Memoire antérograde, une mémoire constamment active

La memoire antérograde, nous l’utilisons à tout instant pour enregistrer chaque événement (même le plus insignifiant) qui se produit.

Il peut s’agir de la mémoire sensorielle, de la mémoire visuelle, de la mémoire kinesthésique ou encore de la mémoire auditive.

Elle enregistre tout ce qui se passe, facilitant ainsi notre quotidien.

Memoire antérograde

Memoire antérograde, une mémoire constamment active

Voyons ce que notre memoire antérograde a de particulier…

Memoire antérograde définition

La mémoire antérograde conserve temporairement tous les souvenirs récents.

Ce que nous voyons, ce que nous entendons, ce que nous sentons… On l’appelle aussi mémoire de fixation.

Grâce à cette mémoire, nous pouvons prendre des décisions et agir, seconde après seconde, minute après minute.

Elle est donc essentielle à notre équilibre psychique.

Memoire antérograde et mémoire rétrograde

La memoire antérograde s’oppose à la mémoire rétrograde qui concerne les souvenirs anciens.

Dans le cas d’une perte de mémoire, la mémoire rétrograde concerne tous les souvenirs qui précèdent le choc à l’origine des trous noirs.

Parlons aussi de l’amnésie rétrograde qui concerne l’oubli de tous les souvenirs qui précèdent un trouble mnésique.

Dans ce cas, souvent, le patient préserve sa mémoire antérograde et reste capable d’enregistrer de nouvelles informations.

Memoire antérograde et amnésie antérograde

L’amnésie antérograde est donc tout le contraire de l’amnésie rétrograde évoquée quelques lignes plus haut.

Cette fois-ci, le patient est incapable de se fabriquer des nouveaux souvenirs.

C’est souvent le résultat d’un choc traumatisant, émotionnel ou physique (généralement choc à la tête).

À souligner aussi qu’il s’agit de l’une des nombreuses manifestations de la maladie d’Alzheimer.

Traitement d’une amnésie antérograde

Pour soigner ce trouble de la mémoire antérograde, il faut d’abord en connaître les causes.

Si l’origine est émotionnelle, il y a de grandes chances que les souvenirs reviennent grâce à l’aide des proches et la contribution d’un spécialiste (un psychothérapeute ou un psychanaliste par exemple).

Par contre, s’il s’agit d’une lésion du cerveau, le déficit de la memoire antérograde est malheureusement irréversible.

Tout sur la mémoire : Memoire antérograde

© Ddpavumba – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *