Mémoire phonologique à court terme et enregistrement des données verbales

La mémoire phonologique à court terme est un système où transitent les données verbales.

C’est grâce à elle que l’on peut acquérir le langage, qu’il s’agisse de la langue maternelle ou d’une langue étrangère.

Ce système permet également de développer les capacités verbales.

Mémoire phonologique à court terme

Mémoire phonologique à court terme et enregistrement des données verbales

Quels sont donc les spécificités de la mémoire phonologique à court terme ?

Mémoire phonologique à court terme

Cette mémoire phonologique fait partie de la mémoire à court terme ou plus précisément de la mémoire de travail.

Elle stocke et traite l’ensemble des données verbales : les chiffres et les lettres, les syllabes, les mots et différents symboles.

Elle intervient ainsi à différents niveaux : le langage bien évidemment, mais aussi dans la lecture et l’écriture, le calcul mental et dans la compréhension verbale en général.

C’est donc un pan de la mémoire qui joue un rôle essentiel dans la vie de tous les jours et qui se révèle indispensable pour la communication.

Mémoire phonologique à court terme et apprentissage du langage

Cette mémoire à court terme intervient dans l’apprentissage des langues.

Des recherches ciblées ont d’ailleurs permet de mettre l’accent sur le lien entre la mémoire phonologique à court terme et l’apprentissage du langage.

Chez les personnes dont la boucle phonologique est altérée par des lésions cérébrales, enrichir le langage (le vocabulaire notamment) devient très difficile. Par contre, la mémoire verbale à long terme reste intacte.

Mémoire phonologique à court terme : combinaison de deux systèmes

La mémoire phonologique constitue avant tout une mémoire à court terme verbale faisant office de zone de stockage. Mais il implique également un système de répétition.

Grâce à ce second élément, les informations qui passent par la mémoire phonologique sont répétées mentalement.

A noter que ces deux systèmes sont associés à deux différentes zones du cerveau.

L’ensemble forme donc la mémoire phonologique à court terme qui assure le bon fonctionnement des aptitudes verbales.

Tout sur la mémoire : Mémoire phonologique à court terme© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

Mémoire phonologique : comment les informations que vous entendez sont-elles traitées ?

Pratiquement 24h/24, vous mettez à contribution votre mémoire phonologique.

Si vous pouvez comprendre ce que vos amis et vos proches vous disent, c’est parce qu’elle fonctionne.

Mémoire phonologique

Mémoire phonologique : comment les informations que vous entendez sont-elles traitées ?

Comment fonctionne la mémoire phonologique ? Comment l’entretenir ?

La mémoire phonologique, définition

Cette mémoire définit votre aptitude à enregistrer temporairement les informations verbales, entendues ou lues.

Elle sollicite donc à la fois la mémoire auditive et la mémoire visuelle.

On l’appelle aussi boucle phonologique et elle constitue un sous-système de la mémoire de travail dans le modèle de Baddeley.

En définitive, elle vous permet de mieux traiter les informations verbales.

Grâce à elle, vous êtes capable de reconnaître un mot par rapport au son et à la structure de celui-ci.

La mémoire phonologique, quels intérêts ?

Si  vous lisez cet article et que vous le comprenez, c’est parce que votre mémoire phonologique est mise à contribution.

Elle vous permet de reconnaître et de comprendre ce qui est en train de se dire ou ce qui est écrit.

Grâce à elle, vous déclenchez votre mémoire de travail, sans laquelle vous ne pourrez rien faire.

En effet, l’ensemble des compétences liées à l’apprentissage et à la compréhension sont stockées dans cette partie de la mémoire.

Entretenir votre mémoire phonologique

Ne laissez surtout pas votre mémoire phonologique se rouiller.

Pour cela, vous pouvez apprendre de nouveaux mots, en parcourant le dictionnaire par exemple ou en lisant un livre.

Répétez le nouveau mot plusieurs fois puis utilisez le aussi souvent que possible dans un contexte pertinent.

Grâce à cet exercice, vous entraînez votre cerveau à être plus « perméable » à des mots qu’il ne connaît pas encore.

Pour avoir une mémoire phonologique performante, adoptez donc l’entraînement cérébral, une technique dont je vous parlais dans un précédent article…

Tout sur la mémoire : Mémoire phonologique© Jscreationzs – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La boucle phonologique ou stockage temporaire des informations verbales

La mémorisation est basée sur un processus complexe, faisant intervenir différents éléments : la boucle phonologique en fait partie.

Derrière ce mot de la science cache un mécanisme indispensable à la mémoire : le stockage temporaire des informations verbales avant leur passage vers la mémoire à long terme.

boucle phonologique

La boucle phonologique ou stockage temporaire des informations verbales

Voyons donc ce qu’est la boucle phonologique et comme ça fonctionne…

Définition de la boucle phonologique

La boucle phonologique compte parmi les trois sous-systèmes assurant ensemble un travail de mémorisation complet.

Elle fonctionne de pair avec le calepin visuo-spatial qui stocke les informations visuelles et le buffer épisodique qui enregistre tout type de données.

Son rôle est de retenir temporairement des informations verbales.

Importance de la boucle phonologique dans la mémoire de travail

Mémoire de travail et boucle phonologique sont indissociables.

Je vous explique pourquoi : la mémoire de travail stocke et traite toutes les informations perçues par les capteurs (en l’occurrence les cinq sens qui sont responsables de la mémoire sensorielle).

Pour sa part, la boucle phonologique est dédiée aux informations verbales, entendues ou lues.

Elle se divise elle-même en contrôle articulatoire et en stockage phonologique, dont les fonctions sont complémentaires.

Plus précisément : le stockage phonologique enregistre automatiquement les données verbales, tandis que le contrôle articulatoire se charge de rafraîchir les informations recode les données visuelles pour faciliter leur mémorisation.

Les boucles phonologiques complètent ainsi le travail de la mémoire visuelle.

Fonctionnement de la boucle phonologique

La boucle phonologique est clairement illustrée dans le modèle de Baddeley.

Utilisant l’aire de Broca, la boucle phonologique fonctionne comme une « voix intérieure » pour aider à la mémorisation des données.

Les informations sont retenues pendant environ 2 secondes seulement, d’où la nécessité de l’autorépétition mentale afin de permettre une sauvegarde sur le long terme.

Les traitements des données déjà stockées et en cours de réception se font simultanément, et une suite logique se dégage grâce à un lien établi avec les informations gardées dans la mémoire long terme.

Dans le cas de données lues, la boucle phonologique permet un décodage auditif.

La boucle phonologique et la mémoire

Comprendre la boucle phonologique, c’est mieux comprendre le travail de la mémoire.

Vous savez aussi maintenant pourquoi j’insiste, à travers, mes articles sur l’entretien de la mémoire à l’aide de techniques en tout genre (gym cérébrale, cartes heuristiques, PNL, hypnose…).

Plus vous utilisez la boucle phonologique, plus celle-ci devient performante

Tout sur la mémoire : Boucle phonologique

© Ohmega1982 – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: