Amnesie globale transitoire : établir un diagnostic suite à un trou de mémoire

Une amnesie globale transitoire se traduit par une perte de mémoire subite mais éphémère.

La combinaison d’un certain nombre de symptômes permet de s’assurer qu’il s’agit bien de ce type de trou de mémoire.

Amnesie globale transitoire

Amnesie globale transitoire : établir un diagnostic suite à un trou de mémoire

Comment une amnesie globale transitoire est diagnostiquée ?

Amnesie globale transitoire : qu’est-ce que c’est ?

Une amnésie globale transitoire est une amnésie passagère qui survient de façon brutale.

Elle se caractérise par l’incapacité du sujet à enregistrer des nouvelles informations. Celui-ci ne peut pas non plus se souvenir des choses qui ont eu lieu à court terme.

Il ne suffit toutefois pas de constater ce symptôme pour confirmer une amnesie globale transitoire.

Il faut exclure les autres origines possibles et de contrôler les autres symptômes possibles.

D’autres symptômes caractéristiques d’une amnesie globale transitoire

Une perte de mémoire doit avoir les spécificités suivantes pour être classée dans la catégorie des amnésies globales transitoires :

  • Le trou de mémoire se manifeste soudainement, de façon inattendue ;
  • Par contre, il est incapable de dire où il se trouve et quel est le moment de la journée ;
  • Ses fonctions cognitives demeurent normales et il est capable de désigner les objets qu’il utilise au quotidien. Il peut également exécuter des instructions, à condition que celles-ci ne soient pas trop compliquées ;
  • Aucun symptôme ne laisse penser que le cerveau ait subi des dommages ;
  • La crise dure au maximum 24 heures. Chez la majorité des patients, elle se prolonge sur quelques heures ;
  • La mémoire est récupérée de façon progressive ;
  • Durant le trou noir, le patient ne doit pas présenter de convulsion ;
  • Il faut, enfin, écarter les risques d’épilepsie et vérifier qu’il n’y a pas eu choc traumatique important au niveau de la tête.

Amnesie globale transitoire : consultez systématiquement

Face à ce type d’amnésie transitoire, il est préférable de consulter systématiquement un médecin, en particulier pour un senior.

En effet, il peut s’agir du symptôme d’une autre maladie grave qui affecte la mémoire.

Par ailleurs, seul un médecin pourra déterminer exactement ce qu’il en est et prescrire le traitement adapté.

Il pourra confirmer ou réfuter une amnesie globale transitoire après avoir effectué diverses analyses couplées à une évaluation médicale.

Tout sur la mémoire : Amnesie globale transitoire© Jscreationzs – FreeDigitalPhotos.net

Amnésie psychogène : oublier des événements traumatisants pour éviter la souffrance

Une amnésie psychogène se classe dans la même catégorie que l’amnésie transitoire et l’amnésie dissociative.

Dans ces trois cas, la perte de mémoire surgit suite à un choc important, un traumatisme émotionnel violent.

Amnésie psychogène

Amnésie psychogène : oublier des événements traumatisants pour éviter la souffrance

Comment se manifeste une amnésie psychogène ?

Amnésie psychogène, définition

Une amnésie psychogène correspond à l’effacement d’un événement désagréable qui a été accompagné d’une forte décharge d’émotions.

Ça peut être un décès, une séparation ou encore des sévices sexuels durant l’enfance.

Les faits sont tellement choquants que le subconscient déclenche une réaction de défense.

L’inconscient fait alors en sorte que les souvenirs traumatisants ne puissent pas être récupérés consciemment.

Pour cela, la victime se force à ne plus penser aux faits choquants et évite également toute situation qui rappellerait ces mauvais souvenirs.

Dans les cas extrêmes, une amnésie psychogène prolongée peut se manifester.

Amnésie psychogène, une perte des repères

Il est possible qu’une amnésie psychogène grave soit accompagnée d’une altération totale de la mémoire rétrograde.

A souligner que la mémoire antérograde est généralement intacte.

En tout cas, des épisodes entiers du passé, associés à des événements désagréables sont irrécupérables.

Parfois, les faits sont tellement durs à accepter que la victime perd jusqu’à son identité.

Il convient de souligner qu’une amnésie psychogène se manifeste le plus souvent chez des personnes qui souffrent de problèmes psychiatriques.

Amnésie psychologique : les causes possibles

Il est intéressant de noter qu’une amnésie psychogène n’est pas seulement due à la difficulté d’encaisser.

D’autres paramètres intensifient l’oubli.

Il y a aussi le silence des personnes proches qui font en sorte de ne jamais évoquer l’incident.

En agissant de la sorte, l’entourage force (indirectement) la victime à ne plus songer aux événements déplaisants.

Au fil du temps, l’épisode devient flou, la victime finit par se demander s’il a vraiment eu lieu.

Pour finir, elle oublie tout, définitivement ou non.

Amnésie psychogène : récupération des souvenirs

Une amnésie psychogène s’achève à la récupération des souvenirs.

Ceux-ci peuvent se manifester par fragments. Il est également possible que la mémoire se restaure complètement.

Ça survient généralement face à des émotions marquantes, positives ou négatives, et dans un contexte similaire à celui de l’événement déclencheur.

Une amnésie psychogène est une autre de ces réactions mystérieuses du cerveau qui nous protège efficacement sans que nous en soyons conscient.

Tout sur la mémoire : Amnésie psychogène© Jeroen van Oostrom – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Amnesie transitoire : Perte subite de la mémoire après un événement traumatisant

Une amnesie transitoire est une perte de mémoire qui apparaît subitement et qui est accompagnée d’une désorientation.

Ce trouble mnésique est global et touche la mémoire visuelle, verbale et motrice. Sa manifestation la plus connue est l’ictus amnésique.

Elle dure quelques heures au terme desquelles le sujet retrouve ses capacités mémorielles.

Amnesie transitoire

Amnesie transitoire : Perte subite de la mémoire après un événement traumatisant

Une amnésie globale transitoire est généralement passagère et se termine aussi soudainement qu’elle apparaît…

Amnesie transitoire, définition

Une amnésie transitoire est donc une perte de mémoire subite qui survient sans qu’on s’y attende et sans signe précurseur. Aucune anomalie n’est décelée au cours d’un examen neurologique.

Elle apparaît généralement vers la soixantaine et les femmes sont plus souvent touchées.

De son côté, le patient se comporte quasi normalement. Si ce n’est qu’il pose sans cesse les mêmes questions : « Quelle heure est-il ? », « Quel jour sommes-nous ? »…

En outre, il s’étonne des attentions dont il est l’objet : ses proches semblent inquiets mais il ne comprend pas pourquoi.

Amnesie transitoire, les symptômes

L’amnésie transitoire s’accompagne de l’incapacité à enregistrer des nouveaux souvenirs : les événements sont oubliés au fur et à mesure qu’ils se produisent.

Souvent, la mémoire ancienne est aussi affectée. Elle est totalement restituée une fois l’épisode passé.

Le « trou noir » peut durer entre quelques heures et une journée entière.

A noter qu’une fois la mémoire complètement rétablie, le patient ne se rappelle plus du tout ce qui s’est produit durant l’épisode d’amnésie transitoire.

Amnesie transitoire : certaines mémoires sont préservées

Pendant une amnésie transitoire, la mémoire n’est pas totalement défaillante.

La mémoire immédiate est notamment intacte. Le sujet conserve sa capacité à répéter une série de chiffres ou de mots.

La mémoire procédurale reste aussi opérationnelle. Le patient est capable d’entreprendre des tâches complexes comme la conduite d’une voiture ou la nage.

L’amnésie transitoire est un trouble mnésique bénin, à condition qu’il ne se répète pas. Dans ce cas, il peut s’agit d’un symptôme d’une maladie grave comme l’Alzheimer.

Tout sur la mémoire : Amnesie transitoire© Marin – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: