Depression et perte de memoire : votre humeur influe sur votre capacité à mémoriser !

Après vous avoir parlé de l’interprétation des rêves, je vous dévoile la relation étroite entre depression et perte de memoire.

Eh oui, lorsque vous ne vous sentez pas bien moralement, vous pouvez perdre inconsciemment certaines informations.

Depression et perte de memoire

Depression et perte de memoire : votre humeur influe sur votre capacité à mémoriser !

Quelle est donc la relation entre depression et perte de memoire ?

Depression et perte de memoire : qu’est-ce qu’une dépression ?

Avant de nous pencher sur la dépression en tant que signe de perte de mémoire, intéressons-nous à sa définition.

Il s’agit d’une altération de l’état psychologique d’une personne. Celle-ci ne va pas bien.

Elle est assaillie par une mélancolie et une tristesse qui ne la quittent plus. Elle n’a envie de rien, n’espère plus et perd progressivement sa confiance en elle.

A cela s’ajoutent la fatigue, l’oisiveté mais aussi les pensées sombres. Le dépressif peut également être angoissé et anxieux.

Cet état démotivation quasi-totale s’accompagne de nombreux effets négatifs. L’amnésie en fait partie.

Depression et perte de memoire

Comme le trou de mémoire et l’alcool, il existe un lien entre dépression et perte de mémoire : le premier peut être une cause du second.

Cet état de déprime importante provoque des troubles mnésiques non dues à des lésions au niveau du cerveau.

En effet, le fonctionnement cérébral reste intact.

Par contre, le sujet n’éprouve plus d’intérêt pour quoi que ce soit. Sa mémoire de travail – qui est une mémoire à court terme – est entièrement accaparée par ses problèmes.

Sa mémoire devient alors une véritable passoire qui ne conserve plus grand-chose, en tout cas, jusqu’à ce que la « crise » passe.

Perte de memoire : faire aussi attention au stress

En parlant de perte de mémoire, méfiez-vous du stress, en plus de la dépression. Ces deux états sont d’ailleurs intimement liés.

L’un peut être à l’origine de l’autre et vice versa.

A noter qu’ici, il n’y pas de bon stress. Ce sentiment est toujours mauvais étant donné qu’il provoque la sécrétion d’hormones nuisibles aux neurones et aux synapses.

En conclusion, les émotions négatives sont toujours nuisibles à la mémoire.

Pour rester à l’abri des amnésies, évitez donc les situations stressantes et considérez toujours la vie du bon côté. Faire du sport vous aide également à être plus heureux.

Vous connaissez maintenant la relation entre depression et perte de memoire alors je vous recommande de sourire plus souvent pour mieux préserver vos souvenirs !

Tout sur la mémoire : Depression et perte de memoire© M Bartosch – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *