La boucle phonologique ou stockage temporaire des informations verbales

La mémorisation est basée sur un processus complexe, faisant intervenir différents éléments : la boucle phonologique en fait partie.

Derrière ce mot de la science cache un mécanisme indispensable à la mémoire : le stockage temporaire des informations verbales avant leur passage vers la mémoire à long terme.

boucle phonologique

La boucle phonologique ou stockage temporaire des informations verbales

Voyons donc ce qu’est la boucle phonologique et comme ça fonctionne…

Définition de la boucle phonologique

La boucle phonologique compte parmi les trois sous-systèmes assurant ensemble un travail de mémorisation complet.

Elle fonctionne de pair avec le calepin visuo-spatial qui stocke les informations visuelles et le buffer épisodique qui enregistre tout type de données.

Son rôle est de retenir temporairement des informations verbales.

Importance de la boucle phonologique dans la mémoire de travail

Mémoire de travail et boucle phonologique sont indissociables.

Je vous explique pourquoi : la mémoire de travail stocke et traite toutes les informations perçues par les capteurs (en l’occurrence les cinq sens qui sont responsables de la mémoire sensorielle).

Pour sa part, la boucle phonologique est dédiée aux informations verbales, entendues ou lues.

Elle se divise elle-même en contrôle articulatoire et en stockage phonologique, dont les fonctions sont complémentaires.

Plus précisément : le stockage phonologique enregistre automatiquement les données verbales, tandis que le contrôle articulatoire se charge de rafraîchir les informations recode les données visuelles pour faciliter leur mémorisation.

Les boucles phonologiques complètent ainsi le travail de la mémoire visuelle.

Fonctionnement de la boucle phonologique

La boucle phonologique est clairement illustrée dans le modèle de Baddeley.

Utilisant l’aire de Broca, la boucle phonologique fonctionne comme une « voix intérieure » pour aider à la mémorisation des données.

Les informations sont retenues pendant environ 2 secondes seulement, d’où la nécessité de l’autorépétition mentale afin de permettre une sauvegarde sur le long terme.

Les traitements des données déjà stockées et en cours de réception se font simultanément, et une suite logique se dégage grâce à un lien établi avec les informations gardées dans la mémoire long terme.

Dans le cas de données lues, la boucle phonologique permet un décodage auditif.

La boucle phonologique et la mémoire

Comprendre la boucle phonologique, c’est mieux comprendre le travail de la mémoire.

Vous savez aussi maintenant pourquoi j’insiste, à travers, mes articles sur l’entretien de la mémoire à l’aide de techniques en tout genre (gym cérébrale, cartes heuristiques, PNL, hypnose…).

Plus vous utilisez la boucle phonologique, plus celle-ci devient performante

Tout sur la mémoire : Boucle phonologique

© Ohmega1982 – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *