La mémoire à long terme : réservoir des connaissances et des savoir-faire

La mémoire est une faculté humaine permettant d’enregistrer, d’emmagasiner et de restituer diverses informations.

En fonction de leur signification, de leur importance ou encore de leur pertinence, ces données sont stockées plus ou moins longtemps.

Celles qui sont gardées pendant un long moment (voire toute la vie) composent la « mémoire à long terme ».

On y retrouve les connaissances, les savoir-faire, mais aussi les souvenirs.

En théorie, cet aspect de la mémoire possède une capacité illimitée…

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme

© Fotolia.com

Découvrez l’étendue des capacités de la mémoire à long terme et quelques conseils pour l’exploiter au maximum…

 

La mémoire à long terme : plusieurs fonctions

Qu’est-ce que la mémoire à long terme ? C’est tout simplement la mémoire qui stocke les informations que vous avez emmagasinées au fil des années, de façon consciente ou non.

Elle est classée en plusieurs catégories : mémoire déclarative et non-déclarative ; mémoire explicite et mémoire implicite…

Ces données forgent votre personnalité et vos particularités. Ils sont tout simplement le reflet de votre histoire, de vos expériences.

Il faut savoir que les différentes composantes de la mémoire à long terme fonctionnent de concert.

Grâce à cette vaste base de données d’informations qui s’enrichit chaque jour, vous pouvez adapter votre comportement dans la vie de tous les jours.

Vous pouvez tenir une conversation ; vous pouvez comprendre ce qui se dit à la radio, à la télé ou ailleurs ; vous pouvez réfléchir ; vous êtes pertinent dans ce que vous dites et faites…

En définitive, la mémoire à long terme vous permet de vous rappeler différents types de données : des souvenirs et des connaissances dont certains remontant aux premières années de vie.

 

La mémoire déclarative : des souvenirs dont vous êtes conscient

La mémoire déclarative ou mémoire explicite concerne les souvenirs dont vous pouvez vous rappeler. La récupération des informations est possible « à la demande ».

Elle rassemble toute les connaissances que vous avez acquises tout au long de la vie et que vous pouvez exprimer verbalement.

Tout ce que l’on a appris sur les bancs de l’école, le vocabulaire, l’histoire, la géographie, les noms, les lieux, les définitions…

Cette mémoire se subdivise en deux parties. D’un côté, la mémoire épisodique qui retrace l’autobiographique de chacun et toutes les expériences vécues.

D’un autre, la mémoire sémantique qui regroupe toutes les connaissances générales.

 

La mémoire non déclarative

La mémoire non-déclarative est une mémoire dont vous n’avez pas pleinement conscience. Vous connaissez donc certaines connaissances et aptitudes sans vous rappeler forcément que c’est le cas.

Il s’agit ici de la mémoire procédurale. Elle rassemble les savoir-faire qui deviennent de véritables automatismes ou réflexes. Au fur et à mesure des expériences, ces capacités s’affinent.

Elle englobe diverses facultés comme la conduite d’une voiture, la natation, la marche, le tricot, l’écriture, la lecture…

Ce sont toutes des aptitudes ayant impliqué un premier apprentissage et qui se sont peaufinées au fil du temps.

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme

© FreeDigitalPhotos.net

A noter que cet aspect de la mémoire à long terme est théoriquement immuable et persiste même en cas de maladie dégénérative détruisant la mémoire comme Alzheimer.

On en parle aussi comme étant la « mémoire implicite ».

 

La mémoire épisodique : qui retrace votre histoire

La mémoire épisodique constitue une portion essentielle de la mémoire. C’est celle qui raconte votre histoire, votre vécu.

Elle retrace les différents événements de votre vie, qui ont forgé votre personnalité, votre individualité.

Les informations qui y sont stockées peuvent être récupérées volontairement ou non.

Volontairement lorsque vous souhaitez vous rappeler un événement donné. Il vous suffit de réfléchir un peu et de creuser votre mémoire pour que les souvenirs ressurgissent.

Parfois, c’est un déclencheur qui ranime un flot de souvenirs. Vous êtes par exemple confronté à un endroit ou une odeur ou encore un visage qui vous rappelle le passé.

Et soudainement, vous êtes replongé dans le passé et vous vous remémorez des moments précis de votre vie.

Il convient de souligner qu’il est assez rare de garder des souvenirs datant d’avant l’âge de 4 – 5 ans. On n’en garde pratiquement aucun d’avant 2 – 3 ans.

Une autre particularité de la mémoire épisodique : les souvenirs sont généralement vécus de façon subjective.

Comme dans les jeux vidéo à la première personne, vous incarnez le personnage principal. Vous voyez et vivez la scène à travers les yeux.

Environ 3 fois sur 10, le souvenir est vécu de façon objective (ou à la troisième personne). Vous en êtes un acteur…

Tout sur la mémoire : La mémoire à long terme

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *