Comment exploiter la mémoire à court terme ?

La mémoire est constituée de plusieurs composantes fonctionnant de concert pour un enregistrement efficace des données.

Pour sa part, la mémoire à court terme est utilisée en premier lieu, au moment même où vous êtes confronté à une nouvelle information.

Elle est « à court terme » car les données ne font qu’y transiter. Seules les plus pertinentes et intéressantes seront transférées vers une mémoire plus stable (mémoire à long terme).

Les autres s’évaporent littéralement et vous ne vous en souviendrez probablement jamais plus.

Bien plus qu’un lieu de transit des informations, la mémoire à court terme vous aide à accomplir les petites et grandes tâches de la vie quotidienne.

La mémoire à court terme

La mémoire à court terme

© Sergey Nivens – Fotolia.com

Découvrez comment fonctionne la mémoire à court terme pour mieux l’exploiter…

 

La mémoire à court terme

La mémoire à court terme vous permet de stocker différents types d’informations sur un laps de temps très court, de l’ordre de quelques dixièmes de secondes.

Les données y transitent alors, de façon temporaire, le temps qu’elles puissent être traitées.

C’est un aspect de la mémorisation que vous utilisez à chaque seconde de la vie.

Le fonctionnement de la mémoire

Le fonctionnement de la mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

Il intervient chaque fois que vous avez besoin d’enregistrer une information pendant un court instant, avant d’agir ou de réagir.

Vous sollicitez la mémoire à court terme pour pouvoir tenir une conversation, pour réaliser une recette de cuisine ou encore pour faire des calculs ou pour écrire une lettre.

 

Mémoire sensorielle ou mémoire de travail : récupération et traitement des informations

Lorsqu’il s’agit de mémoire à court terme, il faut faire la distinction entre deux composantes : la mémoire sensorielle et la mémoire de travail.

L’une capte les informations tandis que l’autre les traite et les classe.

  • La mémoire sensorielle :

Les données reçues proviennent essentiellement de la vue et de l’ouïe. Grâce à ce que vous voyez et ce que vous entendez, vous pouvez réagir automatiquement en conséquence.

Vous reconnaissez des choses plus ou moins importantes (des mots, un endroit, un itinéraire, une personne, un contexte…).

Ce que vous voyez et entendez constituent comme des alarmes qui vous permettent ensuite de déclencher l’action ou la réaction adéquate.

Les informations visuelles persistent généralement une demi-seconde contre près de 10 secondes pour les données sonores.

  • La mémoire de travail :

La mémoire de travail se révèle tout simplement indispensable pour les actions du quotidien. Elle est indispensable de la concentration et de l’attention.

Elle intervient dans de nombreux cas : pour capter ce que dit un interlocuteur au cours d’une conversation ; pour composer un numéro de téléphone qui vient de vous être communiqué ; pour réagir dans un débat ; pour écrire une phrase ; pour se souvenir d’un trajet que vous venez de découvrir…

Concrètement, la mémoire de travail capte toute information qui présente un intérêt pour toutes les activités humaines.

Voici une vidéo qui explique un peu plus la notion de mémoire de travail :

 

Mémorisation à court terme : stockage par 7

Le chiffre 7 est indissociable de la mémoire à court terme. Mais de quoi s’agit-il ? Tout simplement de la quantité d’unités de donnée que nous pouvons stocker à court terme.

Ça peut être des chiffres, des nombres, des lettres ou encore des mots… Leur enregistrement à court terme va toujours par 7.

A souligner toutefois que cette quantité n’est pas absolue. En effet, pour certaines personnes ce sera seulement 5 tandis que pour d’autres, ça peut monter jusqu’à 9 voire 10.

Tout dépend des performances mnésiques et de la concentration de chacun en sachant qu’à force d’entraînement, il est tout à fait possible de booster cette capacité.

Outre le chiffre 7, il y a également le nombre 18 (secondes). Il s’agit du laps du temps durant lequel l’information enregistrée reste dans la mémoire de travail.

Si elle n’est pas exploitée ou restituée, elle va s’évaporer après 18 secondes. A noter qu’il reste possible de prolonger cette durée en répétant volontairement une donnée qui vous intéresse.

 

Conseils pour optimiser la mémoire à court terme

En tenant compte du fonctionnement de la mémoire à court terme, voici une série de conseils pour optimiser cette mémoire et enregistrer les informations qui vous intéressent de façon plus performante :

  • Soyez rapide :

Etant donné la durée de vie très courte d’une information dans la mémoire à court terme, faites en sorte de l’utiliser très vite après l’avoir acquis.

  • 7 à la fois :

Comme je le disais plus haut, la capacité de la mémoire à court terme est de 7 informations à la fois. Inutile donc de tenter d’enregistrer une très longue liste.

Optimiser la mémoire à court terme

Optimiser la mémoire à court terme

© FreeDigitalPhotos.net

  • Répétez, encore et encore :

Une autre astuce pour une mémoire à court terme plus efficace : la répétition. Comme dit précédemment, les informations transitent par cette mémoire durant seulement 18 secondes.

Pour prolonger cette durée, faites en sorte de répéter les infos qui vous intéressent (mentalement ou à haute voix si possible). Vous pouvez alors les garder en mémoire durant de longues minutes.

  • À haute voix :

Justement, il est intéressant de souligner que les informations sont mieux retenues lorsqu’elles sont dites à haute voix.

Lorsque vous souhaitez enregistrer une donnée, énoncez-la donc en parlant à haute voix (même à vous-même) autant de fois que possible.

Et quand vous planifiez une action et quand vous agissez, n’hésitez pas à exprimer oralement ce que vous souhaitez, ce que vous allez faire.

  • Classez les informations :

Pour une mémoire à court terme plus efficace, vous pouvez aussi apprendre à classer et/ou regrouper les informations.

S’il s’agit de mots par exemple, vous pouvez les rassembler en fonction de leurs significations. Ou alors, apprendre par paire.

Prenons l’exemple d’une suite de chiffres : 123578641212. C’est beaucoup plus facile s’en rappeler en les regroupant deux par deux : 12 35 78 64 12 12.

 

Enfin, pour que votre mémoire à court terme soit au top, il est indispensable d’être bien concentré lorsque vous désirez enregistrer telle ou telle information.

Éloignez-vous donc des parasites quand vous devez retenir des données…

Tout sur la mémoire : La mémoire à court terme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *