Perte mémoire personne agée : les troubles mnésiques ne sont pas une fatalité

La perte mémoire personne agée ne doit pas être banalisée.

Tous les seniors ne souffrent pas nécessairement de troubles mnésiques !

Certes, la mémoire devient moins performante avec l’âge mais ça ne veut pas dire qu’il est normal que les personnes matures souffrent d’Alzheimer.

Perte mémoire personne agée

Perte mémoire personne agée : les troubles mnésiques ne sont pas une fatalité

Comment interpréter la perte mémoire personne agée ?

La perte de mémoire chez la personne âgée

La perte de mémoire personne agée est une chose courante. Les plaintes mnésiques de la part des seniors n’étonnent plus personne.

Face à ce phénomène, certains ne réagissent plus, se disant que c’est tout à fait normal. D’autres dramatisent.

Mais quelle attitude adopter ?

En réalité, il faut savoir faire la différence entre les différents types de troubles mnésiques.

En effet, d’un côté il y a les trous de mémoire anodins et d’un autre, il y a ceux qui sont plus alarmants.

Dans le deuxième cas, la vie des patients peut être chamboulée et dans les cas les plus graves, la démence peut survenir, accompagnée d’une perte d’autonomie.

Perte de mémoire personne agée : distinguer les phénomènes normaux et pathologiques

Les pertes de mémoire de la personne âgée ne sont pas forcément liées à une maladie.

Aujourd’hui, les seniors craignent d’être touchés par Alzheimer. Il faut pourtant savoir que seulement 20% des personnes âgées entre 80 et 85 ans sont concernés !

Certains oublis sont « normaux ». Oublier un visage, un lieu, un mot… ça peut arriver à tout le monde sans qu’il s’agisse d’une pathologie.

Toutefois, les plaintes mnésiques ne doivent jamais être négligées. Il est important de les analyser.

Ainsi, en cas de perte de mémoire liée à une maladie, une prise en charge spécifique pourra être mise en place.

Analyse de la perte de mémoire personne agée

Après analyse approfondie de la perte de mémoire de la personne âgée, le spécialiste pourra donner des informations précises sur la nature des troubles.

  • Ceux-ci  peuvent être anodins et liés au vieillissement cognitif naturel.
  • Si les capacités mnésiques sont altérées tandis que l’autonomie reste intacte, il s’agit probablement d’un trouble cognitif léger.
  • Si l’autonomie est amoindrie, d’autres tests doivent être entrepris pour vérifier l’existence éventuelle d’une démence sénile de type Alzheimer.

En définitive, il ne faut jamais laisser passer une perte de mémoire personne agée pour s’assurer que tout va bien et pour appliquer un traitement adapté le cas échéant.

Tout sur la mémoire : Perte mémoire personne agée© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *