Quand la mémoire se transmet de génération en génération

De récentes études américaines sont arrivées à de conclusions très intéressantes : la transmission de la mémoire pourrait se faire de façon génétique.

Les recherches ont été menées par des scientifiques de l’Université d’Emory, située dans la ville américaine d’Atlanta.

Au fil des générations, des modifications chimiques affectent l’ADN, fixant ainsi certaines informations.

Les expériences, qui ont été menées sur des souris, ont permis d’observer la mémorisation de certaines réactions face à des situations stressantes ou traumatisantes.

Les recherches devraient être approfondies pour affiner les résultats et comprendre la transmission génétique de certains aspects de la mémorisation…

Transmission de la mémoire

Transmission de la mémoire

© Fotolia.com

Point sur la transmission de la mémoire de génération en génération…

 

Etude sur la transmission génétique de la mémoire

C’est la branche « médecine » de l’Université américaine d’Emory, sise à Atlanta, qui a entrepris des recherches sur la transmission génétique de la mémoire.

Les scientifiques qui se sont penchés dessus sont parvenus à la conclusion que la transmission des souvenirs est possible grâce à des transformations chimiques au niveau de l’ADN.

Les expériences ont été menées sur des souris. Les différents tests ont été entrepris pour observer la transmission d’informations qui ont été acquises à travers des événements choquants et traumatisants.

Dans ce cas précis, les chercheurs se sont penché sur la peur éprouvée en sentant l’odeur de la fleur de cerisier.

Cette peur semble effectivement avoir été transmise de génération en génération chez les souris étudiées.

 

La mémoire : un processus complexe

Les expériences menées par ces scientifiques américains permettent d’émettre différentes hypothèses.

Et surtout, les scientifiques ont pu appréhender la façon dont ce que vit un parent peut avoir un impact sur sa descendance.

Une véritable « base de données » serait alors constituée avant même qu’un individu ne construise une famille.

Plus concrètement, au fil des expériences vécues par les parents, le système nerveux des descendants peut connaître une transformation, aussi bien au niveau de la striction que de sa finalité.

Ce phénomène présente un intérêt médical certain.

Il offre notamment une piste pour l’étude des causes et des facteurs de certaines maladies de la mémoire et de certains troubles neuropsychiatriques comme l’anxiété, les phobies ou encore les problèmes de mémoire post-traumatiques.

Transmission de la mémoire

Transmission de la mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

Si les souvenirs peuvent réellement être transmis de cette manière, on peut supposer que les événements vécus sont « imprimés » au niveau du génome.

De cette manière, les générations à venir peuvent profiter des expériences de leurs aïeux.

Il s’agirait sans aucun doute d’une révolution dans le domaine des recherches.

Aujourd’hui, les scientifiques prévoient de poursuivre et d’approfondir leurs recherches pour savoir comment il est possible des informations puissent se transmettre et qu’est-ce qui se passe au niveau de l’ADN.

Voici une vidéo qui explique le phénomène de mémoire traumatique qui pourrait être amélioré grâce à la transmission génétique des souvenirs :

Tout sur la mémoire : Transmission de la mémoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *