Le cerveau limbique et son implication dans la mémoire à long terme

Le cerveau limbique est étroitement lié aux émotions et à l’affectivité. La logique n’a aucun effet sur cette zone.

Du fait de ses spécificités, cette partie du cerveau joue un rôle très important dans la consolidation des informations vers la mémoire à long terme.

Le cerveau limbique

Le cerveau limbique et son implication dans la mémoire à long terme

Alors, comment fonctionne le cerveau limbique ?

Le cerveau limbique et ses particularités

La première chose qu’il faut savoir du système limbique, c’est son imperméabilité à toute forme de logique. Le raisonnement n’influe par sur son fonctionnement.

Ensuite, il faut souligner son rôle de filtre. Il procède à l’analyse des informations puis stimule le cortex en fonction de la nature de celles-ci.

Les données peuvent être liées à la sécurité, au plaisir, à la détermination et bien d’autres encore.

En tout cas, le cerveau limbique procède à une comparaison par rapport aux infos déjà stockées.

Cerveau limbique et cortex

Le cerveau limbique travaille de concert avec le cortex mais il est aussi possible qu’il empêche le passage de certaines données vers ce dernier.

Concrètement, lorsque les informations sont agréables et procurent du plaisirs, elles sont immédiatement transférées vers le cortex.

Dans le cas contraire, si c’est un souvenir désagréable qui risque de refaire surface, il est tout à fait possible que celui-ci soit bloqué.

Et quand il s’agit d’informations anodines, comme celles qui surgissent dans la vie de tous les jours, aucune réaction spécifique n’est déclenchée.

Comment le cerveau limbique stocke les informations

Dans un premier temps, le cerveau limbique enregistre une situation, une action, un événement qui sera transformée en réflexion.

Ces données seront analysées en tenant compte des circonstances et des réactions provoquées afin de mieux réagir dans le futur face à une situation similaire.

Au fur et à mesure que l’action se répète, il se crée des automatismes fortement ancrés dans la mémoire à long terme.

En définitive, le cerveau limbique contribue à une bonne structuration des informations stockées dans la mémoire.

Tout sur la mémoire : Le cerveau limbique

© Dreams designs – FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *