Demence senile : conséquences de la perte de mémoire chez les personnes âgées

La demence sénile se manifeste par une altération, qui va en s’aggravant, des capacités cognitives et intellectuelles.

Elle se manifeste chez les personnes ayant dépassé les 70 ans. La mémoire est très touchée…

Demence senile

Demence senile : conséquences de la perte de mémoire chez les personnes âgées

Qu’est-ce que la démence senile ? Quelles sont les causes ?

Démence sénile définition

Une démence sénile se caractérise par une dégradation des fonctions cognitives et intellectuelles.

La mémoire se détériore irrémédiablement. De même que les capacités cognitives.

Des troubles du langage font leur apparition et les gestes du quotidien deviennent difficiles, voire impossibles à exécuter.

La qualité de vie décline inévitablement et le patient devient dépendant

Il faut souligner que les démences séniles ne constituent pas un phénomène « normal » qui touche tout le monde.

C’est une véritable pathologie, mais qui concerne essentiellement les seniors.

Démence de la personne âgée : les causes

Sur neuf cas de démence sur dix, le diagnostic révèle une démence vasculaire ou Alzheimer.

Voici d’autres causes possibles :

  • l’artériosclérose qui cause une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau ;
  • lésion cérébrale ;
  • médicaments (excès ou effets secondaires) ;
  • maladie de Parkinson ;
  • carence en vitamine B12 ;
  • problèmes au niveau de la thyroïde

Dans certains cas, les effets de la démence peuvent être éliminés ou atténués, lorsque la cause a pu être traitée.

Manifestations de la demence senile

Parmi les premiers signes d’une démence sénile, il y a les trous de mémoire plus ou moins grave.

Le patient devient incapable de raisonner et de s’orienter dans l’espace et dans le temps.

Des troubles du langage et du comportement font aussi leur apparition.

Une autre spécificité de ce type de démence : le sujet est totalement paranoïaque et a l’impression d’être épié.

La vie sociale se dégrade, ainsi que la relation avec les proches.

Au stade « final » de la demence senile, une assistance médicale ou le placement dans un centre spécialisé devient incontournable.

Tout sur la mémoire : Demence senile

Recherches Populaires:

Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Un nombre croissant de personnes âgées sont touchées par les démences séniles.

A cause de ce type de trouble, elles perdent en effet de leur autonomie à cause de troubles cognitifs de différents degrés.

Les troubles de type Alzheimer et apparentés Alzheimer sont sans doute la plus courantes.

démences séniles

Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Alors, comment prévenir les démences séniles grâce à votre alimentation ?

Démence sénile, définition

Une démence sénile se manifeste par la réduction voire la perte des facultés cognitives.

La vie du patient en est bouleversée. Dans les cas les plus graves, il perd son autonomie.

Plusieurs fonctions cérébrales sont touchées dont la mémoire, le langage ou encore l’attention.

De façon générale, la démence est liée à une dégénérescence des neurones.

Lorsque la maladie apparaît, celle-ci ne peut plus être guérie. Toutefois, il est possible de ralentir ses effets.

Mais le mieux reste encore la prévention

Manger du poisson pour éviter les démences séniles

Eviter la démence sénile passe par l’alimentation. Vous devez notamment privilégier le poisson dont la consommation protège à la fois le cœur et les neurones.

Les oméga-3 présents dans certains poissons permettent par exemple de lutter contre le déficit cognitif apparaissant avec l’âge.

Manger de cette viande blanche est très bénéfique pour la santé.

En consommer tous les jours permet de réduire le risque de démence d’environ 20%, comparé à celui auquel est exposée une personne n’en prenant que très rarement.

A contrario, la viande rouge favorise l’apparition des troubles cognitifs et aurait peut être une incidence sur l’évolution de la démence sénile. Le risque augmente de 20% en cas de consommation régulière.

Autres mesures à prendre pour prévenir les démences séniles

Parallèlement à la consommation de poisson, il existe diverses mesures à prendre pour éviter les demences seniles :

  • L’exercice physique est essentiel : marcher ou monter les escaliers aide à oxygéner le cerveau ;
  • Les activités qui stimulent l’intellect sont aussi recommandées : jouer au scrabble ou au sudoku, faire des mots croisés ou encore jouer d’un instrument de musique ;
  • Contrôler la glycémie constitue également un élément essentiel pour préserver les fonctions cognitives ;

En tout cas, une alimentation équilibrée est indispensable pour être en forme (physiquement et intellectuellement) et retarder voire éviter les démences séniles.

Tout sur la mémoire : démences séniles© graur razvan ionut – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Démence sénile de type Alzheimer : les effets de l’âge sur l’autonomie et la mémoire

Il est facile de confondre la maladie d’Alzheimer et la démence sénile de type Alzheimer

Ces maladies ne renvoient pas exactement à la même chose. Leurs manifestations sont toutefois similaires : il s’agit, dans les deux cas, de démence chez les personnes âgées.

Elles diffèrent, entre autres, du moment de leur déclaration.

Démence sénile de type Alzheimer

Démence sénile de type Alzheimer : les effets de l’âge sur l’autonomie et la mémoire

Quelle est donc la différence entre la maladie d’Alzheimer à la démence sénile de type Alzheimer ?

La démence sénile de type Alzheimer, qu’est-ce que c’est ?

Une démence sénile de type Alzheimer peut être considérée comme un symptôme de la maladie d’Alzheimer mais qui survient tardivement chez les personnes qui en souffrent.

Les premiers signes de l’Alzheimer apparaissent généralement entre la cinquantaine et la soixantaine. Chez les sujets atteint de démence sénile de type Alzheimer, ceux-ci n’apparaissent que vers 70 ans.

Chez les patients souffrant de démence sénile de type Alzheimer, le dépistage de la maladie d’Alzheimer est d’abord négatif.

Ceci tient du fait que la  détérioration des facultés intellectuelles est lente. Son évolution est parfois indécelable.

Aucun signe de la maladie (détérioration de la mémoire à long terme, perte de l’orientation temporo spatiale, perte de mémoire subite, etc.) n’apparaît avant que le sujet n’atteigne un âge avancé.

On pourrait parler d’un Alzheimer très tardif.

Les conséquences de la démence sénile de type Alzheimer

Marquée par un dysfonctionnement au niveau des fonctions cérébrales, cette forme de démence sénile a des conséquences fâcheuses.

Même si son évolution est très lente, à un certain stade, elle engendre des pertes de mémoires de plus en plus fréquentes, un changement de personnalité, etc.

Pour retarder l’apparition de ces symptômes, le sujet peut effectuer des jeux intellectuels destinés à habituer sa mémoire et son cerveau à être en activité.

Dans certains cas, une assistance permanente est requise. Le sujet atteint de démence sénile de type Alzheimer peut perdre totalement son autonomie à cause des problèmes cérébraux.

Tout sur la mémoire : Démence sénile de type Alzheimer© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Démence chez les personnes agées, perte de capacités intellectuelles dont la mémoire

La démence chez les personnes agées peut se manifester de différentes manières et apparaît généralement de façon progressive.

Les seniors commencent à perdre leurs capacités intellectuelles et cognitives. Des troubles mnésiques surgissent… C’est la démence qui se manifeste.

Démence chez les personnes agées

Démence chez les personnes agées, perte de capacités intellectuelles dont la mémoire

Comment détecter une démence chez les personnes agées et comment réagir face à ce problème ?

Manifestations de la démence chez les personnes âgées

Il est facile pour l’entourage de détecter une démence chez les personnes agées. Voici quelques signes qui ne trompent pas :

  • Troubles du langage : problèmes à communiquer et à comprendre ;
  • Troubles mnésiques : c’est d’abord la mémoire à court terme qui est touchée puis la mémoire à long terme ;
  • Altération voire perte de la logique et du jugement, ce qui est déroutant aussi bien pour le patient que pour son entourage ;
  • Perte de certaines capacités physiques, les mouvements deviennent notamment plus lents.

A noter que bien souvent, démence sénile et Alzheimer sont liés.

Soutenir les personnes souffrant de démence sénile, comment ?

La démence chez les séniors pose souvent problème à l’entourage, non seulement en ce qui concerne les soins, mais également pour la vie quotidienne en général.

Bien qu’ayant perdu certaines capacités, une personne atteinte d’une démence sénile reste parfaitement consciente de ses émotions.

Elle a besoin de communiquer et surtout, de continuer à vivre. L’isolement est loin d’être solution, c’est pourtant ce qui arrive souvent.

Si les proches manquent de temps ou de patience, il vaut mieux se tourner vers les centres spécialisés qui offrent un appui quotidien aux malades.

A souligner que la demence chez les personnes agées ne peut être totalement traitée. Néanmoins, le soutien des proches constitue une aide précieuse pour une vie plus agréable.

Respect, amour, sécurité et communication sont les maîtres mots pour une meilleure prise en charge de la démence chez les personnes agées.

Tout sur la mémoire : Démence chez les personnes agées

© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: