Trous de mémoire : des phénomènes normaux !

Tout le monde a souffert de trous de mémoire à un moment ou à un autre. Il n’y a vraiment pas de quoi s’alarmer.

Il vous arrive quelques fois de ne plus retrouver des objets et de ne plus vous souvenir où vous avez placé telle ou telle chose ?

Ne vous inquiétez pas, la plupart du temps, il ne s’agit pas d’un signe d’une maladie qui toucherait vos facultés cognitives.

Il s’agit même de phénomènes tout à fait normaux qui concernent tout le monde.

Quoi qu’il en soit, il reste possible d’anticiper ces petits oublis en entretenant votre mémoire. Cela peut se faire à travers différents exercices faciles à adopter au quotidien.

Trous de mémoire

Trous de mémoire

© Fotolia.com

Alors que signifient les trous de mémoire et comment les éviter ?

 

Les trous de mémoire : des oublis anodins

Les trous de mémoire, ça arrive à tout le monde, sans exception. La différence se trouve au niveau de la fréquence et de l’importance des oublis.

Il ne faut surtout pas croire immédiatement qu’il s’agit des symptômes d’une telle ou telle maladie de la mémoire.

Et dans le cas où vous avez conscience du fait que vous oubliez des choses, c’est bon signe. En effet, pratiquement toutes les personnes ayant une mémoire malade ne s’en rendent pas du tout compte.

Ce qu’il faut comprendre avec un trou de mémoire, c’est que ce phénomène ne correspond pas à une perte d’information.

Il s’agit plutôt d’une difficulté à récupérer les données qui vous intéresse.

D’ailleurs, si vous fournissez un effort supplémentaire, vous finissez par y parvenir. En réfléchissant un peu plus, des détails commencent à vous revenir.

Si vous deviez vous souvenir d’un prénom par exemple, vous commencez à avoir une petite idée de sa consonance ou encore de sa longueur.

À noter que dans le cas d’une maladie de la mémoire, la donnée recherchée n’est plus présente. Souvent, elle n’a pas du tout été acquise dès le départ, il est donc impossible de s’en rappeler.

 

Que faire face à un trou de mémoire ?

Lorsque vous êtes assailli soudainement par un trou de mémoire, commencez par vous calmer et respirer profondément.

Vous pouvez même fermer les yeux et visualiser la chose dont vous souhaitez vous souvenir.

Essayez ensuite de trouver des indices. Pour en revenir au prénom, vous pouvez par exemple vous projetez en arrière, à un moment où vous avez utilisé le mot en question.

Si, après une minute d’effort, il n’y a toujours rien qui vous vient à l’esprit, arrêtez.

N’essayez plus de savoir à tout prix, car vous risquez de polluer encore plus votre mémoire. Et vous ne réussirez pas à trouver ce que vous cherchez.

Prenez donc une pause. L’information dont vous aviez tellement besoin vous reviendra à l’esprit au moment où vous vous y attendez le moins.

Trous de mémoire

Trous de mémoire

© FreeDigitalPhotos.net

 

L’importance de l’acquisition de l’information

Une bonne qualité d’acquisition de l’information permet de limiter les trous de mémoire.

Au contraire, une donnée qui a été apprise dans les mauvaises conditions risque d’être plus difficile, voire difficile à restituer.

C’est notamment ce qui se passe lorsque vous oubliez où vous avez placé de certains objets  et qu’est-ce que vous avez fait (ou pas).

Le trou de mémoire est lié à un apprentissage médiocre.

Par exemple, au moment de poser vos clés ou vos lunettes quelque part, vous aviez l’esprit ailleurs.

Du coup, lorsque vous essayez de vous rappeler cet endroit, votre cerveau est incapable de vous donner une réponse parce que vous n’étiez pas du tout concentré au moment de l’exécution du geste.

S’il s’agit de gestes automatiques, se rappeler s’il a été effectué ou non est également difficile.

Prenons l’exemple de la fermeture d’une porte ou du fait d’éteindre la lumière.

Dans la mesure où vous le faites tellement de fois au fil des jours, il est difficile d’isoler cette action et se souvenir parfaitement si le geste a bien été effectué ou non.

 

Différents niveaux de souvenirs

En matière de trous de mémoire, il faut aussi mettre l’accent sur le fait que les informations ne sont pas enregistrées de la même manière.

Certaines données restent très vivaces malgré le temps qui passe tandis que d’autres semblent avoir disparu totalement.

La raison est simple. Une fois de plus, il faut tenir compte des conditions dans lesquelles l’information a été enregistrée pour la première fois.

Les souvenirs sont plus clairs lorsque vous êtes impliqués d’une manière ou d’une autre dans une action ou un événement donné.

S’il s’agit d’une situation accompagnée d’une forte dose d’émotions, il y a de grandes chances que vous vous en rappeliez pour tout jour. Qu’il s’agisse de sentiments positifs ou négatifs.

A contrario, si vous avez réalisé quelque chose de façon mécanique, sans vraiment y réfléchir, vous vous souviendrez de très peu de détails plus tard.

Enfin, si votre corps ou votre esprit était fort fatigué au moment d’un événement donné, il existe de gros risques que les souvenirs que vous en gardez soient très maigres.

 

Trous de mémoire et vieillissement cognitif naturel

En matière de trous de mémoire, il est important de souligner que ceux-ci apparaissent plus souvent avec l’âge.

Il s’agit d’un phénomène naturel, encore une fois, qui ne doit pas alarmer.

La baisse des capacités mnésiques est surtout liée avec le manque de concentration.

Les personnes ayant dépassé la quarantaine, surtout après la cinquantaine, éprouvent plus de difficulté à se focaliser sur quelque chose et leurs facultés d’analyse sont également réduites.

Quoi qu’il en soit, il reste possible de booster la mémoire, en faisant en sorte de l’utiliser au maximum tout en adoptant un mode de vie sain (bien manger, mieux dormir, lutter contre le stress).

Tout sur la mémoire : Trous de mémoire

Recherches Populaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *