Amnesie antérograde : inaptitude à enregistrer des nouveaux souvenirs

Une amnesie antérograde est caractérisée par une défaillance de la mémoire à court terme.

La mémoire à long terme est préservée, notamment la mémoire sémantique et la mémoire épisodique.

Par contre, la victime est incapable de créer des nouveaux souvenirs. Sa mémoire s’efface au fur et à mesure.

Amnesie antérograde

Amnesie antérograde : inaptitude à enregistrer des nouveaux souvenirs

Une amnésie antérograde peut être temporaire ou définitive…

Amnésie antérograde, définition

Une amnesie antérograde touche l’amnésie de fixation : la victime ne peut plus fabriquer des nouveaux souvenirs.

Face à un cas de perte de mémoire, les spécialistes enquêtent systématiquement sur le type de souvenirs perdus.

Le patient a-t-il oublié son passé ? Ou bien est-il incapable d’assimiler des nouvelles données ?

C’est dans le premier cas que la mémoire antérograde est touchée.

Manifestations d’une amnesie antérograde

Considérée comme une amnésie partielle, une amnesie antérograde mène à des situations plutôt insolites.

Ainsi les patients ne se rappellent plus de leur médecin. A chaque entrevue, c’est comme si c’était la toute première rencontre.

Pour l’amnésique, la vie continue comme si de rien n’était. Pour l’entourage, c’est plus éprouvant.

Pour que la situation soit « normale » pour tout le monde, différentes astuces sont mises en œuvre.

La tenue d’un journal intime en fait partie. Le sujet peut y écrire tout ce qu’il vit et y consigner le moindre détail.

Chaque jour, il redécouvre sa vie et évite que celle-ci ne soit trop chamboulée.

Amnésie transitoire antérograde

Une amnesie antérograde peut être transitoire. Ça veut tout simplement dire qu’elle peut être éphémère, réversible.

La perte de la mémoire à court terme s’étale alors sur quelques heures durant lesquelles le patient est dérouté.

Il ne cesse de poser des questions car il oublie tout ce qu’on lui dit et les personnes qu’il vient de rencontrer.

Il sait où il est mais il ignore la date et l’heure.

Après cet épisode, la vie redevient normale et le sujet ne se rappelle plus rien de ces heures chaotiques.

La rechute est très rare et les séquelles inexistantes.

Quant une amnesie antérograde est irréversible, il s’agit généralement d’une manifestation de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre maladie impliquant une lésion cérébrale.

Tout sur la mémoire : Amnesie antérograde© Salvatore Vuono – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *