Demence a corps de Lewy : maladie neurodégénérative qui altère la mémoire

La demence a corps de Lewy est une maladie apparentée à Alzheimer.

C’est une maladie dégénérative neurologique qui s’attaque aux neurones, causant des troubles cognitifs.

Demence a corps de Lewy

Demence a corps de Lewy : maladie neurodégénérative qui altère la mémoire

Comment se manifeste une demence a corps de Lewy et comment la prendre en charge ?

Demence a corps de Lewy

La démence à corps de Lewy est la seconde cause de démence sénile, derrière Alzheimer.

Aussi appelée maladie à corps corticaux de Lewy, ses symptômes se trouvent à mi-chemin entre ceux d’Alzheimer et ceux de la maladie de Parkinson.

Du point de vue anatomique, elle se caractérise par la présence de « corps » à l’intérieur des neurones.

Ceux-ci sont composés d’ubiquitine et de synucléine. Ils sont repérés grâce à une analyse histologique réalisée sur le cerveau du patient touché.

Les symptômes de la demence a corps de Lewy

Voici les manifestations courantes de la démence à corps de Lewy :

  • Déficit cognitif évolutif ;
  • Déficit attentionnel ;
  • Hallucinations.

En ce qui concerne les pertes mnésiques, ils n’apparaissent pas au début de la maladie et surviennent progressivement. C’est surtout la mémoire de récupération qui est touchée.

Dans la plupart des cas, l’évolution de la pathologie est rapide.

La prise en charge de la demence à corps de Lewy

La demence a corps de Lewy ne guérit pas. Les altérations sont définitives et irréversibles. Seuls les symptômes peuvent être amoindris.

La meilleure prise en charge consiste à aménager l’environnement du sujet de telle sorte à alléger son quotidien et à faciliter la communication.

Les proches doivent s’habituer à utiliser des mots simples et à s’exprimer lentement.

Il est important de mettre en place un planning quotidien. Des échanges ainsi que des activités adaptées sont nécessaires pour affronter la baisse des facultés cognitives ainsi que les manifestations de type Parkinson.

Les exercices physiques sont, pour leur part, indispensables.

La demence a corps de Lewy est une maladie déroutante, le patient doit être bien entouré.

Tout sur la mémoire : Demence a corps de Lewy© Renjith Krishnan – FreeDigitalPhotos.net

Maladie apparentée Alzheimer : symptômes similaires, pathologies différentes

Une maladie apparentée Alzheimer  est souvent considérée comme une démence sénile de type Alzheimer.

Il en existe pourtant plusieurs types que je vais lister et présenter dans l’article d’aujourd’hui. Il s’agit notamment de la démence frontale, la démence vasculaire et la démence à corps de Lewy.

Il est essentiel de les différencier pour mettre en place un traitement adapté.

Maladie apparentée Alzheimer

Maladie apparentée Alzheimer : symptômes similaires, pathologies différentes

Découvrez quelques maladies apparentées à Alzheimer qui touchent essentiellement les seniors

Les points communs des maladies apparentées à Alzheimer

Une maladie apparentée Alzheimer  présente bien quelques similitudes avec la maladie du même nom. Le premier point commun réside dans le fait qu’il s’agit de maladies dégénératives neurologiques.

Ensuite, il s’agit de pathologies qui sont associées à des troubles mnésiques. Certaines fonctions cognitives de base sont également touchées.

Le raisonnement, le langage, la motricité ou encore l’orientation spatio-temporelle peuvent être altérés.

Maladie apparentée Alzheimer : la démence vasculaire

Cette maladie apparentée Alzheimer est la conséquence d’un Accident Vasculaire Cérébral. Elle peut aussi survenir à cause d’une succession de « petits AVC » qui sont passés inaperçus.

Ses symptômes sont les suivants : difficulté à s’exprimer et à utiliser le langage, perte de mémoire.

Les altérations sont définitives. De ce fait, le meilleur remède consiste à la prévention consistant à surveiller la tension artérielle et le taux de cholestérol.

Maladie apparentée Alzheimer : la démence à corps de Lewy

Cette démence apparentée Alzheimer résulte de dépôts anormaux dans les neurones.

L’atteinte mnésique est moindre par rapport à la maladie d’Alzheimer mais l’évolution des symptômes est plus accélérée.

Les manifestations de la maladie sont : difficultés à apprendre, hallucination, tremblements des membres, gaucherie.

Bien que les symptômes se rapprochent de ceux de la maladie de Parkinson, il s’agit de pathologies bien distinctes.

Maladie apparentée Alzheimer : la démence frontale

Cette maladie apparentée Alzheimer se manifeste généralement plus précocement que la maladie d’Alzheimer.

Dans la plupart des cas, elle est constatée chez des patients âgés de moins de 65 ans.

Les symptômes sont : troubles du comportement, changement de personnalité, impulsivité ou au contraire apathie.

Les problèmes mnésiques sont moins importants par rapport à Alzheimer et s’amplifient surtout en fin de maladie.

En outre, les patients ne souffrent pas de désorientation temporo-spatiale. Ils restent autonomes plus longtemps.

Désormais, vous n’associerez plus systématiquement une pathologie associée à une perte de mémoire à la maladie d’Alzheimer…

Il peut s’agir d’une maladie apparentée Alzheimer…

Tout sur la mémoire : Maladie apparentée Alzheimer© Photostock – FreeDigitalPhotos.net