mémoire : Sénescence © Stuart Miles – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Sénilité definition d’un trouble qui altère la mémoire

Le sujet du jour est : sénilité definition d’un trouble touchant la personne âgée qui se répercute négativement sur la mémoire.

Si tout le monde y est exposé, ça ne veut pas dire que c’est systématique.

Sénilité definition

Sénilité definition d’un trouble qui altère la mémoire

Découvrez alors le lien qui existe entre la sénilité et les troubles mnésiques…

Sénilité definition

La sénilité concerne exclusivement les seniors. Il s’agit d’un affaiblissement intellectuel qui apparaît avec l’âge.

Lorsqu’on est fatigué, dépressif ou stressé, les compétences intellectuelles peuvent diminuer et la mémoire flanche.

Au-delà de 70 ans, ces baisses de régime apparaissent plus souvent et s’intensifient au fil du temps.

Les problèmes mnésiques peuvent être causés par une confusion ou par une démence sénile.

Sénilité et confusion

Lorsque la sénilité est liée à une confusion, le sujet éprouve des difficultés à se concentrer.

Il peut aussi afficher une certaine incohérence dans sa manière d’exprimer ses pensées.

Quand cet état se prolonge pendant des heures, il est possible qu’une maladie soit en cause.

Une erreur dans la posologie est aussi à suspecter.

Si la confusion est suspecte, il faut consulter dans les plus brefs délais.

Sénilité et démence

En s’intéressant à « Sénilité definition », il est inévitablement question de démence. Tous les seniors n’en souffrent pas automatiquement.

Dans tous les cas, la mémoire est défectueuse. Cette baisse des capacités mémorielles s’accompagne d’une diminution des performances intellectuelles.

L’agnosie peut aussi être constatée : le patient est incapable de reconnaître certains objets et personnes.

Les démences séniles peuvent être causées par Alzheimer, une carence en vitamines, un déficit hormonal ou encore un problème au cerveau.

Sénilité : comment y faire face ?

Il n’existe pas actuellement de traitement pour la sénilité. Toutefois, il est possible d’atténuer ses symptômes et de prévenir leur apparition.

Pour cela, il faut stimuler régulièrement le cerveau à travers des exercices ciblés ou des jeux.

Les proches doivent être très présents et le placement dans un centre spécialisé est envisageable si la sénilité est très avancée.

Tout sur la mémoire : Sénilité definition© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

Demence parkinsonienne et troubles cognitifs

La demence parkinsonienne est tout simplement une démence qui accompagne une maladie de Parkinson.

Bien que cette pathologie ait principalement des répercussions motrices, les déficits cognitifs peuvent apparaître au stade avancé et chez certains patients.

Demence parkinsonienne

Demence parkinsonienne et troubles cognitifs

Comment se manifeste donc la demence parkinsonienne et quels sont les effets négatifs sur la mémoire ?

Evolution de Parkinson et démence

La démence parkinsonienne n’apparaît pas de façon systématique. En effet, toutes les personnes atteintes de cette démence n’en souffrent pas systématiquement.

En outre, la maladie de Parkinson évolue plutôt lentement.

Toutefois, elle finit par s’aggraver et le stade final est atteint après une période de dix à quinze ans environs.

Chez certains patients, environ 30 % des cas, la pathologie évolue vers la démence qui altère non seulement le psychisme mais aussi les fonctions cognitives dont la mémoire.

Concernant les facteurs risques, l’âge se trouve en tête de liste. Par contre, aucun lien n’a été établi jusqu’ici avec un facteur environnemental.

Il n’existe pas de interrelation prouvée entre l’apparition de la démence et le diabète, l’hypertension ou les traumas crâniens.

Les symptômes de la demence parkinsonienne

La demence parkinsonienne s’accompagne dont de troubles cognitifs. Ces derniers apparaissent généralement à un stade avancé mais il est possible de les constater plus tôt.

Les symptômes sont alors comparables à ceux de la maladie d’Alzheimer. Aux pertes de mémoire et aux désorientations spatio-temporelles s’ajoutent d’autres signes.

Citons notamment la dépression et les troubles extrapyramidaux. Le sujet peut aussi délirer et se montrer extrêmement confus.

A souligner, par ailleurs, que les problèmes de mémoire pourraient être dus à la prise de certains médicaments.

Ou alors le patient en souffrait déjà avant le traitement médicamenteux de la maladie de Parkinson.

Face à la demence parkinsonienne, une prise en charge adaptée est de mise. Dans les cas les plus graves, le placement dans un établissement spécialisé est inévitable.

Tout sur la mémoire : Demence parkinsonienne

© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Demence senile : conséquences de la perte de mémoire chez les personnes âgées

La demence sénile se manifeste par une altération, qui va en s’aggravant, des capacités cognitives et intellectuelles.

Elle se manifeste chez les personnes ayant dépassé les 70 ans. La mémoire est très touchée…

Demence senile

Demence senile : conséquences de la perte de mémoire chez les personnes âgées

Qu’est-ce que la démence senile ? Quelles sont les causes ?

Démence sénile définition

Une démence sénile se caractérise par une dégradation des fonctions cognitives et intellectuelles.

La mémoire se détériore irrémédiablement. De même que les capacités cognitives.

Des troubles du langage font leur apparition et les gestes du quotidien deviennent difficiles, voire impossibles à exécuter.

La qualité de vie décline inévitablement et le patient devient dépendant

Il faut souligner que les démences séniles ne constituent pas un phénomène « normal » qui touche tout le monde.

C’est une véritable pathologie, mais qui concerne essentiellement les seniors.

Démence de la personne âgée : les causes

Sur neuf cas de démence sur dix, le diagnostic révèle une démence vasculaire ou Alzheimer.

Voici d’autres causes possibles :

  • l’artériosclérose qui cause une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau ;
  • lésion cérébrale ;
  • médicaments (excès ou effets secondaires) ;
  • maladie de Parkinson ;
  • carence en vitamine B12 ;
  • problèmes au niveau de la thyroïde

Dans certains cas, les effets de la démence peuvent être éliminés ou atténués, lorsque la cause a pu être traitée.

Manifestations de la demence senile

Parmi les premiers signes d’une démence sénile, il y a les trous de mémoire plus ou moins grave.

Le patient devient incapable de raisonner et de s’orienter dans l’espace et dans le temps.

Des troubles du langage et du comportement font aussi leur apparition.

Une autre spécificité de ce type de démence : le sujet est totalement paranoïaque et a l’impression d’être épié.

La vie sociale se dégrade, ainsi que la relation avec les proches.

Au stade « final » de la demence senile, une assistance médicale ou le placement dans un centre spécialisé devient incontournable.

Tout sur la mémoire : Demence senile

Recherches Populaires:

Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Un nombre croissant de personnes âgées sont touchées par les démences séniles.

A cause de ce type de trouble, elles perdent en effet de leur autonomie à cause de troubles cognitifs de différents degrés.

Les troubles de type Alzheimer et apparentés Alzheimer sont sans doute la plus courantes.

démences séniles

Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Alors, comment prévenir les démences séniles grâce à votre alimentation ?

Démence sénile, définition

Une démence sénile se manifeste par la réduction voire la perte des facultés cognitives.

La vie du patient en est bouleversée. Dans les cas les plus graves, il perd son autonomie.

Plusieurs fonctions cérébrales sont touchées dont la mémoire, le langage ou encore l’attention.

De façon générale, la démence est liée à une dégénérescence des neurones.

Lorsque la maladie apparaît, celle-ci ne peut plus être guérie. Toutefois, il est possible de ralentir ses effets.

Mais le mieux reste encore la prévention

Manger du poisson pour éviter les démences séniles

Eviter la démence sénile passe par l’alimentation. Vous devez notamment privilégier le poisson dont la consommation protège à la fois le cœur et les neurones.

Les oméga-3 présents dans certains poissons permettent par exemple de lutter contre le déficit cognitif apparaissant avec l’âge.

Manger de cette viande blanche est très bénéfique pour la santé.

En consommer tous les jours permet de réduire le risque de démence d’environ 20%, comparé à celui auquel est exposée une personne n’en prenant que très rarement.

A contrario, la viande rouge favorise l’apparition des troubles cognitifs et aurait peut être une incidence sur l’évolution de la démence sénile. Le risque augmente de 20% en cas de consommation régulière.

Autres mesures à prendre pour prévenir les démences séniles

Parallèlement à la consommation de poisson, il existe diverses mesures à prendre pour éviter les demences seniles :

  • L’exercice physique est essentiel : marcher ou monter les escaliers aide à oxygéner le cerveau ;
  • Les activités qui stimulent l’intellect sont aussi recommandées : jouer au scrabble ou au sudoku, faire des mots croisés ou encore jouer d’un instrument de musique ;
  • Contrôler la glycémie constitue également un élément essentiel pour préserver les fonctions cognitives ;

En tout cas, une alimentation équilibrée est indispensable pour être en forme (physiquement et intellectuellement) et retarder voire éviter les démences séniles.

Tout sur la mémoire : démences séniles© graur razvan ionut – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Evolution demence senile, une maladie qui s’aggrave avec le temps

L’évolution d’une démence sénile mérite une attention particulière.

Il s’agit d’une maladie qui entraîne une perte progressive des capacités mnésiques.

Le développement des symptômes s’accompagne de différents troubles anxio-dépressifs

Evolution demence senile

Evolution demence senile, une maladie qui s’aggrave avec le temps

Découvrez les principales étapes de l’évolution d’une démence sénile

Evolution demence senile : des troubles du langage et gestuels

L’evolution demence senile commence par l’apparition d’aphasie ou troubles du langage.

Le sujet oublie les mots et ne se rappelle plus leur sens. Parfois, il ne se rappelle plus les noms de ses enfants et ne comprend plus certaines phrases.

Le vocabulaire du patient s’appauvrit et l’affluence verbale diminue également.

A la perte de mémoire s’ajoute l’apraxie. La personne souffrant de démence sénile commence à avoir des difficultés gestuelles.

Le patient peut perdre sa capacité de s’habiller ou de marcher correctement.

Evolution demence senile : troubles de l’orientation

Démence sénile et perte de mémoire sont donc indissociables.

A un stade plus avancé de la maladie, le sujet est sujet à des troubles de l’orientation dans le temps et dans l’espace. Il ne se souvient plus où il habite, où il va, à quelle mois, année ou en quel jour de la semaine on est.

Arrivé à ce niveau d’evolution demence senile, une surveillance permanente est conseillée pour éviter que le malade se perde ou se blesse.

Une agnosie visuelle peut aussi accompagner ce trouble de l’orientation, entraînant des confusions de perception d’objets, d’images ou de personnes.

Evolution demence senile : amnésie totale

L’évolution de la démence sénile se poursuit par l’augmentation des risques de crises d’épilepsie et par une forte angoisse.

Le sujet devient complètement confus et, à cause d’une destruction des neurones, ses capacités cérébrales sont fortement réduites.

En phase terminale, cette maladie se caractérise par une amnésie totale ainsi qu’une diminution importante de la motricité.

Le malade n’a pratiquement plus de souvenir, bien que certains événements de son enfance puissent rester encrés dans sa tête. Une assistance spécialisée est alors recommandée.

A ce stade de l’evolution demence senile, l’espérance de vie est d’environ 7 ans.

Tout sur la mémoire : Evolution demence senile© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Demence a corps de Lewy : maladie neurodégénérative qui altère la mémoire

La demence a corps de Lewy est une maladie apparentée à Alzheimer.

C’est une maladie dégénérative neurologique qui s’attaque aux neurones, causant des troubles cognitifs.

Demence a corps de Lewy

Demence a corps de Lewy : maladie neurodégénérative qui altère la mémoire

Comment se manifeste une demence a corps de Lewy et comment la prendre en charge ?

Demence a corps de Lewy

La démence à corps de Lewy est la seconde cause de démence sénile, derrière Alzheimer.

Aussi appelée maladie à corps corticaux de Lewy, ses symptômes se trouvent à mi-chemin entre ceux d’Alzheimer et ceux de la maladie de Parkinson.

Du point de vue anatomique, elle se caractérise par la présence de « corps » à l’intérieur des neurones.

Ceux-ci sont composés d’ubiquitine et de synucléine. Ils sont repérés grâce à une analyse histologique réalisée sur le cerveau du patient touché.

Les symptômes de la demence a corps de Lewy

Voici les manifestations courantes de la démence à corps de Lewy :

  • Déficit cognitif évolutif ;
  • Déficit attentionnel ;
  • Hallucinations.

En ce qui concerne les pertes mnésiques, ils n’apparaissent pas au début de la maladie et surviennent progressivement. C’est surtout la mémoire de récupération qui est touchée.

Dans la plupart des cas, l’évolution de la pathologie est rapide.

La prise en charge de la demence à corps de Lewy

La demence a corps de Lewy ne guérit pas. Les altérations sont définitives et irréversibles. Seuls les symptômes peuvent être amoindris.

La meilleure prise en charge consiste à aménager l’environnement du sujet de telle sorte à alléger son quotidien et à faciliter la communication.

Les proches doivent s’habituer à utiliser des mots simples et à s’exprimer lentement.

Il est important de mettre en place un planning quotidien. Des échanges ainsi que des activités adaptées sont nécessaires pour affronter la baisse des facultés cognitives ainsi que les manifestations de type Parkinson.

Les exercices physiques sont, pour leur part, indispensables.

La demence a corps de Lewy est une maladie déroutante, le patient doit être bien entouré.

Tout sur la mémoire : Demence a corps de Lewy© Renjith Krishnan – FreeDigitalPhotos.net

Demence mixte : Troubles mnésiques causés par une lésion vasculaire et Alzheimer

Une demence mixte implique deux types de lésion affectant les capacités cognitives dont la mémoire.

C’est la combinaison d’une démence de type Alzheimer et d’une démence vasculaire.

Demence mixte

Demence mixte : Troubles mnésiques causés par une lésion vasculaire et Alzheimer

Découvrez les causes, les symptômes, la prévention et le traitement de la demence mixte…

Démences mixtes, définition

Une demence mixte est l’association de deux lésions qui altèrent les fonctions cognitives.

Concrètement, une maladie dégénérative, à savoir Alzheimer, est associée à un trouble qui affecte la circulation sanguine, en l’occurrence une lésion vasculaire.

On parle ainsi d’une démence mixte lorsqu’un patient qui souffre de la maladie d’Alzheimer subit un AVC qui a accentué les troubles dont il était déjà victime.

Symptômes d’une demence mixte

Ce type de démence sénile se manifeste par des symptômes spécifiques :

  • Mémoire à court terme et à long terme sont touchés et la victime oublie ses souvenirs, anciens et récents.
  • Les fonctions cognitives sont aussi affectées, à des degrés différents. Tout dépend de la gravité du trouble.
  • Le raisonnement, la faculté de reconnaissance ou encore les praxies sont altérés.
  • Au fur et à mesure que la demence mixte évolue, la personnalité peut changer, de même que l’humeur.

A souligner que ces modifications sont irréversibles et l’aggravation des symptômes se fait de manière progressive.

Pour établir le diagnostic, le praticien pose des questions simples sollicitant le raisonnement et la mémoire.

Causes d’une demence mixte

Les causes d’une demence mixte ne sont pas encore clairement établies.

Les spécialistes se basent surtout sur les facteurs d’Alzheimer et de la démence vasculaire.

En ce qui concerne la prévention, celle-ci consiste à traiter les causes possibles de l’AVC et des maladies cardiaques (citons entre autre l’hypertension ou le diabète).

Traitement de la demence mixte

Cette démence sénile s’accompagne de troubles du comportement et des trous de mémoire.

Afin d’en venir à bout, différents types de médicaments peuvent être prescrits : antidépresseurs, anticonvulsivants, amplificateurs cognitifs, tranquillisants ou encore anxiolytiques…

Une fois installée, la demence mixte ne peut être guérie, il est toutefois possible d’alléger le quotidien du patient grâce à une prise en charge adaptée.

Tout sur la mémoire : Demence mixte© Phiseksit – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Démence sénile de type Alzheimer : les effets de l’âge sur l’autonomie et la mémoire

Il est facile de confondre la maladie d’Alzheimer et la démence sénile de type Alzheimer

Ces maladies ne renvoient pas exactement à la même chose. Leurs manifestations sont toutefois similaires : il s’agit, dans les deux cas, de démence chez les personnes âgées.

Elles diffèrent, entre autres, du moment de leur déclaration.

Démence sénile de type Alzheimer

Démence sénile de type Alzheimer : les effets de l’âge sur l’autonomie et la mémoire

Quelle est donc la différence entre la maladie d’Alzheimer à la démence sénile de type Alzheimer ?

La démence sénile de type Alzheimer, qu’est-ce que c’est ?

Une démence sénile de type Alzheimer peut être considérée comme un symptôme de la maladie d’Alzheimer mais qui survient tardivement chez les personnes qui en souffrent.

Les premiers signes de l’Alzheimer apparaissent généralement entre la cinquantaine et la soixantaine. Chez les sujets atteint de démence sénile de type Alzheimer, ceux-ci n’apparaissent que vers 70 ans.

Chez les patients souffrant de démence sénile de type Alzheimer, le dépistage de la maladie d’Alzheimer est d’abord négatif.

Ceci tient du fait que la  détérioration des facultés intellectuelles est lente. Son évolution est parfois indécelable.

Aucun signe de la maladie (détérioration de la mémoire à long terme, perte de l’orientation temporo spatiale, perte de mémoire subite, etc.) n’apparaît avant que le sujet n’atteigne un âge avancé.

On pourrait parler d’un Alzheimer très tardif.

Les conséquences de la démence sénile de type Alzheimer

Marquée par un dysfonctionnement au niveau des fonctions cérébrales, cette forme de démence sénile a des conséquences fâcheuses.

Même si son évolution est très lente, à un certain stade, elle engendre des pertes de mémoires de plus en plus fréquentes, un changement de personnalité, etc.

Pour retarder l’apparition de ces symptômes, le sujet peut effectuer des jeux intellectuels destinés à habituer sa mémoire et son cerveau à être en activité.

Dans certains cas, une assistance permanente est requise. Le sujet atteint de démence sénile de type Alzheimer peut perdre totalement son autonomie à cause des problèmes cérébraux.

Tout sur la mémoire : Démence sénile de type Alzheimer© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Demence pugilistique : des traumatismes crâniens à répétition détériorent la mémoire

La demence pugilistique ? Ce n’est pas le propre des boxeurs. En recevant des coups répétés sur la tête, vous courrez aussi le risque d’en souffrir.

Ce traumatisme emmène avec lui ses lots de conséquence sur la mémoire mais aussi sur le physique.

Apprendre à éviter cette forme de démence constitue ainsi une sage décision.

Demence pugilistique

Demence pugilistique : des traumatismes crâniens à répétition détériorent la mémoire

La demence pugilistique est un trouble causé par des traumatismes crâniens répétés…

La demence pugilistique, définition

Aussi appelé syndrome du Boxeur traumatisant chronique ou encéphalopathie, ce traumatisme apparaît chez un individu ayant été fréquemment frappé sur la tête.

Il peut aussi concerner une personne ayant subi à une blessure de cerveau traumatisante.

La demence pugilistique entraîne des problèmes au niveau du mémoire à long terme.

À noter qu’un syndrome démentiel progressif peut se déclarer plusieurs années après le traumatisme : une dizaine d’années peuvent passer avant que la maladie ne se déclare.

Ce dernier entraîne alors des modifications au niveau de la tête et du cerveau : perte neuronale dans le cervelet, dégénérescence au niveau des nerfs, etc.

Diagnostiquer la demence pugilistique

Les symptômes de la demence pugilistique peuvent être décelés à partir d’une perte de mémoire subite et/ou d’une affectation de la mémoire à long terme.

Les troubles mnésiques varient en fonction de la zone du cerveau qui a été affectée.

Des troubles des fonctions de mémorisation, des troubles de la personnalité, une déficience intellectuelle et une grande irritabilité accompagnent aussi souvent ce genre de trouble.

Bien souvent, la demence pugilistique est difficile à dépister, car le patient peut présenter des symptômes avoisinant la maladie d’Alzheimer.

Le traitement de la demence pugilistique

Aucun traitement n’a encore été trouvé à l’heure actuelle pour traiter cette forme de démence.

Par contre, il est possible de la prévenir : toujours protéger la tête des éventuels coups.

Ce conseil qui peut paraître anodin, mais qui s’avère très précieux et vous éviterez de souffrir d’une demence pugilistique !

Tout sur la mémoire : Demence pugilistique

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: