Comment mémoriser : la formation et la conservation de vos souvenirs

La moindre chose que vous vivez est enregistrée par votre cerveau et alimente la base de données de votre mémoire.

Aujourd’hui, à l’ère du digital, vous êtes pratiquement bombardé d’informations en tout genre, pas nécessairement utiles.

En même temps, les gadgets high-tech se substituent de plus en plus à votre mémoire. Si bien que vous l’utilisez de moins en moins. Pire encore, vous l’utilisez mal.

Au final, vous avez oublié comment vous souvenir

Il devient impératif de rééduquer votre mémoire. Pour cela, vous devez savoir comment elle fonctionne

Comment mémoriser

Comment mémoriser

© Fotolia.com

Alors, comment vous souvenir des choses qui vous tiennent à cœur ou dont vous avez besoin ?

 

Comment sont enregistrés les souvenirs ?

Pour améliorer la façon dont vous enregistrez les informations, il est indispensable de comprendre comment ça fonctionne.

D’abord, il faut souligner que cet enregistrement est assuré par un véritable réseau et de nombreuses actions se succèdent : recueil et tri des informations, enregistrement, encodage, stockage puis restitution.

Dans ce processus plutôt complexe, les principales fonctions cognitives sont mises à contribution : la perception, les émotions, le langage sans oublier le raisonnement. À tout cela s’ajoute l’attention et la concentration.

La formation d’un souvenir fait ainsi intervenir plusieurs éléments. Si l’un d’entre eux seulement fait défaut, l’enregistrement peut être altéré.

 

Le processus de mémorisation en trois étapes

Trois aspects de la mémorisation interviennent dans l’enregistrement d’un souvenir.

La toute première interface est la mémoire sensorielle qui est représentée par les organes des sens (vue, ouïe, toucher, goût, odorat).

Le contact avec les informations externes dure à peine quelques secondes. C’est le temps que mettent les organes des sens à envoyer les informations vers le cerveau.

Puis, c’est au tour de la mémoire à court terme d’intervenir. Dans le jargon, on utilise également l’appellation de mémoire de travail ou encore mémoire immédiate.

Cette mémoire peut être considérée comme une zone de transit des informations. Ces dernières y sont stockées de façon temporaire le temps d’être traitées et envoyées vers une mémoire plus stable en fonction de sa pertinence et de son importance.

Vient alors la mémoire à long terme qui accueille justement les données qui vous tiennent à cœur. Celles-ci peuvent y rester des heures, des jours, des années voire toute la vie, à condition que son enregistrement se soit effectué dans les meilleures conditions.

Différents paramètres entrent en ligne de compte : les émotions, la concentration, la motivation et la volonté de bien mémoriser.

Chacun possède d’ailleurs son niveau d’apprentissage et de mémorisation. En outre, il est indispensable d’apprendre à trier les informations que l’on enregistre et à se souvenir uniquement de ce qui est vraiment utile.

 

Comment mémoriser malin ?

Mémoriser malin, c’est enregistrer les informations en faisant preuve d’une « intelligence mnésique ».

Il ne s’agit donc pas d’obtenir la palme de la personne qui est capable de stocker le maximum d’informations en un temps record.

Il s’agit plutôt d’être capable de se souvenir de toutes les données importantes et d’être capable de les restaurer efficacement en cas de besoin.

Cela implique d’adopter une bonne technique de mémorisation. Premièrement, il faut apprendre à accueillir les informations intelligemment.

Activer la mémoire

Activer la mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

Faites intervenir les organes des sens. Par exemple pour vous rappeler du prénom d’une personne, vous allez non seulement observer les traits de son visage, vous allez aussi et surtout faire en sorte de bien écouter le prénom en question et le répéter pour un enregistrement optimal de celui-ci.

L’essentiel est donc que ces points d’entrée des informations soient aussi efficaces que possible.

Prenez, en outre, l’habitude d’exercer votre mémoire avec des activités utiles.

Faites en sorte de mémoriser votre liste de course, de toujours vous souvenir des prénoms des personnes qui croisent votre route ou encore d’apprendre les recettes de vos plats préférés…

Dès le réveil, souvenez-vous des rêves que vous avez faits. Et le soir, avant de dormir, faites une rétrospective de la journée. Mieux encore, écrivez tout dans un journal intime.

Le fait de revivre les événements du jour vous permet de consolider ces derniers tout en entraînant votre mémoire de travail.

La « bonne » méthode de mémorisation, vous allez l’adopter dans la vie de tous les jours, en faire une seconde nature, un réflexe !

Voici justement une vidéo qui propose quelques techniques intéressantes pour améliorer la mémoire :

 

Tout sur la mémoire : Comment mémoriser