Amnésie sélective : quand les trous de mémoire sont bénéfiques

Une amnesie selective est une perte de mémoire partielle : un événement ou une période traumatisant(e) est totalement effacé.

Mis à part cet oubli, la mémoire est intacte.

Amnesie selective

Amnésie sélective : quand les trous de mémoire sont bénéfiques

Une amnesie selective est généralement inconsciente et provoqué par le cerveau pour le bien de celui ou celle qui en souffre…

Amnésie sélective, définition

Une amnesie selective ou amnésie lacunaire se manifeste par l’oubli d’un pan du passé. Celui-ci est généralement lié à un choc physique ou psychologique.

Cette forme d’amnésie peut aussi survenir après une période de confusion, une crise d’épilepsie ou encore un ictus amnésique.

La portion du passé qui est « effacée » peut être de quelques minutes, de quelques heures, de quelques jours ou de quelques mois.

Comprendre une amnesie selective

Une amnésie sélective ne survient jamais au hasard. Il s’agit le plus souvent d’une réaction de défense inconsciente.

Je vous explique. Ce trou de mémoire apparaît après un stress intense ou une émotion négative trop forte.

Le cerveau déclenche alors des réactions. Résultat : les informations traumatisantes sont reléguées dans un coin de la mémoire.

A souligner que ces informations ne sont pas totalement perdues, elles sont juste bien rangées.

Parfois, des événements qui ont précédé le choc sont également oubliés.

Traitement d’une amnesie selective

Sur le moment, l’amnésie est bienfaitrice. En effet, certains événements gagnent à être oubliés.

Toutefois, au fur et à mesure que le temps passe, l’oubli d’un pan de son histoire peut s’avérer troublante pour la personne qui en souffre.

Chez certains sujets, le désir de retrouver la mémoire effacée devient une véritable obsession.

Un traitement s’impose alors. Plusieurs alternatives sont envisageables : hypnose, auto hypnose ericksonienne, méditation pleine conscience, suivi psychologique

Dans les cas les plus graves, une médication peut être prescrite.

Les trous de mémoire ne sont pas toujours à déplorer. Dans le cas d’une amnesie selective, l’oubli est bénéfique

Tout sur la mémoire : Amnesie selective

© Renjith Krishnan – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *