Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Un nombre croissant de personnes âgées sont touchées par les démences séniles.

A cause de ce type de trouble, elles perdent en effet de leur autonomie à cause de troubles cognitifs de différents degrés.

Les troubles de type Alzheimer et apparentés Alzheimer sont sans doute la plus courantes.

démences séniles

Comment prévenir les démences séniles en mangeant du poisson ?

Alors, comment prévenir les démences séniles grâce à votre alimentation ?

Démence sénile, définition

Une démence sénile se manifeste par la réduction voire la perte des facultés cognitives.

La vie du patient en est bouleversée. Dans les cas les plus graves, il perd son autonomie.

Plusieurs fonctions cérébrales sont touchées dont la mémoire, le langage ou encore l’attention.

De façon générale, la démence est liée à une dégénérescence des neurones.

Lorsque la maladie apparaît, celle-ci ne peut plus être guérie. Toutefois, il est possible de ralentir ses effets.

Mais le mieux reste encore la prévention

Manger du poisson pour éviter les démences séniles

Eviter la démence sénile passe par l’alimentation. Vous devez notamment privilégier le poisson dont la consommation protège à la fois le cœur et les neurones.

Les oméga-3 présents dans certains poissons permettent par exemple de lutter contre le déficit cognitif apparaissant avec l’âge.

Manger de cette viande blanche est très bénéfique pour la santé.

En consommer tous les jours permet de réduire le risque de démence d’environ 20%, comparé à celui auquel est exposée une personne n’en prenant que très rarement.

A contrario, la viande rouge favorise l’apparition des troubles cognitifs et aurait peut être une incidence sur l’évolution de la démence sénile. Le risque augmente de 20% en cas de consommation régulière.

Autres mesures à prendre pour prévenir les démences séniles

Parallèlement à la consommation de poisson, il existe diverses mesures à prendre pour éviter les demences seniles :

  • L’exercice physique est essentiel : marcher ou monter les escaliers aide à oxygéner le cerveau ;
  • Les activités qui stimulent l’intellect sont aussi recommandées : jouer au scrabble ou au sudoku, faire des mots croisés ou encore jouer d’un instrument de musique ;
  • Contrôler la glycémie constitue également un élément essentiel pour préserver les fonctions cognitives ;

En tout cas, une alimentation équilibrée est indispensable pour être en forme (physiquement et intellectuellement) et retarder voire éviter les démences séniles.

Tout sur la mémoire : démences séniles© graur razvan ionut – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *