Perte de memoire subite : des AVC passés inaperçus pourraient être en cause

Une perte de memoire subite peut toucher tout le monde, n’importe où et n’importe quand.

Les résultats de recherches menés par des scientifiques de l’université new-yorkaise de Columbia établissent le lien entre l’AVC et l’amnésie temporaire.

Perte de memoire subite

Perte de memoire subite : des AVC passés inaperçus pourraient être en cause

Quel est donc le lien possible entre l’AVC et la perte de mémoire subite ?

AVC et perte de memoire subite

Si l’on en croit cette étude américaine, les AVC qui n’ont pas été dépistés pourraient constituer une cause possible de la perte de mémoire soudaine.

Sachez que les AVC ne sont pas des phénomènes rares. Parfois, quelques neurones seulement sont concernés, ce qui explique l’absence de symptômes dans certains cas.

On parle alors d’accident vasculaire cérébral silencieux.

Les AVC peuvent survenir dès trente ans. Après 70 ans, le risque augmente.

Lorsqu’ils passent inaperçus et se répètent, des effets indésirables sont à déplorer. La perte de mémoire en fait partie.

Relation entre les AVC silencieux répétés et la perte de memoire subite

Une perte de mémoire subite et récurrente est donc susceptible d’être le résultat d’AVC silencieux répétés…

Si l’on revient à la recherche citée plus haut, les scientifiques se sont penchées sur 658 personnes en bonne santé d’une moyenne d’âge de 79 ans.

Un IRM a été effectué sur chacun d’entre eux, ainsi que des tests portant sur leur mémoire, leur vue et la manière dont il traite l’information.

174 hommes et femmes, soit un quart de ces patients souffraient d’AVC passant inaperçus.

Perte de memoire subite et AVC : conclusion de l’étude

Les résultats confirment les répercussions des AVC silencieux sur le cerveau et leur rôle possible dans la perte de memoire brutale.

En comparant les résultats des 658 sujets, ceux présentant des AVC silencieux se sont révélés moins « futés ».

Leurs facultés cognitives sont moins développées. Ce qui confirme que les infarctus cérébraux jouent un rôle dans l’apparition de troubles mnésiques.

A souligner toutefois que les trous noirs ne sont pas forcément le résultat de ces AVC « invisibles ».

N’oublions pas les autres causes possibles comme le traumatisme crânien.

Néanmoins, il s’agit d’une piste à ne pas négliger dans une meilleure prise en charge de la perte de memoire subite.

Tout sur la mémoire : Perte de memoire subite© Smokedsalmon – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *