Tout savoir sur la perte de mémoire : causes, conséquences et solutions

Amnésie ou perte de mémoire. C’est un phénomène qui peut se manifester de plusieurs façons.

Les problèmes mnésiques peuvent surgir soudainement ou de façon graduelle, et être temporaires ou permanents.

Les trous de mémoire peuvent être plus ou moins importants. Et différents types de souvenirs et connaissances peuvent être perdus.

Parfois, la personne amnésique ne se rend pas compte de la baisse de ses facultés de mémorisation.

Sinon, il y a aussi les personnes dont les troubles mnésiques sont le signe d’une démence ou d’une maladie dégénérative comme Alzheimer.

Les manifestations sont nombreuses et diverses, tout dépend de l’origine du problème. Et les solutions à mettre en place diffèrent aussi suivant le cas.

Tout sur la perte de mémoire

Tout sur la perte de mémoire

© freshidea – Fotolia.com

Découvrez alors tout ce qu’il faut connaître sur l’amnésie, ses manifestations, ses causes et les solutions à envisager…

 

La mémoire : une faculté « vitale »

La mémoire est une faculté essentielle pour l’être humain. Vous l’utilisez à chaque millième de seconde de votre vie.

Vous y faisant appel dans la vie de tous les jours, que ce soit en famille, au travail, en société.

Une perte de mémoire, aussi minime soit-elle, peut avoir des conséquences fâcheuses sur le quotidien.

Il faut alors faire la distinction entre les troubles bénins et les problèmes graves.

D’un côté, il y a les pertes de mémoire occasionnelles. Celles-ci peuvent être liées à une fatigue physique ou émotionnelle, à de mauvaises habitudes de vie ou encore au stress.

Même si ces troubles ne sont pas nécessairement graves, ils ne doivent pas être négligés.

Il est nécessaire de traiter la source du souci : prendre du repos, améliorer l’hygiène de vie, combattre le stress

D’un autre côté, il y a les pertes de mémoire fréquentes qui doivent alarmer ceux qui en souffrent.

Des amnésies qui reviennent souvent peuvent être le signe d’une maladie. Il peut s’agir d’une pathologie physique, d’une maladie qui touche les nerfs ou encore d’une pathologie dégénérative comme Alzheimer.

 

Perdre la mémoire : qu’est-ce qu’une amnésie ?

D’abord, il faut souligner que la mémoire peut s’altérer de différentes manières. En cas d’oubli d’informations plus ou moins importantes du passé, on parle d’ « amnésie ».

Celle-ci peut être partielle ou totale et il existe différents facteurs susceptibles de déclencher ce phénomène.

Les troubles mnésiques peuvent survenir subitement ou apparaître progressivement et s’aggraver (ou non) avec le temps.

Les causes peuvent être d’ordre physique. Une fatigue peut être à déplorer. Ou alors, le corps subit une carence, notamment en vitamine B1.

Il y a aussi les chocs à la tête ou encore la dépendance à une substance toxique comme la cigarette ou l’alcool.

Une amnésie peut aussi survenir en cas de choc émotionnel important (décès, séparation amoureuse…).

Il faut, en outre, mentionner les séquelles de certaines maladies. Les personnes victime d’un AVC ou d’une rupture d’anévrisme peuvent avoir des pertes de mémoire.

Amnésie ou perte de mémoire

Amnésie ou perte de mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

 

Les symptômes d’une amnésie

En ce qui concerne les spécificités d’une amnésie, il faut d’abord distinguer l’amnésie antérograde et l’amnésie rétrograde.

Une amnésie rétrograde se manifeste par l’oubli de tous les souvenirs qui précèdent l’accident (le jour de la perte de mémoire).

Une amnésie antérograde se caractérise par l’incapacité à enregistrer de nouveaux souvenirs après un événement traumatisant. Ici, le patient se souvient de tout ce qui s’est produit avant ce jour, mais oublie tout ce qui a pu se passer après.

Ensuite, les informations « perdues » peuvent être de différentes natures.

L’amnésique peut perdre sa mémoire épisodique (généralement partiellement). C’est-à-dire qu’il a oublié des épisodes entiers de son passé.

Il peut aussi oublier des informations acquises récemment ou, au contraire, enregistrées il y a trop longtemps.

De façon générale, la mémoire sémantique qui rassemble les connaissances générales reste intacte.

Ou alors, chez certaines personnes souffrant de maladies neurodégénératives, elle est touchée en dernier et moins sévèrement que les autres facultés mnésiques.

 

Comment guérir une amnésie ?

Avant tout, il faut savoir que pour guérir une amnésie, il faut d’abord en identifier la cause.

En fonction de l’origine du problème, un traitement peut être mis en place en sachant que certaines pertes de mémoire sont irréversibles.

En cas de carence, il est important de changer certaines habitudes alimentaires. Si besoin, apporter plus de vitamine B1, un nutriment essentiel pour la mémoire. Ici, il ne faut pas s’y prendre au hasard, mais demander conseil à un médecin.

S’il y a un problème psychologique, le patient peut suivre une psychanalyse afin de résoudre les troubles d’ordre émotionnel. Ce type de thérapie est également préconisé pour les patients souffrant de dépendance alcoolique.

Et il est aussi important d’aider le patient à mieux appréhender le problème de mémoire, pour mieux vivre au quotidien.

Traitement d'une amnésie

Traitement d’une amnésie

© FreeDigitalPhotos.net

En fonction de l’origine du trouble, il peut être nécessaire de se réapproprier ses souvenirs et, par la même occasion, se réapproprier son identité.

Dans tous les cas, il est important d’entraîner régulièrement la mémoire. Tous les aspects du processus de mémorisation doivent être travaillés : mémoire à court terme ou mémoire de travail et mémoire à long terme.

Il faut aussi solliciter tous les sens : mémoire visuelle, auditive et kinesthésique

 

Comment prévenir une amnésie ?

Enfin, il est judicieux de prendre diverses mesures pour prévenir l’apparition d’une amnésie.

D’abord, il faut stimuler régulièrement votre mémoire à travers des exercices spécifiques. Vous pouvez en trouver ici : Avoir une mémoire au top : découvrez toute une série d’exercices à pratiquer tous les jours.

Voici justement une vidéo proposant des conseils pour booster la mémoire :

Ensuite, vous devez toujours être actif autant du point de vue intellectuel que physique.

Côté alimentation, privilégiez les produits affichant une forte teneur en antioxydants. Evitez les boissons excitantes (thé, café, alcool…).

Enfin, soyez vigilant au quotidien, faisant bien attention à éviter les chocs, les secousses et les coups, veillant à protéger tout particulièrement la tête.

Tout sur la mémoire : Perte de mémoire

Type d’amnésie : des pertes de mémoire diverses

Chaque type d’amnésie s’accompagne de symptômes spécifiques qui diffèrent en fonction de ses causes.

Certains problèmes de mémoire portent sur les souvenirs récents, d’autres sur l’enregistrement de nouvelles données.

Type d’amnésie

Type d’amnésie : des pertes de mémoire diverses

Point sur les différents types d’amnésie et leurs manifestations…

Type d’amnésie : amnésie rétrograde et antérograde

D’abord, il faut savoir que tout type d’amnésie se caractérise par une diminution ou une perte totale de la faculté à enregistrer des souvenirs ou à se rappeler de données antérieurement mémorisées.

Un patient souffrant d’une amnésie rétrograde, aussi appelée amnésie d’évocation, devient incapable de se souvenir de faits anciens.

Ceux-ci sont présents quelque part dans le cerveau mais impossible de les faire remonter à la surface.

L’amnésie antérograde, connue aussi sous l’appellation d’amnésie de fixation, se manifeste par des difficultés (voire l’impossibilité) à créer des nouveaux souvenirs.

Le patient oublie tout au fur et à mesure que les événements se produisent.

Il existe aussi des cas où les symptômes de ces deux types d’amnésie se manifestent en même temps. Il est alors question d’une amnésie rétroantérograde.

Autres types d’amnésie

Parmi les différents types d’amnésie, il faut mentionner les pertes de mémoire qui surgissent de façon soudaine, sans aucun signe avant-coureur.

Dans le jargon, il est question d’ictus mnésique ou d’amnésie transitoire. C’est un trouble passager qui dure seulement quelques heures après lesquelles la situation revient à la normale.

Durant la « crise », le patient est déboussolé, ne sait pas où il se trouve où la date du jour. Il posse sans cesse les mêmes questions.

Les causes peuvent être physiologiques ou psychiques. Les récidives sont très rares et le sujet ne garde aucune séquelle si ce n’est qu’il a oublié tout ce qui s’est passé durant son trou de mémoire.

Il y a également l’amnésie lacunaire : le sujet oublier une portion du passé à la suite d’un choc émotionnel ou d’un traumatisme physique (généralement au niveau de la tête).

Tout sur la mémoire : Type d’amnésie

© Danilo Rizzuti – FreeDigitalPhotos.net

Ecmnésie définition : quand on revit le passé

Ecmnésie définition… Je vous présente aujourd’hui un trouble de la mémoire plutôt mystérieux. La personne qui en souffre revit des souvenirs anciens, persuadés que ceux-ci sont bien réels.

Bien plus qu’une impression de déjà-vécu, cette expérience est déboussolante et bouleverse le fonctionnement de la mémoire.

Ecmnésie définition

Ecmnésie définition : quand on revit le passé

Découvrez la définition de l’ecmnésie, ses causes, son traitement…

Ecmnésie définition

Une ecmnésie est un problème de mémoire qui est assez déroutant. Elle se caractérise par l’apparition de souvenirs du passé qui paralysent littéralement la mémoire.

Des événements du passé ressurgissent alors de façon intempestive, ce qui empêche le cerveau de réagir normalement face à l’affluence de nouvelles informations.

Les souvenirs anciens distraient la victime qui se retrouve alors dans l’incapacité d’enregistrer de nouvelles informations.

De son côté, le patient ne se rend pas forcément compte de la situation. Ses paroles et ses actions sont telles qu’il semble avoir replongé totalement dans le passé.

Il est persuadé que les événements du passé sont juste en train de se produire.

Et tout semble normal et naturel pour lui. Ce qui n’est pas le cas pour l’entourage…

Ecmnésie : causes et traitements

L’ecmnésie touche généralement une certaine catégorie d’individus. Cette forme de paramnésie est assez courante chez les personnes souffrant de démence.

Parmi les patients concernés, on retrouve aussi des mythomanes ainsi que des patients souffrant d’hystérie, d’Alzheimer, d’épilepsie temporale ou encore de confusion mentale.

Lorsque l’origine de l’ecmnésie est psychologique, il y a de fortes chances qu’un état de stress intense provoque la réapparition de souvenirs anciens.

Le traitement d’une ecmnésie se base sur la cause sous-jacente, en sachant que ce trouble de la mémoire ne constitue qu’un symptôme parmi d’autres.

En cas d’apparition de symptômes présageant un tel trouble de la mémoire, il est recommandé de consulter sans attendre un spécialiste.

Tout sur la mémoire : ecmnésie définition

© FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Amnésie post-traumatique définition d’un trouble qui altère la mémoire

Aujourd’hui, je vais vous parler d’  » amnésie post-traumatique définition « .

Il s’agit d’un trou de mémoire qui apparaît après un choc important lequel peut être émotionnel ou physique.

En fonction de l’étendue des dégâts, le problème peut être réversible ou non…

Amnésie post-traumatique définition

Amnésie post-traumatique définition d’un trouble qui altère la mémoire

Découvrez la définition et les implications d’une amnésie post traumatique

Amnésie post-traumatique définition

Une amnésie post-traumatique survient à la suite d’un choc qui a ébranlé le patient.

Il peut s’agir d’un choc physique au niveau de la tête qui a secoué littéralement le cerveau et qui a alors causé des dérèglements.

Ou alors, c’est un choc émotionnel, un traumatisme important qui l’a touché au plus profond de lui-même.

L’événement est tellement « choquant » que le subconscient a réagi et a fait en sorte de le reléguer dans un coin de cerveau quasi inaccessible.

Dans les deux cas, le sujet fait face à un trou de mémoire inexplicable. Parfois, la personne amnésique ne se rend compte de rien.

C’est l’entourage qui remarque que certains faits ont tout simplement été occultés et le patient poursuit son quotidien comme si de rien n’était.

Amnésie post-traumatique : les manifestations

Une amnésie post-traumatique implique donc l’oubli d’un épisode précis du passé. Dans le jargon, il est question d’une amnésie antérograde.

Il existe alors des souvenirs qui semblent avoir été effacés de la mémoire.

IL est aussi possible que le patient souffre d’une amnésie rétrograde qui concerne des événements récents.

Le sujet oublie des informations au fur et à mesure. Il se retrouve alors dans l’impossibilité d’enregistrer de nouveaux souvenirs.

En fonction de la gravité de l’amnésie, celle-ci peut concerner des épisodes plus ou moins longs de la vie. A noter qu’il est tout à fait possible que la situation soit irréversible.

Tout sur la mémoire : Amnésie post-traumatique définition© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Troubles amnésiques : comprendre les problèmes de mémoire

Si un individu oublie des choses dont il est censé se souvenir, est-il victime de troubles amnésiques ?

La réponse à cette question n’est pas toujours évidente. Parfois, il s’agit plus d’une fatigue que d’un problème de mémoire

Troubles amnésiques

Troubles amnésiques : comprendre les problèmes de mémoire

Voici quelques signes pour identifier un trouble mnésique…

Les troubles mnésiques, définition

La définition la plus simple est qu’il s’agit de troubles de mémoire. Tout le monde peut y être sujet pour plusieurs raisons.

Parmi les causes les plus fréquentes des troubles amnésiques, on peut citer le stress, la fatigue et le manque de sommeil.

A un certain stade, ces problèmes deviennent alarmants. Dans ce cas, l’individu est incapable de se rappeler de nouvelles choses.

Il se répète durant une conversation, il oublie une chose qu’il vient de faire

Lorsque les oublis se répètent et affectent la qualité de vie de la personne, on dit qu’il s’agit de troubles mnésiques.

Troubles amnésiques : dans quels cas s’alarmer ?

Lorsque les oublis prennent une proportion alarmante, les troubles de mémoire doivent être rapportés au médecin qui déterminera s’il y a amnésie pathologique.

Il faut notamment s’inquiéter lorsqu’ils durent dans le temps et qu’aucune amélioration n’est constatée malgré une bonne hygiène de vie

Des maladies dégénératives du cerveau ou un choc psychologique ou physique peuvent se trouver à l’origine des troubles amnésiques.

Les troubles mnésiques : le diagnostic

Le médecin peut demander à ce qu’un patient sujet à de fréquents troubles de mémoire passe des tests spécifiques.

L’objectif est de déterminer les performances de mémorisation de la personne.  Le test de rétention visuelle de Benton et le WAIS figurent parmi les plus courants.

Si le médecin diagnostique de vrais troubles de mémoire, il peut prescrire des médicaments pour y remédier.

Dans certains cas, un changement de mode de vie est requis pour une meilleure qualité de vie de la personne sujette aux troubles amnésiques.

Tout sur la mémoire : Troubles amnésiques

© Suat Eman – FreeDigitalPhotos.net

Amnésie traumatique ou quand les souvenirs sont sources d’angoisse

Une amnésie traumatique est une perte de mémoire que le cerveau déclenche volontairement sans qu’on en ait conscience.

Elle est liée à un événement traumatisant qui est refoulé inconsciemment pour éviter de souffrir.

Recouvrir les souvenirs est possible dans ce cas mais est-ce vraiment nécessaire ?

Et que se passe-t-il lorsque ceux-ci font surface dans prévenir ?

Amnésie traumatique

Amnésie traumatique ou quand les souvenirs sont sources d’angoisse

Quels sont les conséquences négatives d’une amnésie traumatique ?

Amnésie traumatique : conséquence d’un choc

Une amnésie post traumatique survient à la suite d’un choc. Celui-ci peut être physique. Dans ce cas, il s’agit le plus souvent d’un coup à la tête.

Il peut aussi être psychologique et lié à des émotions fortes. Il peut être la conséquence d’un décès, d’un divorce, d’une agression ou encore de la perte d’un travail. Bref, un événement bouleversant.

La perte de mémoire est provoquée afin de préserver l’équilibre psychologique.

Le sujet ne souhaite pas revivre un souvenir malheureux pour préserver sa stabilité émotionnelle.

A noter que tout ceci se passe dans l’inconscient. Pour l’amnésique, c’est comme si l’événement n’a jamais existé.

Amnésie traumatique : que se passe-t-il si les souvenirs ressurgissent ?

Une amnésie traumatique peut durer plus ou moins longtemps. Elle peut même durer toute une vie.

Toutefois, il existe des cas où des flashbacks se produisent. Face à un contexte ou une situation étroitement lié à l’événement déclencheur ou encore lorsqu’on parle de celui-ci, des souvenirs peuvent surgir.

Il peut alors s’agir de séries de flash. L’amnésique se rappelle des petites bribes de l’épisode passé.

Avec une mémoire traumatique, les souvenirs semblent tellement réels qu’ils sont déroutants. Mémoire visuelle, mémoire auditive et même mémoire olfactive peuvent être activées.

Ces récupérations sont souvent accompagnées par un sentiment négatif. Stress, anxiété et angoisse peuvent surgir.

C’est la peur de revivre une circonstance désagréable. Dans les cas extrêmes, le patient est incapable de bouger et de parler.

Face à une amnésie traumatique, l’accompagnement psychologique est indispensable pour retrouver un équilibre émotionnel.

Tout sur la mémoire : Amnésie traumatique© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Amnesie temporaire : Une perte de mémoire qui peut toucher tout le monde

Une amnesie temporaire est une perte de mémoire éphémère, généralement sans gravité.

Tout le monde, à tout âge, peut être touché mais les seniors de plus de 50 ans y sont plus exposés.

Le sexe de la victime n’a aucune incidence sur l’apparition de ce trouble mnésique.

Amnesie temporaire

Amnesie temporaire : Une perte de mémoire qui peut toucher tout le monde

Comment prévenir, reconnaître et traiter une amnésie temporaire ?

Amnésie temporaire, comment ça se passe ?

Une amnesie temporaire se manifeste sans que l’on s’y attende. Sans aucun signe précurseur, c’est le trou noir, comme c’est le cas pour un ictus amnésique

La victime est incapable de retenir les informations récentes. Durant la « crise », c’est la mémoire de travail qui est concernée.

Elle est ainsi susceptible de poser et reposer la même question sans se souvenir de la réponse obtenue.

Amnesie temporaire : désorientation

En plus des trous de mémoire, une amnésie temporaire peut s’accompagner d’une désorientation temporo-spatiale.

Le sujet ne se souvient plus de l’endroit où il se trouve et ignore la date du jour.

Malgré une petite déroute, il est capable d’utiliser ses capacités, notamment celles que le cerveau a sauvegardées.

La mémoire sémantique reste ainsi active et le patient est capable de répondre à des questions de culture générale.

Son savoir-faire est également intact : il peut s’habiller, écrire ou encore chanter.

Amnésie temporaire : les effets

Une amnesie temporaire est généralement anodine.

L’épisode de perte de mémoire dure seulement quelques minutes pour les cas bénins.

Mais peut se prolonger jusqu’à 8 heures voire beaucoup plus, tout dépend de la gravité de l’amnésie.

En tout cas, aucune séquelle n’est à déplorer sur le long terme. C’est juste un mauvais cap à passer.

Comment prévenir et traiter une amnesie temporaire ?

Aussi appelée amnésie soudaine, une amnesie temporaire peut se manifester n’importe quand.

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement spécifique contre ce trouble qui est d’ailleurs inoffensif dans la plupart des cas.

Sachez toutefois qu’il est possible de prévenir l’apparition de cette perte de mémoire. Grâce à une hygiène de vie saine notamment.

Réduire le cholestérol aide à préserver la mémoire, tout en minimisant les risques d’accident vasculaire cérébral.

Il est également important de limiter au maximum les sources de stress et de profiter, nuit après nuit, d’un sommeil réparateur de 8 heures au moins.

Quand faut-il s’inquiéter d’une amnésie temporaire ?

Ce trouble mnésique ne doit être qu’un épisode isolé.

Si elle se répète et s’aggrave à chaque fois, c’est peut être le symptôme de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre problème de mémoire.

Si une amnesie temporaire vous inquiète, contactez un spécialiste sans attendre !

Tout sur la mémoire : amnesie temporaire© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

La paramnésie ou quand la mémoire nous joue des tours

Après l’hypermnésie, je vais vous parler de la paramnésie, un autre aspect troublant de la mémoire.

Si vous avez eu l’impression plutôt étrange d’avoir déjà vécu un événement sans en être vraiment certain, c’est exactement de cela qu’il s’agit : c’est le « déjà-vu ».

paramnésie

La paramnésie ou quand la mémoire nous joue des tours

La paramnésie tient-elle du paranormal ? Ou bien s’agit-il d’un dysfonctionnement de la mémoire ? Voyons cela de plus près…

Définition de la paramnésie

Pour comprendre la paramnésie, vous devez savoir que c’est cette impression d’avoir vécu une situation ou d’en avoir été témoin par le passé.

Environ huit personnes sur dix vivent cette expérience au moins une fois dans leur vie.

La sensation de déjà-vu s’accompagne d’un sentiment de confusion : elle semble si réelle pourtant il est impossible que l’événement se soit déjà produit.

Personne ne possède, en effet, le don de voyager dans le temps. Certains parlent de vies antérieures, d’autres évoquent des dons de prémonitions…

Alors, avez-vous rencontré cette personne qui semble familière dans une autre vie ? Ou bien revivez-vous une scène déjà vécue ?

Il est fort probable que non. C’est la paramnésie qui frappe : votre mémoire qui se joue de vous.

La paramnésie, du point de vue scientifique

Médicalement parlant, la paramnesie est une altération de la mémoire. La victime invente des faux souvenirs. Freud parlait de « fantasmes ».

Des événements fictifs viennent alors se confondre avec la réalité. Ce qui provoque une confusion dans le cerveau.

Celui-ci ne parvient plus à distinguer le passé, le présent et le futur.

Quand la paramnésie devient inquiétante

Lorsqu’elle se manifeste une fois de temps en temps, la paramnésie est un phénomène normal.

Il faut s’inquiéter quand elle survient souvent et qu’elle s’accompagne de sensations anormales et de déficit attentionnel.

La certitude que les événements « revécus » se sont réellement produits par le passé peut être un symptôme de confusion mentale.

Des impressions de déjà-vu qui se répètent peuvent aussi être des manifestations du syndrome de Korsakoff qui touche surtout les alcooliques.

Dans tous les cas, un traitement s’impose. Des médicaments contre l’anxiété et l’insomnie peuvent être prescrits.

Si la paramnésie persiste et devient dérangeante, une psychothérapie est à envisager.

La paramnésie, un des nombreux mystères de la mémoire

La mémoire possède de multiples facettes mystérieuses que je m’attache à dévoiler à travers ce blog.

L’un de mes prochains sujets sera notamment l’ecmnésie, un trouble mnésique proche de la paramnésie…

Tout sur la mémoire : la paramnésie

© David Castillo Dominici – FreeDownloadPhotos

Recherches Populaires:

Vaincre l’amnésie lacunaire grâce à l’hypnose

Une amnésie lacunaire se traduit par l’oubli d’un souvenir récent qui est généralement lié à un traumatisme.

Ce trouble peut dérouter les individus qui en souffrent. Certains peuvent même être en proie à l’obsession, désireux de retrouver à tout prix leurs souvenirs.

Heureusement, une amnésie sélective peut être vaincue grâce à la l’hypnose.

amnésie lacunaire

Vaincre l’amnésie lacunaire grâce à l’hypnose

Retrouver des souvenirs refoulés grâce à l’hypnose ? Oui, c’est possible, découvrez pourquoi et comment…

Comprendre une amnésie lacunaire

Après la mémoire eidétique qui est une super faculté du cerveau, je vais vous parler de l’amnésie lacunaire qui est, en quelque sorte, une déficience.

Ce trouble se manifeste donc par l’oubli total d’un fait récent et celui-ci est souvent lié à un choc physique ou psychique.

Au lendemain d’un événement violent et traumatisant (commotion, coup sur la tête, menaces, agression…), la victime ne se rappelle plus rien de l’épisode choquant.

Elle est victime d’un trou de mémoire qui semble irréversible.

L’amnésie lacunaire, un fait déroutant

L’amnésie lacunaire s’accompagne donc de l’effacement de certains souvenirs désagréables.

Chez certaines personnes, cet oubli est salvateur et leur permet de tirer définitivement un trait sur un fait déplaisant.

Chez d’autres, l’amnésie lacunaire peut virer à l’obsession. Des cauchemars et des troubles du sommeil peuvent alors survenir.

Dans ce cas, faire appel à une méthode pour traiter l’amnésie sélective s’impose. Le sujet peut utiliser la métapsychologie ou s’adresser à un spécialiste de l’hypnose.

L’hypnose pour venir à bout d’une amnésie lacunaire

Même quand une personne souffre d’une amnésie lacunaire, ses souvenirs n’ont pas disparu.

En effet, tous les événements d’une vie sont stockés par le subconscient qui agit comme un véritable disque dur.

L’hypnose permet au patient d’entrer directement en contact avec ce subconscient afin d’activer les souvenirs enfouis.

Pour obtenir des résultats, faites appel au savoir-faire d’un spécialiste. Grâce à ce dernier, les souvenirs refont donc surface et cette remémoration opère un effet salvateur.

Retrouver la sérénité après une amnésie lacunaire

Pour vaincre l’amnésie lacunaire, l’hypnose réveille vos souvenirs endormis.

Si vous faites partie de ces personnes obsédées par un souvenir flou ou impossible à retrouver, vous vous sentirez plus léger après une transe hypnotique.

Soyez alors en paix avec vous-même et ne laissez plus aucun événement du passé nuire à votre sérénité d’aujourd’hui.

Tout sur la mémoire : amnésie lacunaire

 

©  M Bartosch – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: