Demence pugilistique : des traumatismes crâniens à répétition détériorent la mémoire

La demence pugilistique ? Ce n’est pas le propre des boxeurs. En recevant des coups répétés sur la tête, vous courrez aussi le risque d’en souffrir.

Ce traumatisme emmène avec lui ses lots de conséquence sur la mémoire mais aussi sur le physique.

Apprendre à éviter cette forme de démence constitue ainsi une sage décision.

Demence pugilistique

Demence pugilistique : des traumatismes crâniens à répétition détériorent la mémoire

La demence pugilistique est un trouble causé par des traumatismes crâniens répétés…

La demence pugilistique, définition

Aussi appelé syndrome du Boxeur traumatisant chronique ou encéphalopathie, ce traumatisme apparaît chez un individu ayant été fréquemment frappé sur la tête.

Il peut aussi concerner une personne ayant subi à une blessure de cerveau traumatisante.

La demence pugilistique entraîne des problèmes au niveau du mémoire à long terme.

À noter qu’un syndrome démentiel progressif peut se déclarer plusieurs années après le traumatisme : une dizaine d’années peuvent passer avant que la maladie ne se déclare.

Ce dernier entraîne alors des modifications au niveau de la tête et du cerveau : perte neuronale dans le cervelet, dégénérescence au niveau des nerfs, etc.

Diagnostiquer la demence pugilistique

Les symptômes de la demence pugilistique peuvent être décelés à partir d’une perte de mémoire subite et/ou d’une affectation de la mémoire à long terme.

Les troubles mnésiques varient en fonction de la zone du cerveau qui a été affectée.

Des troubles des fonctions de mémorisation, des troubles de la personnalité, une déficience intellectuelle et une grande irritabilité accompagnent aussi souvent ce genre de trouble.

Bien souvent, la demence pugilistique est difficile à dépister, car le patient peut présenter des symptômes avoisinant la maladie d’Alzheimer.

Le traitement de la demence pugilistique

Aucun traitement n’a encore été trouvé à l’heure actuelle pour traiter cette forme de démence.

Par contre, il est possible de la prévenir : toujours protéger la tête des éventuels coups.

Ce conseil qui peut paraître anodin, mais qui s’avère très précieux et vous éviterez de souffrir d’une demence pugilistique !

Tout sur la mémoire : Demence pugilistique

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: