Memoire photographique : comment ça fonctionne ?

La memoire photographique est bien mystérieuse.

Elle permet d’enregistrer des images, des sons, des endroits ou encore des événements dans les moindres détails.

Ce type de mémoire serait particulièrement développé chez les surdoués et les autistes.

 

Memoire photographique

Memoire photographique : comment ça fonctionne ?

Comment fonctionne la memoire photographique ? Est-il possible de l’acquérir et la développer en s’entraînant ?

Memoire photographique, l’appareil photo du cerveau

La memoire photographique fait intervenir le subconscient. Le stockage des données se fait de façon inconsciente mais très efficace.

Les images captées par les yeux sont immédiatement renvoyées au cerveau, qui se charge alors de l’enregistrement des informations.

L’étape de mémorisation se fait en seulement 30 secondes, pour permettre ensuite une reproduction parfaite des données. Aussi appelée mémoire eidétique, ce type de mémoire fonctionne tel un appareil photo.

Une scène de rue, une page de cahier, un tableau ou encore un plan de ville… tous les détails sont mémorisés avec précision une fois les images envoyées vers le cerveau.

Memoire photographique, l’apanage des surdoués ?

La memoire photographique ou mémoire absolue appartient à la catégorie des hypermnésies ou super mémoire.

La quantité d’informations enregistrées et la rapidité de la mémorisation sortent de l’ordinaire.

Certains experts affirment qu’il s’agit d’un don rare, tandis que d’autres disent que cette capacité s’acquiert.

Il existe aussi une hypothèse qui avance que chez les détenteurs d’une telle mémoire, le traitement des informations ne suit pas un circuit normal et implique d’autres zones du cerveau.

Concrètement, les informations passeraient très rapidement de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.

Est-il possible de booster sa memoire photographique ?

D’après les découvertes de certains scientifiques, la mémoire photographique est beaucoup plus développée chez les chimpanzés que chez les humains.

Toute personne a cependant la possibilité de booster  ses performances mnésiques à travers des exercices réguliers.

La pratique d’activités stimulantes comme les mots croisés, le sudoku ou encore le puzzle  est vivement conseillée.

Il faut aussi avoir l’habitude d’observer les choses et de les reproduire. La méditation pleine conscience favorise aussi le développement de la memoire photographique.

Tout sur la mémoire : Memoire photographique

© Idea Go – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *