Agnosie : quand la mémoire vous joue des tours

L’agnosie est un trouble de la mémoire assez déroutant. Le problème se trouve au niveau de la reconnaissance des choses.

Les victimes deviennent par exemple incapables de nommer les objets du quotidien. Certains sons peuvent aussi devenir étrangers.

Il faut savoir que ce phénomène n’implique aucune déficience au niveau des organes des sens.

Généralement, un seul sens à la fois est touché à chaque. On distingue alors différents types d’agnosie : visuelle, auditive ou encore tactile.

Dans tous les cas, le résultat est le même : c’est la confusion touchant aussi bien la victime que son entourage.

Agnosie

Agnosie

© Sergey Nivens – Fotolia.com

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’agnosie, un problème de mémoire troublant…

 

Comprendre l’agnosie

L’agnosie est un trouble de la mémoire qui se caractérise par une inaptitude à reconnaître des signaux sensoriels (images, sons, textures…).

Ce problème n’étant aucunement lié à une déficience au niveau des récepteurs sensoriels. On constate ainsi une déperdition de l’information entre les organes des sens et le cerveau.

Dans tous les cas, l’agnosique reçoit bien les stimuli mais ceux-ci ne sont pas traités correctement.

Contrairement à certaines idées reçues, il ne s’agit pas d’un problème au niveau de la conception ni d’un trouble du langage.

En fonction des symptômes, on peut faire la distinction entre différents types d’agnosies. Si la reconnaissance est défaillante au niveau de ce que l’on voit, c’est une agnosie visuelle.

Si le souci se trouve au niveau de ce que l’on entend ou ce que l’on touche, il s’agit respectivement d’une agnosie auditive ou tactile.

 

Les causes possibles d’une agnosie

Une agnosie peut avoir plusieurs causes possibles. Elle peut survenir au lendemain d’un traumatisme crânien : un important choc à la tête peut déstabiliser le fonctionnement du cerveau.

Un accident vasculaire cérébral ou encore une tumeur peuvent également être en cause.

A l’origine d’une agnosie, on retrouve aussi l’épilepsie ainsi que les démences (en l’occurrence la maladie d’Alzheimer).

Dans tous les cas, lorsqu’une personne souffre d’un trouble de la reconnaissance, il est vivement conseillé de s’adresser à un médecin qui saura établir le bon diagnostic et mettre en place le traitement adéquat.

 

Les agnosies visuelles

Lorsqu’on évoque l’agnosie, on pense immédiatement à l’agnosie visuelle qui se caractérise par une mauvaise reconnaissance des choses que l’on voit.

Il faut savoir qu’il en existe différents types, cette maladie étant généralement liée à une lésion touchant les aires associatives de la vision et le lobe occipital.

Il faut souligner que si le sujet est incapable de discerner un objet (ou autre) à travers les yeux, il peut quand même savoir de quoi (ou de qui) il s’agit grâce à d’autres sens (l’audition, le toucher ou encore l’odorat.

Le premier type est l’agnosie visuelle dite aperceptive. Le sujet ne peut reconnaître ni copier ni comparer même les formes les plus simples.

Les facultés visuelles

Les facultés visuelles

© FreeDigitalPhotos.net

A souligner que les facultés visuelles sont préservées. De même que la perception des couleurs et du mouvement.

Il est possible qu’il reconnaisse quand même certaines portions de l’objet qui lui est présenté. Mais il lui reste impossible de savoir de quoi il s’agit vraiment.

 

Tout sur la mémoire : Agnosie

Alexie agnosique ou non reconnaissance des mots

Une alexie agnosique est un trouble de la reconnaissance que l’on connaît également sous l’appellation de « cécité verbale » ou encore « alexie sans agraphie ».

Ce problème se manifeste par l’incapacité à reconnaître certains mots. Résultat : lire devient mission impossible.

Alexie agnosique

Alexie agnosique ou non reconnaissance des mots

Comment se manifeste une alexie agnosique ?

Qu’est-ce que l’alexie ?

Une alexie se caractérise par l’impossibilité à reconnaître des assemblages de lettres, en l’occurrence des mots, écrits.

Il s’agit d’un trouble de type aphasique qui peut être congénitale ou acquis.

Dans tous les cas, la personne qui en souffre a du mal à acquérir la faculté à lire.

Il faut faire le lien avec l’agnosie visuelle qui empêche le sujet de reconnaître tout ce qu’il voit dont les lettres et les mots.

Il convient de souligner que le problème n’affecte pas uniquement les fonctions cognitives liées à la lecture.

Celles qui contribuent à la compréhension du langage et à la transposition des sons peuvent aussi être affectées.

Et l’alexie agnosique ?

Une alexie agnosique est un problème plutôt rare. Elle est accompagnée d’une difficulté à reconnaître visuellement les mots, ce qui affecte le langage écrit.

La lecture à voix haute est un exercice ardu, de même que l’écriture en particulier lorsqu’il faut copier un texte.

Déchiffrer des mots ou des suites de mots est également difficile : il est alors question d’alexie verbale.

Lorsque la reconnaissance des lettres présentées une par une est préservée mais altérée, l’alexie est qualifiée de « littérale ».

En général, les lettres simples sont plus facilement reconnues. Celles qui sont plus compliquées sont souvent confondues (M et N par exemple)

Une personne alexique agnosique est capable de comprendre le langage oral et préserve aussi la capacité d’écrire de façon spontanée.

Ce qui n’est pas le cas d’un sujet qui souffre d’alexie aphasique.

Face à une alexie agnosique, un traitement spécifique est mis en place : il s’agit généralement d’une longue rééducation à laquelle les proches participent.

Tout sur la mémoire : Alexie agnosique© Stuart Miles – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Agnosique : quand la mémoire se trompe

Chez une personne agnosique, la faculté de reconnaissance des choses est altérée.

Même les objets les plus anodins deviennent complètement étrangers, ce qui peut causer des problèmes dans la vie quotidienne.

Les choses se corsent encore plus lorsqu’on ne reconnaît plus ses proches.

Agnosique

Agnosique : quand la mémoire se trompe

Quels sont les symptômes qui apparaissent chez les agnosiques ?

Comprendre l’agnosie

Un agnosique est donc incapable de reconnaître certaines choses. Il peut s’agir d’un objet, d’un son, d’une personne, d’une image, d’une texture.

La mémoire sensorielle est altérée. Pourtant, les organes des sens fonctionnent tout à fait normalement.

La vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût sont pourtant intacts.

Le problème se trouve au niveau de l’envoi des informations vers par le cerveau ou l’interprétation des données par ce dernier. La mémoire est aussi affectée par l’agnosie.

Les symptômes dont souffrent un agnosique sont généralement dus à un problème dans une zone du cerveau qui intervient au cours du processus de mémorisation.

Parmi les causes possibles de ce trouble, on retrouve le trauma cérébral, les problèmes vasculaires, les tumeurs ou encore les problèmes psychiatriques extrêmes.

Agnosique : les différentes manifestations

L’agnosie peut se manifester de différentes façons :

  • Une agnosie auditive se manifeste par la non-reconnaissance de sons, de mots, de bruits ou encore d’un langage ;
  • Une agnosie visuelle se caractérise par l’incapacité à reconnaître des choses avec les yeux : une couleur, un chiffre, une lettre, une image… ;
  • Une prosopagnosie est l’impossibilité de reconnaître un visage, même le sien ;
  • Une agnosie digitale est associée à l’incapacité à identifier les doigts de la main ;
  • Pour sa part, l’agnosie tactile est une altération des sensations au toucher. Le sujet ne reconnaît plus les textures.

Quels que soient les symptômes, l’instauration d’une méthode de communication spécifique est indispensable pour améliorer le quotidien de la personne agnosique.

Tout sur la mémoire : Agnosique© ddpavumba – FreeDigitalPhotos.net

Prosopagnosie ou quand on oublie les visages

Parfois appelé cécité des visages, la prosopagnosie se manifeste par une impossibilité à mémoriser et/ou à reconnaître des visages.

Cette agnosie visuelle résulte d’une altération des fonctions cérébrales. Avec cette maladie particulièrement handicapante, le patient a l’impression de vivre au milieu d’étrangers.

Prosopagnosie

Prosopagnosie ou quand on oublie les visages

Découvrez les causes et les manifestations de la prosopagnosie et les solutions envisageables face aux conséquences…

Prosopagnosie définition

La prosopagnosie appartient donc à la catégorie des agnosies. Elle se caractérise par l’incapacité de reconnaître des visages.

Elle peut être congénitale et dans ce cas, on parle aussi de prosopagnosie développementale.

Les personnes qui en souffrent sont dans l’impossibilité de reconnaître les visages dès la naissance. A noter que leur acuité visuelle est parfaitement opérationnelle.

Mais elles ne peuvent pas reconnaître le visage. Afin d’y remédier, elles associent les personnes à d’autres détails comme les sons ou encore les odeurs.

Il y a aussi la prosopagnosie acquises qui apparaît à la suite d’un choc, généralement un traumatisme crânien.

Causes de la prosopagnosie

La prosopagnosie est causée par une défaillance de zones du cerveau responsables de la perception, de la détection, de l’évaluation des formes…

Bref, des régions cérébrales permettant de reconnaître le visage.

Le déficit peut donc être inné ou acquis. Dans le deuxième cas, il y a donc les traumatismes crâniens mais l’épilepsie, le manque d’oxygénation du cerveau et un arrêt cardio-respiratoires peuvent aussi être en cause.

Comment vivre avec la prosopagnosie ?

Cette forme d’agnosie se dépiste grâce à des tests spécifiques, en l’occurrence le Test de Benton et Van Allen.

Les patients sont invités à identifier des visages, généralement ceux de personnalités célèbres.

Une fois détecté, il n’existe pas encore de traitement permettant de résoudre le problème. Il s’agit en effet d’un trouble incurable.

Toutefois, certains sujets réussissent à bien vivre avec la maladie en adoptant des méthodes de reconnaissances spécifiques.

Ils se concentrent donc sur les petits détails : les lunettes, la voix, le parfum, la manière de marcher et bien d’autres encore.

La prosopagnosie est donc un trouble déroutant mais des mesures judicieuses peuvent être prises pour améliorer le quotidien.

Tout sur la mémoire : Prosopagnosie

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Agnosies ou déficit de la reconnaissance des choses

Les agnosies sont des troubles de la mémoire plutôt déroutants.

Le sujet ne se rappelle plus les choses qu’il entend, qu’il voit ou qu’il touche à cause d’une lésion cérébrale.

A noter que les fonctions sensorielles restent totalement opérationnelles. L’information ne parvient plus au cerveau.

Agnosies

Agnosies ou déficit de la reconnaissance des choses

Découvrez les principaux types d’agnosies…

Agnosies visuelles et auditives

L’agnosie visuelle se manifeste par une impossibilité à reconnaître les choses que l’on voit.

Un objet, un paysage, des outils du quotidien…

Le sujet est aussi incapable de se rappeler des couleurs, des chiffres ou des lettres, ce qui le rend incapable d’écrire ou de lire.

Pendant ce temps, il reste bien capable de parler. Dans les cas les plus graves, il ne se rappelle plus certains visages.

Une agnosie auditive se caractérise par la non-reconnaissance des sons. La parole, les bruits familiers, tout ce qui est entendu semble être du brouhaha dénudé de sens.

Le patient peut parler mais il ne comprend même pas ce qu’il dit ! La communication doit alors se faire par écrit.

Les autres agnosies

Il existe d’autres agnosies encore plus étranges. L’agnosie tactile s’accompagne de l’incapacité à reconnaître des textures.

Tout ce qui est touché devient étranger. Le coton, la peau, le fer, une peluche…

En ce qui concerne l’agnosie spatiale, celle-ci entraîne une désorientation dans l’espace. Le patient ne peut par exemple pas localiser un objet et s’en emparer.

Il y a aussi l’agnosie corporelle qui cause un trouble du schéma corporel. Le sujet est incapable de reconnaître les parties de son anatomie ou les rejette.

Causes des agnosies

Les causes des agnosies sont semblables à celles des amnésies. En voici quelques-unes :

  • Choc à la tête important ;
  • Tumeur au cerveau ou infection ;
  • AVC ;
  • Graves troubles mentaux…

Le traitement des agnosies dépend de leurs causes mais une communication adaptée doit être mise en place en tenant compte des symptômes.

Tout sur la mémoire : Agnosies© graur codrin – FreeDigitalPhotos.net

Agnosie auditive : quand l’interprétation des sons devient impossible

Une agnosie auditive, aussi appelée surdité verbale, est un trouble provoquant une incompréhension du langage oral.

Le sujet n’arrive pas à décoder les sons qu’il entend, et pourtant son oreille n’est pas endommagée.

Ce type de trouble est généralement causé par une lésion au niveau du lobe temporal.

Agnosie auditive

Agnosie auditive : quand l’interprétation des sons devient impossible

Comment se manifeste une agnosie auditive ? Comment bien vivre avec ce trouble ?

Trois types d’agnosie auditive

En fonction des symptômes, on distingue trois types d’agnosie auditive.

L’agnosie des sons se présente comme une incapacité à discerner les sons de l’environnement, sans altérer la compréhension de la parole.

L’agnosie verbale ou surdité verbale touche, de son côté, la capacité à reconnaître les communications verbales.

La phonagnosie est une autre forme d’agnosie auditive, ne permettant plus au sujet d’identifier jusqu’aux voix de ses proches.

Agnosie auditive : l’oubli des significations des sons

Une personne atteinte d’une agnosie auditive ne se rappelle plus du sens des sons qu’elle perçoit.

Dans le cas d’une agnosie des sons, elle ne se souvient par exemple plus du son d’une sirène de pompier. La mémoire auditive est ainsi affectée.

Des problèmes d’expression peuvent aussi se présenter, dans le cas d’une incompréhension du langage.

Le sujet n’arrive même plus à décoder ses propres paroles. Les mots deviennent juste une succession de bruits.

Faire face à l’agnosie auditive

Il n’existe pas encore de solution spécifique pour traiter une agnosie auditive. Toutefois, il existe des programmes de rééducation proposés par les centres spécialisés.

Les patients y bénéficient d’un soutien psychologique adapté afin de mieux accepter et vivre sa situation.

Ce type de trouble n’est généralement pas inné mais causé par un choc au niveau du cerveau.

Les gestes deviennent les principaux outils à utiliser pour communiquer. En effet, la mémoire visuelle est restée intacte.

Au quotidien, la personne atteinte du trouble, mais également son entourage, doivent s’habituer à utiliser des signes spécifiques pour instaurer un terrain d’entente.

Le langage verbal est alors à proscrire pour ne pas troubler le sujet atteint d’une agnosie auditive.

Face à l’agnosie auditive, pas de panique ! Adoptez la communication visuelle pour garder le contact.

Tout sur la mémoire : Agnosie auditive© Digitalart – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Agnosie digitale ou quand on ne reconnaît plus les doigts

Une agnosie digitale est une maladie bien mystérieuse !

Une personne souffrant de cette forme d’agnosie ne reconnaît pas ses doigts ni celle des autres.

Il s’agit d’un trouble mnésique causé par des lésions du cerveau.

Agnosie digitale

Agnosie digitale ou quand on ne reconnaît plus les doigts

Découvrons donc cette altération mémorielle plutôt énigmatique mais qui existe bel et bien…

Agnosie digitale, définition

L’agnosie digitale est donc une pathologie résultant d’un problème d’ordre cérébral. Le patient est incapable de reconnaître ses doigts.

Il ne peut différencier, identifier, orienter ou sélectionner un ou plusieurs de ses phalanges. Il ne reconnaît pas non plus celles de son entourage.

Agnosie digitale et syndrome de Gertsmann sont intimement liés. La perte de la connaissance des doigts compte en effet parmi les symptômes de cette maladie neurologie.

Elle est alors généralement associée à une impossibilité de reconnaître la droite et la gauche, une acalculie (incapacité à réaliser des opérations arithmétiques toutes simples) et une agraphie.

En ce qui concerne les causes de l’agnosie digitale, celle-ci peut résulter d’un traumatisme crânien important ou d’un Accident Vasculaire Cérébral.

Tout le monde peut être touché, sans distinction d’âge ou de sexe.

Vivre avec une agnosie digitale

Jusqu’à aujourd’hui, aucun traitement n’a été découvert pour guérir une agnosie digitale. Le patient doit donc apprendre à vivre au quotidien avec ce trouble.

Toutefois, il existe des thérapies spécifiques permettant d’atténuer ses effets et mieux gérer la situation qui est assez déroutante.

Par exemple, les centres de neurologie, traitant entre autres des problèmes de mémoire, proposent un accompagnement aux patients.

Le soutien des proches est également très important. Il n’est pas rare que l’entourage suspecte une « simulation » étant donné le caractère plutôt « étrange » de la maladie ».

L’indulgence et la compréhension sont alors de mise pour permettre au patient de vivre au mieux avec son agnosie digitale.

Tout sur la mémoire : Agnosie digitale

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Anosognosie ou quand le patient oublie involontairement qu’il est malade

Une anosognosie est un trouble neuropsychologique lié à une maladie du cerveau.

Elle se manifeste par l’impossibilité pour le malade de reconnaître son état : il ne peut tout simplement pas en prendre conscience.

Anosognosie

Anosognosie ou quand le patient oublie involontairement qu’il est malade

Après le déficit attentionnel, la perte de mémoire immédiate et la désorientation temporo-spatiale, découvrons l’anosognosie, un autre symptôme d’Alzheimer…

Anosognosie, définition

Un malade qui souffre d’anosognosie est dans l’impossibilité de prendre conscience de son état.

Il faut le différencier du déni : le patient sait qu’il n’est pas bien, mais ne veut pas l’admettre.

Ici, le patient oublie involontairement son état : il ne sait pas du tout qu’il est malade.

Cette situation est aussi déroutante pour le malade que pour son entourage. Il ne comprend pas l’attention et les craintes dont il fait l’objet.

De leur côté, les proches peuvent penser à une simulation.

Anosognosie : perte de la notion de réalité

Une anosognosie cause une perte de la notion de réalité chez le malade. C’est comme s’il évoluait dans un monde à part.

Certains patients sont devenus aveugles ou hémiplégiques et ne le savent pas ! Dans le cas de l’Alzheimer, ils sont certains d’avoir une mémoire intacte et performante, à tort.

Les scientifiques parlent d’anosognosie frontale étant donné que les neurones au niveau de la partie frontale du cerveau dégénèrent.

Causes et traitement de l’anosognosie

L’anosognosie est généralement liée à des problèmes neurologiques.

Elle peut notamment être l’une des conséquences d’un AVC ou accident vasculaire cérébral.

Anosognosie et Alzheimer sont également liés. Au fur et à mesure que la maladie évolue, la mémoire se dégrade, encore et encore et le patient n’en n’est jamais conscient.

Les démences vasculaires, pouvant résulter d’un traumatisme crânien, comptent également parmi les causes possibles.

En ce qui concerne le traitement, l’anosognosie est, jusqu’à aujourd’hui, un trouble incurable.

Le malade doit compter sur son entourage pour vivre dans les meilleures conditions. Dans les cas les plus graves, il doit être admis en institution pour bénéficier d’un suivi approprié.

Symptôme ou pathologie à part entière ? L’anosognosie constitue un véritable mystère pour la science…

Tout sur la mémoire : Anosognosie

© renjith krishnan – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

L’agnosie verbale ou quand le langage oral devient incompréhensible

L’agnosie verbale ou surdité verbale désigne un trouble qui affecte la compréhension du langage oral.

Le malade se retrouve dans l’incapacité de décoder les paroles tout en ayant des oreilles en parfaite santé : c’est entendre sans entendre

agnosie verbale

L’agnosie verbale ou quand le langage oral devient incompréhensible

Après l’agnosie visuelle qui altère la reconnaissance par la vue, parlons de l’agnosie verbale qui dégrade la compréhension de ce qu’on entend…

Agnosie verbale, définition

Une agnosie verbale se traduit par un déficit de compréhension du langage oral. La capacité à discerner les sons et à les comprendre est affectée.

Le sujet semble avoir oublié les mots, les interjections et leurs sens : la mémoire auditive est touchée. Il devient incapable de décoder le langage.

En écoutant quelqu’un parler sa langue maternelle, il a l’impression d’entendre une simple succession de bruits : c’est comme si son interlocuteur s’exprimait dans une langue étrangère.

Manifestation d’une agnosie verbale

L’agnosie verbale se manifeste généralement après un choc au niveau des organes de l’audition.

Un accident vasculaire cérébral peut également être à l’origine de ce type de défaillance.

L’oreille fonctionne parfaitement mais le patient est incapable d’associer le langage entendu avec leur signification.

Le langage verbal est alors incompréhensible. Inévitablement, parler devient aussi très difficile voire impossible, en raison de l’absence de feed-back.

Vivre avec une agnosie verbale

Une personne atteinte d’une agnosie se retrouve dans l’incapacité de reconnaître des choses en utilisant ses sens.

L’agnosie verbale engendre inévitablement des conséquences considérables au quotidien, surtout en termes de communication.

Afin d’établir le contact avec le sujet atteint, l’utilisation du langage gestuel ainsi que des images reste la meilleure solution.

La mémoire du sujet pouvant parfaitement retenir des codes visuels, il lui sera facile de discuter via des gestes spécifiques.

Certaines personnes atteintes d’agnosie auditive peuvent mémoriser et interpréter certains sons tout en étant inaptes à déchiffrer les mots un par un.

Soigner l’agnosie verbale

Bien qu’il n’existe pas encore traitement de l’agnosie verbale, la rééducation du patient combiné à un suivi psychologique apporte des résultats probants.

Pour faciliter la communication, et pour se familiariser progressivement avec les sons, l’oral et le gestuel doivent être combinés.

Un soutien de tous les instants est indispensable pour que la personne souffrant d’agnosie verbale ne sombre pas dans la dépression.

Tout sur la mémoire : Agnosie verbale

© Michal Marcol – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Définition de l’agnosie, une défaillance du cerveau qui perturbe la mémoire sensorielle

Après la méthode des loci qui vous aide à mieux mémoriser une liste, je vous propose de découvrir la definition agnosie.

L’agnosique est incapable de reconnaître son environnement à travers ses sens (vue, ouïe, toucher), sa mémoire sensorielle est perturbée…

definition agnosie

Définition de l’agnosie : une défaillance du cerveau qui perturbe la mémoire sensorielle

L’agnosie empêche de percevoir normalement. Les organes des sens sont pourtant parfaitement fonctionnels. Très mystérieux…

Definition agnosie

Par définition, l’agnosie est un problème de reconnaissance des perceptions sensorielles non lié à une déficience des organes de sens.

C’est le cerveau qui a subi une lésion. Parmi les causes possibles, il y a le traumatisme crânien sévère, le cancer du cerveau et l’AVC.

Concrètement, l’agnosique est incapable de se rappeler des éléments qui l’entourent.

Il perd la mémoire des sons, des touchers ou des images, mais ses yeux continuent de voir, ses oreilles entendent et sa peau est sensible.

L’agnosie visuelle

L’agnosie visuelle se manifeste par une impossibilité de reconnaître des choses familières.

Le patient voit ces choses comme si c’était la première fois. Que ce soit un visage, une maison, des couleurs, des lettres, des mots ou encore des chiffres.

A noter que si l’agnosique perd la capacité de lire, il continue à pouvoir parler correctement.

L’agnosie auditive

Cette forme d’agnosie s’accompagne d’une inaptitude à reconnaître des sons. L’agnosique a oublié certains bruits (celui d’une voiture, le miaulement du chat, la chasse d’eau…).

Suivant l’importance de la lésion cérébrale, il est possible qu’il ne se rappelle plus de la musique.

Certains patients ne peuvent plus comprendre leur langue, bien qu’étant capables de la parler parfaitement !

Dans le jargon, on parle de surdité psychique.

L’agnosie tactile

Cette manifestation de l’agnosie concerne donc le toucher. Le patient continue d’avoir des sensations tactiles sans savoir de quoi il s’agit.

L’agnosique ne se rappelle plus de la texture du métal, de l’eau, du sucre ou d’un tissu…

Les spécialistes appellent ce trouble l’ « asymbolie tactile ».

Suivi de l’agnosie

Une personne souffrant d’agnosie a besoin d’un suivi rigoureux. Face à son nouveau handicap, l’agnosique est inévitablement désorienté.

Un accompagnement psychologique et le soutien des proches sont très importants et garantissent l’équilibre émotionnel du patient.

Après avoir découvert la definition agnosie, vous verrez votre environnement d’un nouvel œil !

Tout sur la mémoire : definition agnosie

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos

Recherches Populaires: