Plasticité synaptique : le rôle des connexions des neurones dans la mémoire

La plasticité synaptique est la capacité des synapses à changer et à s’adapter en fonction des sollicitations.

Une synapse, cette liaison entre deux neurones, évolue donc au fil des utilisations.

Leurs caractéristiques dépendent non seulement de la première activité mais aussi de l’usage de la connexion ainsi établie.

Plasticité synaptique

Plasticité synaptique : le rôle des connexions des neurones dans la mémoire

Quelle est donc l’influence de la plasticité synaptique sur notre mémoire ?

Plasticité synaptique, définition

La plasticité synaptique est intimement liée à la plasticité cérébrale.

Elle concerne les processus intervenant au niveau des synapses, au fil du temps. Ces derniers se transforment à chaque fois, suivant le stimulus reçu.

Cette adaptabilité se constate au niveau morphologique des synapses mais aussi du point de vue chimique et fonctionnel.

Plasticité synaptique : des bouleversements constants

Pour bien comprendre la plasticité synaptique, il faut savoir que les synapses se créent à chaque fois qu’une transmission nerveuse se produit.

C’est grâce aux neurones (l’être humain en possède une vingtaine de milliards) et aux connexions entre celles-ci que les informations peuvent circuler dans le cerveau.

C’est aussi grâce à elles que nous avons les réactions appropriées face à une situation donnée.

Au fur et à mesure que le temps passe, de nombreuses synapses se créent et se modifient. En même temps, certains d’entre elles disparaissent à tout jamais.

Ces connexions entre cellules nerveuses influencent sensiblement sur les facultés d’apprentissage de chacun et sur les capacités mnésiques.

Plasticité des neurones

La plasticité des neurones est souvent associée à la loi de Hebb qui explique la façon dont les souvenirs se forment.

Cette théorie soutient que lorsque deux neurones sont régulièrement activés en même temps, leur synapse devient de plus en plus efficace.

Grâce à cette propriété, les actions répétées finissent par devenir des habitudes, des réflexes. On agit alors efficacement sans avoir à réfléchir, de manière automatique.

Les formes de plasticités synaptiques

Prouvant la haute faculté du cerveau à se transformer face aux situations récurrentes, la plasticité synaptique se présente sous différentes formes.

Parmi ses manifestations, on retrouve l’habituation, la désensibilisation, la potentiation à long terme ou encore la dépression.

En définitive, une mémorisation optimale des données est assurée grâce à la plasticité synaptique : les souvenirs sont activés dès lors que les synapses correspondantes sont sollicitées.

Tout sur la mémoire : Plasticité synaptique© FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *